Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 Annonces de la Sainte Curie Romaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mar 30 Sep - 2:30

† Annonce officielle de la mort de Son Eminence Kreuz (29/09/1456)
† Discours d'automne du Camerlingue à l'Aristotélisme (01/10/1456)
† Annonce du Connétable de Rome (02/10/1456)
† Office du Grand Camérier (02/10/1456)
† Elévation de Vincent Diftain d'Embussy au rang de cardinal (11/10/1456)
† Nomination de MrGroar au poste d’évêque in Partibus de Babylone (11/10/1456)
† Nomination de Vincent Diftain au dicastère de la Congrégation du Saint Office en tant que Chancelier (12/10/1456)
† Nomination de Dunpeal Godwin de Avis au poste d’évêque in Partibus de Martyropolis (23/10/1456)
† Lettre ouverte du Camerlingue aux fidèles du Portugal (25/10/1456)
† Lettre ouverte du Camerlingue au Comté de Toulouse (29/10/1456)
† Dainsleif, Cardinal de l'ESPC (07/11/1456)
† Retables, triptyques et vitraux des édifices religieux (12/11/1456)
† Du mariage religieux et de l'union civile (22/11/1456)
† De la présence des clercs dans les ordres militaires laïcs (26/11/1456)
† Ouverture des candidatures pour les préfectures vacantes (27/11/1456)
† Elévation de Cyril Kad d'Azayes au rang de cardinal (30/11/1456)

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro


Dernière édition par Ingeburge le Dim 30 Nov - 17:47, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mar 30 Sep - 2:31

Publiée le 29 septembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=11855
Citation :
Nous, les Cardinaux de la Très Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine, réunis en Curie par la grâce du Créateur et de Sa Sainteté le Pape Eugène le Cinquième dit le Vénérable;


Faisons officiellement annonce de la mort de Son Eminence Kreuz de Castelnou von Rosenberg Valendras, Cardinal Emérite, Evêque in Partibus d'Ephèse et Chevalier d'Isenduil,

Autorisons par la présente l'inhumation de sa dépouille en la chapelle du Vicomté de Menthon Saint-Bernard.


Ad Majorem Dei Gloriam.

Fait à Rome le vingt-neuvième jour de septembre de l’an de grâce MCDLVI.



Pour le Sacré Collège des Cardinaux,
Son Eminence Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg.




Citation :
La Curie éplorée par la perte de l'un de ses frères décrète sept jours de deuil en sa mémoire et demande aux clercs de la Très Sainte Eglise Aristotélicienne de réserver une prière pour le défunt Cardinal Emérite lors de leur prochain office.

Nos pensées émues vont vers sa famille et ses proches, les évêques du Concile Episcopal du Saint Empire, les membres des Saintes Armées, l'Ordre du Temple et la noblesse de Savoie à qui nous adressons nos plus sincères condoléances.

Puisse le message juste et vrai prôné par Son Eminence Kreuz de Castelnou von Rosenberg Valendras demeurer dans le cœur de ses ouailles et être perpétré en son hommage.

" Le fait d'être aristotélicien ne se limite pas au port d'une médaille, vide de sens sans engagement personnel. Nous rappellons aussi que le spirituel n'est la que pour aider et guider l'âme sur le droit chemin, le vrai, celui du Paradis Solaire. Et que quiconque oublie ou foule par trop ce message pourtant simple pourra être rappeler à l'ordre de son vivant, ou pire, à sa Mort et pour un éternel et funeste voyage sans retour. "
Kreuz de Castelnou von Rosenberg Valendras († septembre 1456)


Pour le Sacré Collège des Cardinaux,
Son Eminence Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg.







Citation :
Accès restreint à la Chapelle Milites Dei

Pour des raisons de sécurité et de sérénité, la Chapelle Milites Dei sera fermée au public durant toute la durée du deuil institué par la Curie.

Toute personne désireuse de venir assister à la cérémonie des funérailles du Cardinal Kreuz de Castelnou von Rosenberg Valendras est invitée à se faire connaître auprès de Son Eminence Ingeburge aux bureaux des cardinaux sur la liste prévue à cet effet, Son Eminence se réservant le droit arbitraire voire discrétionnaire et en tout cas totalement assumé de ne pas donner suite à la demande.




_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Jeu 2 Oct - 2:48

Publiée le 1er octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=11877
Citation :



    Lettre pastorale adressée
    Aux évêques de l’aristotélisme,
    A l’universalité des fidèles,




    A l’aube de l’automne et de notre nouveau mandat de Camerlingue de la Sainte Eglise
    Aristotélicienne et Romaine, nous prenons la plume pour faire état de la situation à travers les
    royaumes et nations du monde connu.

    L’aristotélisme ne cesse de se propager par delà les frontières de la péninsule italique d’où il
    rayonne. Les nations se rassemblent et l’on voit se créer le consistoire pontifical pour les
    nations italophones et lusophones, les primaties et assemblées épiscopales pour le royaume de
    Portugal et les territoires italiens, et déjà, auparavant la création des Eglises Aristotéliciennes
    Autonomes en Orient. L’Eglise grandit et tente de rassembler tous les peuples auprès d’Elle
    en jetant des ponts, notamment vers la Germanie qui reste encore trop en retrait du reste de la
    communauté.

    Toujours plus efficace, la diplomatie romaine intervient de plus en plus dans la résolution de
    conflit, que se soit entre le Royaume de France et le Duché de Bretagne, ou plus localement
    entre deux comtés comme se fut le cas entre le duché de Berry et le duché de Touraine. Son
    influence dans les sphères du pouvoir temporel se fait également de plus en plus ressentir, et
    l’on a vu l’Eglise intervenir fermement et faire preuve d’insistance auprès des comtés d’Artois
    lors d’une révolte menée par des hérétiques, ou de Rouergue lorsqu’un conseiller
    excommunié s’est vu choisi pour comte. Les relations diplomatiques avec certains cantons
    d’Helvétie ont enfin couronné les actions menées militairement dans la région, rétablissant un
    début de confiance envers l’Eglise et parachevant la lutte contre l’hérésie, malgré le fait que
    ces entreprises restent précaires et incertaines.

    Les dicastères romains ne cessent d’œuvrer à la grandeur de l’Eglise. Le Saint Office poursuit
    son œuvre de traduction des textes avec sérieux et compétence, alors que la Sainte Inquisition
    est en phase de se doter d’un nouveau droit canonique plus claire et performant avec une
    décentralisation déjà entamée depuis plusieurs mois au profit des diocèses et de leurs
    officialités. La congrégation des Saintes Armées accepte en son sein un nouvel ordre italien et
    opère un assainissement de ses différents organes internes. Les légistes pontificaux quant à
    eux, œuvrant depuis de longues semaines à l’édification d’un droit canonique fonctionnel sur
    le clergé régulier, ont vu leur travail consacré lors de la publication de la bulle pontificale
    « Regimini Régularis Ecclesiae ». L’office du Grand Camérier et la Congrégation pour la
    Diffusion de la Foi, eux non plus, n’en sont pas en reste. Enfin, la nomination et la
    redistribution des Chancelleries au sein du Sacré-Collège, selon les compétences de chacun,
    est une pierre supplémentaire ajoutée à l’organisation plus commode des congrégations
    romaines.

    L’Eglise n’en oublie pas pour autant son magistère spirituel, et l’action des évêques au sein de
    leur diocèse s’établit toujours plus fermement de jour en jour, même s’ils se trouvent parfois
    confrontés à quelques réticences de la part des pouvoirs locaux ou des populations. La
    stagnation des vocations et des études théologiques tend à ralentir la course de la Vraie Foi et
    du magistère spirituel de l’Eglise, alors que curés et diacres sont surchargés de travail,
    s’occupant parfois de nombreuses paroisses laissées vacantes par manque de théologien. Nous
    tenons d’ailleurs à féliciter chaudement ces clercs au plus proche du peuple qui vouent plus
    que leur existence à l’Eglise, et nous les encourageons à poursuivre, car même si leur travail
    est parfois occulté sinon oublié des hautes sphères, s’ils ne sont pas récompensés ici bas par
    quelque gratification, ils ne manqueront pas d’être récompensés au paradis solaire pour leurs
    actions. Mais il vous faut aussi, vous évêques, encourager vos fidèles à s’engager au service
    de l’Eglise. Le travail et la position de chacun est d’une importance capitale.

    L’avancée de l’hérésie, quant à elle, semble de plus en plus maîtrisée et confinée, malgré
    certaines résurgences en des points isolés des royaumes. Par contre, nous sommes
    sensiblement préoccupés par la récurrence des actes et paroles blasphématoires des fidèles
    croyants. Trop souvent d’aucuns s’arrogent des compétences qu’ils n’ont pas, des facultés
    d’interprétation des textes, du dogme ou de la religion, commentant à tort la parole divine et
    niant par la même l’autorité spirituelle et d’interprétation de l’Eglise, l’utilité de la hiérarchie
    ecclésiastique et le fondement même de l’Institution divine.

    Nous voyons également naître diverses tendances au sein même de notre communauté ;
    certaines trop tolérantes, d’autre trop fondamentalistes. Il est important de trouver le juste
    milieu entre ces deux attitudes, car l’une comme l’autre agisse contre les intérêts de l’Eglise,
    et donc, contre le Tout-Puissant.

    Le mot de « tolérance » est bien souvent recouvert de différentes significations, souvent
    erronées ou utilisées mal à propos, et parfois même jusque chez les successeurs des apôtres.
    Et comme nous le disions dans notre essai sur « La Croisade et de son absolue nécessité »,
    «…il est des tempéraments plus prudes, plus angéliques, que les seuls mots de tempérance et
    de liberté de for rendent heureux, mais qui s’effraient, voire s’offusquent d’entendre que des
    hommes se battent au nom de Dieu. Pourtant, ces âmes pieuses qui défendent corps et âme ce
    respect individuel et qui condamnent tout ce qui pourrait faire couler le sang pour la gloire du
    Tout-Puissant, tolèrent d’autre part que l’homme, créature de Dieu et enfant du Père insulte
    son Géniteur ». La tolérance n’a lieu d’être qu’entre fidèles de la Sainte Eglise. Il ne doit point
    y avoir de bienveillance envers les hérétiques qui se complaisent dans leur blasphème
    perpétuel. L’Eglise doit tendre la main, mais l’Eglise ne doit pas oublier qu’elle est Le
    Représentant de Dieu sur terre.

    D’autre par, cette « intolérance » que nous venons de prescrire envers l’hérésie, ne doit pas
    pour autant nous conduire vers le fondamentalisme intégriste qui voudrait imposer par le feu
    et le sang la Vraie Foi. Cette option peut s’avérer nécessaire et la Sainte Institution l’a déjà
    utilisée à plusieurs reprises afin de contenir, sinon d’annihiler une hérésie naissante devenue
    trop importante. Mais la violence rebute les populations souvent pauvres. Voir leurs œuvres,
    acquises à la sueur de leur front par un labeur quotidien, détruites par une guerre, les réduisant
    à l’état de mendicité, est sans doute la vision la plus dramatique qu’ils puissent imaginer. La
    protection de leur famille est aussi l’une de leur préoccupation. Comment ne pas entendre et
    comprendre cette voix ? La Sainte Eglise serait alors responsable de leur déchéance pour
    avoir voulu imposer un concept qu’ils maîtrisent peu ou mal, eux qui n’ont point atteint l’état
    de contemplation et d’adoration que nous autres prélats et curés avons atteint. Ils aiment Dieu,
    c’est à n’en point douter, mais sont-ils près pour autant à tout perdre pour Lui ? Nous en
    doutons, et c’est à l’Eglise de leur apprendre qu’une vie ne vaut pas la gloire du Très Haut,
    mais que le Très-Haut vaut plus que toutes les vies de ce bas monde.

    N’oublions pas que la créature sans nom est sans cesse à notre porte, et que la peur engendrée
    par les guerres, fussent-elles saintes, est de son entreprise. Luttons contre cette peur avant
    d’imposer une image idéalisée de la cité idéale entrevue par le prophète. La précipitation de sa
    mise en place annihilerait tous les espoirs futurs de la voir naître éclatante. Il est prématuré de
    croire que l’ensemble des populations est prêt à adhérer à un gouvernement où le spirituel
    guiderait de manière totale le temporel qui lui serait subordonné.

    Il est utopique de penser que la nourriture spirituelle suffirait à rassasier les peuples dont le
    taux de foi fluctue au fil des saisons et des évènements. La noblesse n’est même plus une
    référence en matière de religiosité, et l’on voit de plus en plus athées et hérétiques se voir
    gratifier de l’état noble alors qu’ils n’ont de noblesse que le nom. Etrange conception d’un
    « Foi, Vertu et Loyauté » que celui des Etats et institutions nationales qui accèdent aux
    demandes d’anoblissement de telles personnes, qui n’ont d’égales que les condamnés
    sélénites. La logique temporelle est dans bien des cas bancale. En actant ces patentes, ces
    institutions, responsables et soi disant gardiennes de la noblesse, invitent l’hérésie et la
    créature sans nom au sommet de « l’Etat des héros », sensé être porté en exemple auprès des
    populations, conduire celle-ci, et régir leur vie quotidienne. Trop timorées pour prendre enfin
    de réelles mesures, elles préfèrent se dédouaner de toute impiété en imposant à ses gardiens,
    que l’on nomme hérauts, d’être baptisés. La logique temporelle fait une fois encore défaut.

    Enfin, et pour finir, nous aimerions brosser un tableau, que nous aurions aimé sans doute
    différent, de la religiosité des comtés de langue francophone, où l’Eglise a depuis toujours lié
    de nombreuses relations diplomatiques. Et c’est conscient de la nécessité de glorifier ces
    comtés qui œuvrent à la propagation de la Vraie Foi, et de stigmatiser ceux, qui au contraire,
    abandonne le Tout-Puissant, que nous avons entrepris un relevé méthodique de différents
    critères allant de la prohibition des cultes infidèles à la légitimation du pouvoir comtal par
    l’Eglise, en passant par les privilèges cléricaux et dicastèriens – officialités épiscopales et
    garde épiscopale –. Sur vingt-trois comtés en lice, seuls cinq peuvent se targuer d’être comté
    aristotélicien, nation fille de l’Eglise.

    En outre, nous ne pouvons nous empêcher de remarquer que les provinces les plus stables
    politiquement, les plus florissantes économiquement, et les plus sages socialement, sont les
    comtés où l’aristotélisme n’est plus illusion, mais fait réel. Que nous citions Rennes ou Dijon,
    tous louent la réussite de ces régions. Grâce à la Champagne, qui dernièrement encore,
    accordait une aide financière conséquente à l’épiscopat local de manière régulière et fixe, et à
    l’Orléanais, le Domaine Royal pointe doucement hors de l’ombre honteuse dans laquelle il est
    plongé, tiré vers le bas par Rouen. Mais il s’y trouve toujours, hélas…

    Puisse Dieu inspirer la crainte aux comtés réfractaires, mais aussi sagesse pour qu’ils
    recouvrent le droit chemin, et qu’ils œuvrent enfin à la sanctification de Son œuvre.

    Sans surprise, la Bretagne (17) pointe en tête, suivie de la Bourgogne (15), des Flandres
    (15) et de la Provence (15), le duché de Champagne (14) sauve l’honneur du Domaine Royal.
    Vient ensuite l’Orléanais (13), l’Auvergne (10), la Touraine (10). Les duchés et comtés
    d’Alençon (9), d’Artois (9), de Lorraine (9), du Maine (9) et du Poitou (9) accèdent à un
    même niveau. Le Berry (8 ) et le Languedoc (8 ) suivent hélas péniblement. La Franche
    Comté (7) et la Savoie (7) obtiennent sensiblement la même place. Enfin, viennent six
    provinces du Royaume de France qui n’ont de considération pour le Très-Haut que la
    moquerie et l’insulte. Celles-ci sont le Dauphiné (5), la Guyenne (5), la Normandie (5),
    le Limousin (4), le Périgord (2) et l’Anjou (0). Les nouveaux duchés et comtés que sont
    l’Armagnac, le Béarn, la Gascogne, le Rouergue et Toulouse, placés récemment sous
    l’autorité suzeraine du Roi de France, n’ont pas été pris en compte.

    Et déjà, nous voyons plusieurs provinces de l’Empire reconsidérer la place de l’Eglise au sein
    de leur organisation, ouvrant la voie à de nouvelles négociations concordataires. Le chemin de
    la Lumière n’est pas loin et les volontés de rapprochement de la part des autorités temporelles
    sonnent comme une ère de renouveau, où foi et politique gèrent ensemble et en osmose la
    Cité. Et c’est dans cette optique que nous encourageons ces comtés à poursuivre leur œuvre et
    rejoindre ainsi le peloton de tête auquel ils sont destinés à appartenir.

    Nous voudrions conclure cette lettre en vous affirmant de la manière la plus vive notre souhait
    que vous poursuiviez la route qui mène au Très-Haut, que vous découvriez toutes Ses facettes
    et que vous accédiez au plus proche de la vertu. Nous terminerons enfin en vous accordant
    notre bénédiction apostolique.



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal-Archevêque de Reims,
    Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Chancelier de la Nonciature Apostolique.





    Donné à Rome, en notre palais de la Nonciature, le XXVIII septembre de l’an de grâce
    MCDLVI de notre Seigneur.



_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Jeu 2 Oct - 2:50

Publiée le 2 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=183484#183484
Citation :
Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg,
Cardinal Connétable de Rome,
Primat du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicæ,
Chevalier et Chancelier Militaire de l'Ordre de l'Etoile d'Aristote, Office militaire dit d'Isenduil;

En notre âme et conscience,
Et après consultation du Sacré Collège des Cardinaux;



Levons par la présente, le temps de la cérémonie d'obsèques, l'interdiction de pénétrer dans la Basilique Saint Titus de Rome pesant sur les membres de l'Ordre des Pauvres Chevaliers du Temple de Salomon;

Autorisons donc lesdits membres à assister aux funérailles de Son Eminence Kreuz de Castelnou von Rosenberg Valendras en la Chapelle Milites Dei;

Et précisons que cela ne les dispense pas de demander une permission d'entrée comme stipulé dans le décret instituant la restriction des accès à la Chapelle Milites Dei.




Rédigé et scellé à Rome dans la nuit du premier jour d'octobre de l'an de grâce MCDLVI.




_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 26 Oct - 15:17

Publiée le 2 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=183987#183987

A venir

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 26 Oct - 15:28

Publiée le 11 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12017
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=185858#185858
Père Aaron a écrit:




    Élévation de Vincent Diftain d'Embussy au rang de cardinal


    Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine, réunit en Sacré Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote, au nom de Sa Sainteté Eugène,


    Créons Vincent Diftain d'Embussy, évêque de Beauvais, Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine. Il succède à son éminence MaisseArsouye au siège de cardinal romain électeur.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XI octobre de l’an de grâce MCDLVI de Notre Seigneur



    Pour le collège des Cardinaux,
    Aaron de Nagan, Doyen, Camerlingue.




_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 26 Oct - 15:37

Publiée le 11 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=185862#185862

A venir

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 26 Oct - 15:37

Publiée le 12 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=186126#186126

A venir

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 26 Oct - 15:48

Publiée le 23 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=189133#189133

A venir

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 26 Oct - 15:54

Publiée le 25 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=189667#189667

A venir

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mer 19 Nov - 16:40

Publiée le 29 octobre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=190329#190329
Citation :



    A l’Universalité des fidèles,
    Aux autorités du Comté de Toulouse,
    Au Comte Ben Elazar Kamps,



    Nous fûmes d’abord offusqué d’apprendre que le comté de Toulouse avait dépêché un
    hérétique pour entamer des négociations concordataires avec la Sainte Eglise Romaine, mais
    nous fûmes encore plus choqué d’apprendre que les négociateurs, dont parmi eux, un évêque
    et un cardinal, avaient été littéralement mis à la porte des négociations, car considérés comme
    trop virulents, insultants et peu diplomates.

    Le comté de Toulouse se permet de condamner ainsi ces clercs alors que ce même comté se
    livre à des pratiques qu’il réprouve en envoyant un émissaire hérétique statuer de la Vraie Foi
    et de religion avec la Sainte Eglise. Bel exemple de diplomatie et de politesse !

    Bien qu’il semble que se fâcheux incident fût réglé rapidement et dans un premier temps par
    l’épiscopat local avec beaucoup de tempérance et de magnanimité, le comté de Toulouse, non
    content d’une offense en commet une deuxième en congédiant l’épiscopat local habilité à
    négocier le concordat, pour lui préférer, certes le secrétaire apostolique de France, mais un
    autre clerc dont le comté aurait sans doute espéré plus de laxisme par l’amitié qui le liait au
    comte souverain.

    Nous réprouvons fermement cette attitude outrageante qui se poursuit. Force est de constater
    que le Comté de Toulouse entend mettre l’entière responsabilité de cet échec sur le dos de
    l’Eglise et plus particulièrement de l’épiscopat des diocèses concernés. Aussi fallacieuses
    que sont les informations parues dans la presse des royaumes, aussi consternant est ce
    comportement.

    Les caractères de certains de nos diplomates n’ont peut-être pas eu l'heur de convenir aux
    émissaires du comté de Toulouse, leurs méthodes n’ont peut être pas plu, mais il est honteux
    de traiter de la sorte d’éminents clercs au service de l’Eglise, surtout quand on ne fait pas sa
    propre introspection, que l’on ne reconnaît point ses propres tords, que l’on voit l’insulte là où
    il n’y a que colifichet et sobriquet métaphorique.

    Cependant, et bien que nous ne pardonnions tout à fait cette attitude susdécrite, nous ne
    voudrions pas que le comté de Toulouse et ses nombreux fidèles qui le peuplent, subisse un
    isolement et un détachement de l’aristotélisme pour ces raisons regrettables. Le royaume de
    France est sans cesse tourmentée par les hérésies spinozistes, avéroistes ou cathares. L’Eglise
    aurait peine à voir ce jeune comté laissé en pâture à ces cultes démoniaques et sacrilèges !
    Aussi laissons-nous une porte ouverte à une reprise du dialogue entre l’Institution de Dieu et
    le Comté de Toulouse. Une chance infime demeure, et nous espérons que le Comté de
    Toulouse saura la saisir !



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal-Archevêque de Reims,
    Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Chancelier de la Nonciature Apostolique.



    Donné à Rome, le XXIX octobre de l’an de grâce MCDLVI de
    Notre Seigneur.



_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mer 19 Nov - 16:42

Publiée le 7 novembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12393
Citation :



    Raising of Dainsleif to the status of Cardinal


    We, cardinals of the Holy Universal Roman Aristotelian Church gathered in the sacred college by the Grace of God and under the guidance of Aristotle, in the name of His Holiness Eugène, the Sovereign Pontiff of our Holy Mother Church,


    Raise Dainsleif, bishop of Chester and bishop primate of the Episcopal Assembly of England, Scotland, and Ireland, Cardinal of the Holy Universal Roman Aristotelian Church. He will succeed Eminence Syounger to the position of Cardinal Primate of the English Speaking Pontifical Council.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Written in Rome on the VII November in the year MCDLVI after Christos







    For the College of Cardinals and the ESPC,
    Latan, Cardinal Emeritus.



Citation :



    Elévation de Dainsleif au rang de Cardinal


    Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine réunis par la Grâce de Dieu et sous les conseils d'Aristote au nom de sa Sainteté Eugène, le Souverain Pontif de notre Sainte Mère l'Eglise,


    Elevons Dainsleif, évêque de Chester et évêque primat de l'Assemblé Episcopale d'Angleterre, Ecosse, et Irlande , Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine. Il succède à son Eminence Syounger à la position de Cardinal Primat du Conseil Pontifical de Langue Anglaise.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Ecrit à Rome le VII Novembre de l'an MCDLVI après Christos







    Pour le Collège des Carrdinaux et l'ESPC,
    Latan, Cardinal Emérite.




_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mer 19 Nov - 16:44

Publiée le 12 novembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12454
Citation :
A l'attention de tous les fidèles de l'Eglise Aristotélicienne,

Moi, MrGroar, en tant que troisième Vice-Primat de l'Assemblée Episcopale de France chargé par monseigneur Kad de la commission artistique, ai l'honneur de vous inviter à participer à une des plus grandes entreprises de décorations de nos églises et cathédrales.

La première partie de notre Dogme ayant déjà été représentée à travers une série de tableaux, il est maintenant temps de continuer ce travail afin de terminer l'illustration du Dogme.

Vous êtes donc tous solliciter pour proposer des décorations, des enluminures, des concepts artistiques ayant trait à la deuxième partie du Dogme, la Pré-Histoire.


- > La Pré-Histoire

Partie I - Oanylone
Partie II - Le travail
Partie III - L'acédie
Partie IV - Les péchés
Partie V - Le roi du péché
Partie VI - La punition
Partie VII - L'exode
Partie VIII - Le paganisme

toutes vos propositions sont à déposer ici même et seront étudiées par la Commission pour la Diffusion de la Foi. Le résultat des travaux vous sera bien entendu communiqué régulièrement.

Puisse le Très Haut vous aider à trouver l'inspiration!


Fait à Rome le 12 novembre 1456,
MrGroar.




----------

HRP: Le but étant bien sur de m'aider à trouver des images, humoristiques ou non, pouvant servir à illustrer le Dogme ainsi que je l'ai fait pour la Création. La forme sera ici un peu différente puisque nous cherchons à illustrer de façon un peu plus RP, donc c'est pour cela que je parle de retables, triptyques et vitraux: les illustrations ne seront surement pas sous la forme de panneaux 600x200 tout simples... Very Happy Merci à vous d'avance pour votre participation!

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mer 26 Nov - 19:36

Publiée le 22 novembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12633
Citation :



    Du mariage religieux et de l’union civile.



    A l’Universalité des fidèles,
    Au peuple aristotélicien.


    Devant certaine résurgence blasphématoire à propos du mariage, nous nous sentons obligés de
    rappeler certain préceptes qui semblent avoir été oubliés ou qui sont tout bonnement ignorés.
    Préceptes sur la sacralité du mariage, mais aussi sur la primauté des lois religieuses sur les lois
    temporelles en ce qui concerne le fidèle et la façon de mener son existence.

    La Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine prescrit enseignements et doctrines qui visent à
    baliser le chemin du fidèle qui le mène à Dieu. Plus que des balises, ces prescriptions sont
    autant d’obligations que tout fidèle de l’Eglise se doit de suivre et d’appliquer autant que faire
    se peut au quotidien. Il en va ainsi pour les enseignements sur l’aspect blasphématoire de
    l’union civile.

    C’est pourquoi, nous prenons la peine de rappeler, et ce un an après, que la Sainte Eglise
    Aristotélicienne et Romaine prescrit, depuis le XXV novembre de l’an de grâce MCDLV, par
    son décret « Matrimonium Prohibitem », que tout fidèle se voit interdit de procéder ou de
    participer à toute union civile visant à lier l’homme à la femme et la femme à l’homme dans
    l’optique de légitimer ou d’officialiser un concubinage, en sus ou non, d’une mariage
    religieux.

    Cette position, légitime et doctrinale, s’explique par le fait que seule la Sainte Eglise est
    habilitée à procéder, acter et officialiser l’union entre un homme et une femme. Cette union
    qui porte le nom de mariage est revêtue d’un caractère sacré, divin et mystique. Sacré et divin,
    l’Eglise entend prendre Seule en charge ce sacrement. Seule car juste héritière des prophètes
    et légitime détentrice de la volonté divine dont elle se fait la voix.

    De par ce caractère sacré et divin, la Sainte Institution de Dieu sur Terre considère donc
    comme blasphème et outrage à la volonté divine l’union civile, cette dernière ne faisant que
    s’inscrire dans le mouvement de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, ou plutôt de l’ordre
    spirituel de l’ordre temporel, le second considérant le premier comme illégitime dans l’octroi
    des sacrements et plus précisément de celui du mariage. L’ordre temporel croit alors pouvoir
    se substituer à l’Eglise et donc à Dieu, ou en tout cas considère son propre « acte matrimonial »
    comme nécessaire sinon supérieur au sacrement religieux. Quelle est donc la valeur d’un
    mariage spirituel s’il est indispensable qu’un acte administratif laïc se doive d'être promulgué
    pour l’entériner et l’authentifier ?

    Que l’union laïque se concrétise par une cérémonie considérée comme païenne, ou se résume
    en un simple document, elle sera tenue et prise comme un outrage et une insulte à la Vraie
    Foi. Nous réaffirmons donc et faisons savoir à tous les fidèles croyants qu’ils s’exposent à des
    poursuites par-devant les tribunaux inquisitoriaux s’ils procédaient en tant que bourgmestre
    ou officier public à ce genre d’union, que les contractants soient eux-mêmes fidèles ou non,
    mais que les fidèles désirant en sus de leur mariage religieux, procéder à une union civile ou
    d’un tout autre genre, s’exposeraient également à des poursuites inquisitoriales. Nous
    rappelons enfin que ce péché est passible de l’excommunication épiscopale.

    Nous invitons pas ailleurs les comtés de l’aristotélisme à retirer de leur codex ou coutumier,
    s’il s’avère que ce genre d’article existât, toute allusion à « l’union civile », toute obligation à
    la contracter pour que le mariage religieux ait des effets civils, sinon d’abroger l’obligation
    pour les maires de procéder à ce genre d’union, car les bourgmestres aristotéliciens se
    verraient contrains de choisir entre pécher contre Dieu et l’Eglise ou satisfaire un ordre
    temporel qui s’arroge un droit illégitime et illusoire.



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal-Archevêque de Reims,
    Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Chancelier de la Nonciature Apostolique.





    Donné à Rome, le XXI du mois de novembre de l’an de grâce
    MCDLVI de notre Seigneur.



_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 30 Nov - 14:41

Publiée le 26 novembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12707
Citation :
Citation :
DE LA PRESENCE DES CLERCS DANS LES ORDRES MILITAIRES NON RELIGIEUX


Au nom de la Congrégation des Saintes Armées,
Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg,
Cardinal Connétable de Rome,
Chancelier Militaire de l'Ordre de l'Etoile d'Aristote, Office militaire d'Isenduil,

Rappelons qu'en vertu du droit canon relatif aux Saintes Armées :



La Garde Episcopale et les Ordres Militaro-Religieux peuvent compter dans leurs rangs un nombre illimité de clercs de la Très Sainte Eglise, ordonnés ou non (DC SA, Tome VI - La Garde Episcopale - DC SA, Tome VIII - Les Ordres Militaro-Religieux, V, A);

Les Ordres de Chevalerie Alliés Aristotéliens peuvent compter dans leurs rangs trois clercs de la Très Sainte Eglise Aristotélicienne, ordonnés ou non (DC SA, Tome IX - Les Ordres de Chevalerie Alliés Aristotéliciens, B);

Les Ordres militaires non religieux ne peuvent compter dans leurs rangs qu'un seul clerc, ordonné ou non.



Tous les clercs appartenant à une organisation militaire laïque sont priés de se présenter à la Congrégation des Saintes Armées et de mander audience auprès du Connétable de Rome, la présence des Grands Maîtres étant fortement conseillée.
Toute personne ayant connaissance de l'appartenance d'un clerc à un ordre non répertorié dans l'annexe est prié d'en informer le Connétable de Rome.

Pour information, le présent rappel ne concerne pas les aumôniers d'Osts ducaux et comtaux.



Rédigé et scellé à Rome le vingt-sixième jour de novembre de l'an de grâce MCDLVI.



Annexe :
Citation :
LISTE NON EXHAUSTIVE DES ORDRES MILITAIRES NON RELIGIEUX FRANCOPHONES ET DE LEURS CLERCS

  • Ordre des Chevaliers Hospitaliers de l'Esterel
    Dame Ascram

  • Ordre Hospitalier de Saint Jean Jérusalem
    Monseigneur Lapinus de Cardaillac, dit Lapinus47
    Son Excellence Marie Amélie de Cortillolles, dite Zouzouille
    Père Romuald d'Ander Lech, dit Romuald1966

  • Ordre des Pauvres Chevaliers du Temple de Salomon
    Dame Elyena
    Dame Heaven
    Messire Hierulf

  • Ordre Royal du Saint-Esprit
    Monseigneur Marc Ulrich Adrien de Lasteyrie, dit Muad_dib

  • Ordre de Saint Lazare
    Messire Lanfeust36

  • Ordre de Saint Ouen et de l'Etoile
    Monseigneur Gedeon de la Motte Josserand

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 30 Nov - 14:43

Publiée le 27 novembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12731
Citation :


    Ouverture des candidatures pour les préfectures vacantes.


    Au nom du Sacré Collège de Cardinaux et des responsables des dicastères romains, nous, Aaron de Nagan, Camerlingue, faisons annonce de,

    L’ouverture du dépôt de candidature pour les postes de préfet des offices du Grand Camérier et des presses, journaux et parchemins.

    Les clercs intéressés sont priés de faire parvenir un courrier contenant une lettre de motivation et un cursus honorum complet de leurs activités au sein de l’Eglise, et s’il s’avère utile et intéressant de leur expérience dans l’ordre temporel, à l’un des membres du Sacré Collège.

    Ad Majorem Dei Gloriam.



    Pour le Sacré Collège, Aaron de Nagan, Cardinal-Camerlingue.




Citation :


    Précisions nécessaires au dépôt de candidature :

    Préfet de l’Office du Grand Camérier :
    * Maîtrise des techniques de commerce (expérience en tant que Commissaire au Commerce, conseiller apparenté, marchant ambulant, ou bourgmestre hautement conseillé).
    * Connaissance du fonctionnement général de l’Eglise (diplôme de séminariste requis).
    * Candidat ordonné.

    Préfet pour l’Office des presses, journaux et parchemins :
    * Maîtrise des techniques et connaissances journalistiques (fonctionnement de l’AAP).
    * Etre journaliste accrédité ou en phase de l'être auprès de l’AAP.
    * Candidat ordonné ou non



_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge



Nombre de messages : 4552
Age : 99
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Dim 30 Nov - 17:45

Publiée le 30 novembre 1456 :
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=12772
Citation :




    Élévation de Cyril Kad d'Azayes au rang de cardinal


    Nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne, Universelle et Romaine, réunit en Sacré Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote, au nom de Sa Sainteté Eugène,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la création de Cyril Kad d'Azayes, archevêque d'Avigon, en tant que Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine. Il prend ainsi le septième siège laissé vacant au sein du collège des cardinaux romains électeurs.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XXX novembre de l’an de grâce MCDLVI de Notre Seigneur



    Pour le collège des Cardinaux,
    Aaron de Nagan, Doyen, Camerlingue.




_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon


Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mer 11 Jan - 3:51

Citation :





    A l'universalité des fidèles,


    La Curie Romaine aurait accueillie avec un certain amusement les cocasses déclarations de l'hérésie dict du "Lion de Juda" dans la ville de Mende s'ils n'avaient pas succédés à une fourbe attaque du Comté du Languedoc.

    L'hérésie du Lion de Juda a semble-t-il voulu justifier son attaque contre la ville de Mende en Languedoc par le rapt du Très Saint Père qui se serait trouvé, selon leurs dires, dans cette ville sans escorte et sans prévenir qui que ce soit, dans un complet anonymat. Ce mensonge a pu dans un premier temps, dans le doute, brièvement abuser certaines personnes, y compris au sein de l'Eglise. La vérité n'a cependant pas tardée à éclater.

    C'est pourquoi la Curie Romaine réaffirme que Sa Sainteté le Pape ne s'est jamais trouvé à Mende et n'a jamais été en possession du Lion de Juda. Le Saint Père n'a pas quitté le Palais Pontifical depuis plusieurs semaines, en pleine santé, pleinement concentré sur les évènements au sein de l'Aristotélisme qui nécessitent son attention et ses prières, et plus déterminé que jamais.

    Il semble que le Lion de Juda, habitué à de pathétiques ruses et subterfuges, s'est emparé d'un pauvre bougre présentant une vague ressemblance avec le Pape pour tenter de faire croire qu'il détenait ce dernier, et usant des pouvoirs qu'ils ont usurpés à la mairie de Mende pour mettre en place une parodie de procès à son encontre et contre l'évêque du Puy, Monseigneur Graoully.

    Cette farce guignolesque aurait pu amuser les enfants. Il n'en demeure pas moins que l'Eglise Aristotélicienne condamne fermement l'attaque contre le Comté du Languedoc et a affirmée dès le départ son souhait de voir la ville de Mende libérée au plus vite.

    Nous avons constatés que face à l'Ost du Languedoc, aux vaillants volontaires aristotéliciens du Languedoc, et aux forces des Saintes Armées, assemblées, les éléments du Lion de Juda présents à Mende ont lachement fuis la queue entre les jambes, terrifiés et tremblants face à la colère du Très-Haut qui menaçait de s'abattre sur eux.

    Au delà du ridicule, de l'amateurisme et de la lacheté du Lion, cet évènement prouve que l'éradication définitive de cette hérésie doit être le principal soucis des autorités temporelles du Royaume de France. Plutôt que de s'entredéchirer dans un conflit fratricide entre aristotéliciens, nous appelons l'ensemble des provinces du Royaume de France et d'ailleurs à mobiliser leurs ressources et leur énergie à lutter contre les hérésies, en particulier celles du Lion de Juda et de la pseudo-Réforme.



    Ad Majorem Dei Gloriam


    Pour la Curie réunie en Sacré Collège,

    Tibère de Plantagenêt, dict Rehael
    Cardinal Archidiacre de Rome, Cardinal Connétable des Saintes Armées







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon


Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Mar 3 Juin - 21:35

Citation :





    Elévation de Yut au rang de Cardinal National Suffragant.



    Nous, Alessandro III de' Montemayor Borgia dict "Giarru sans Terre", Duc de Camerino, Vicomte d'Arcola et Sant'Antioco, Baron de Garessio et Cortina d'Ampezzo, Cardinal Camerlingue,Chancelier de la Congrégation de la Diffusion de la Foi, Cardinal-prêtre de Saint Paolo en Laterano, Cardinal-évêque en partibus de Tripoli, Préfet de la Préfecture à l'enseignement Aristotélicien, par la grâce de Dieu et de Sa Sainteté Innocent le Huitième



    Créons MonseigneurYut, Cardinal National Suffrant de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine
    en tant que représentant de la Zone Géodogmatique Francophone, auprès du Consistoire Pontificale de la même entité linguistique. Nous l'invitons à revêtir le pourpre et à rejoindre le Sacré-Collège.



    Ad Majorem Dei Gloriam


    Fait à Rome le XXX jour du mois de mai de l’an de grâce MCDLXII de Notre Seigneur







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pieii
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon


Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Ven 22 Avr - 18:42

Citation :



    Indult pontifical
    Portant sur la charge d’intendant commendataire




    Aux prêtres, abbés, évêques et prélats de la Communion Aristotélicienne,

    En vertu de la loi canonique Can. P-IV-1.2, le Sacré-Collège des Cardinaux, habilité à amender le Droit Canon, a décidé par voie d’indult l’amendement de la troisième partie du deuxième livre des canons intitulé « Regimini secularis ecclesiae », en incluant une nouvelle charge relative à la gestion et l’administration des diocèses de l’aristotélisme.

    Aussi, Nous, cardinaux de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, au nom du Souverain Pontife Innocent VIII et sous le regard d’Aristote, avons statué et proclamé, et par notre présent indult perpétuel et définitif, disons, statuons et proclamons les Canons suivant, relatifs à la charge d’intendant commendataire :


    Indult pontifical Premier a écrit:

      Article 1 : L'intendant commendataire est un fidèle et un théologien de l’Eglise Aristotélicienne [niveau VI voie de l’Église] nommé In Gratebus à la tête d'un diocèse par l'assemblée épiscopale dont le diocèse dépend. Il n'est pas considéré comme un clerc et n'a pas charge d'âme. Il n'est donc investi d'aucune autorité religieuse ou spirituelle.

        - Article 1.1 : L'intendant commendataire est placé sous l'autorité du Vicaire général, du Vicaire diocésain, du Premier Archidiacre ou de l'Archidiacre. En cas de vacance de toutes ces charges au sein du diocèse concerné, l'Assemblée épiscopale compétente désigne un tuteur qui est nécessairement clerc.

        - Article 1.2 : La mission de l'intendant commendataire est nécessairement définie par l'Assemblée épiscopale qui le nomme dans les limites édictées par le présent droit. Néanmoins, sa mission principale est de permettre les nominations In Gratebus et de servir de relais visible entre les fidèles et l'Eglise.

        - Article 1.3 : L'intendant commendataire peut cumuler sa charge avec d'autres fonctions cléricales.

      n.b. : La charge d'intendant commendataire est nécessairement temporaire. Elle a pour but de pallier une urgence et un manque sévère de vocations ou de prêtres dans un diocèse donné. L'intendant cumulera, dans la plupart des cas, les charges de vicaire ou d'archidiacre lui permettant ainsi d'avoir charge d'âmes.



    A tous, bénédiction apostolique.


    Pour le Sacré-Collège des Cardinaux,
    Aaron de Nagan, Archichancelier du Siège Apostolique



    Donné à Rome, le XVII du mois d'avril, le dimanche de l'an de grâce MCDLXIV.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pieii
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon


Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Ven 22 Avr - 18:43

Citation :





    Elévation de Pie de Valence au rang de Cardinal National suffragant et nomination au sein du Consistoire Pontifical Francophone.



    Nous, Tibère de Plantagenest, dict Rehael, Camerlingue,
    Au nom de Sa Sainteté le Pape Innocent le Huitième et des cardinaux de la Très Sainte Église Aristotélicienne réunis en Sacré-Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons l'élévation de Pie de Valence au rang de Cardinal National suffragant et sa nomination au sein du Consistoire Pontifical Francophone.



    Faict à Rome le vingtième jour du mois d'avril de l’an de grâce MCDLXIV de notre Seigneur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pieii
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon


Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Jeu 28 Avr - 21:28

Citation :





    Réintégration de Charles Dubois



    Nous, Tibère de Plantagenest, dict Rehael, Camerlingue,
    Au nom de Sa Sainteté le Pape Innocent le Huitième et des cardinaux de la Très Sainte Église Aristotélicienne réunis en Sacré-Collège, devant le Très Haut et sous le regard d’Aristote,


    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la réintégration de Charles Dubois à la communauté des fidèles. Lui infligeons la pénitence suivante : jeune d'une semaine (pain et eau uniquement, sauf raisons médicales), prière une nuit entière face contre terre, et mise à la disposition de l'abbaye Sainte-Illinda pendant un mois pour toutes les tâches de base que les moines jugeront utile de lui faire remplir.



    Faict à Rome le vingt-huitième jour du mois d'avril de l’an de grâce MCDLXIV de notre Seigneur.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pieii
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon


Nombre de messages : 244
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   Jeu 22 Déc - 21:41

Citation :


    Indult consistorial relatif aux extinctions & dissolutions de mariage.

    Vu le dogme ;
    Vu la deuxième partie de la bulle Ad mundi salutem per sanctificationem relative au sacrement du mariage ;
    Vu l’article 6.5 de la première partie de la bulle De Sanctae Sedis summo administratione relatif au pouvoir législatif des consistoires ;
    Vu l’indult consistorial du vingt-cinq juillet quatorze cent soixante-deux instaurant une procédure simplifiée ;

    Considérant la longueur des procédures d’extinction et de dissolution des mariages ;
    Considérant que certaines officialités peuvent temporairement rencontrer quelques difficultés à se réunir au complet ;
    Considérant que certaines circonstances ne nécessitent pas d’instruction par un procureur ecclésiastique ni de délibération par un jury ;
    Considérant, enfin, que le consistoire reste souverain pour vérifier et valider les propositions des officialités et éviter tout abus ou décision arbitraire ;

    Le consistoire pontifical francophone met en place une procédure simplifiée pour les extinctions et dissolutions de mariage régie par les dispositions suivantes.

    Article 1 – Du principe d’une procédure simplifiée.
    I. Après réception de la requête, si les conditions sont réunies, le président de l’officialité épiscopale concernée peut lancer une procédure simplifiée consistant en un entretien avec le ou les requérants, suivi de la rédaction d’un procès-verbal, contresigné par le ou les requérants complété par les recommandations de pénitence et de sa transmission au Consistoire qui établira un arrêt après examen.
    II. Dans le cas des extinctions, l’arrêt est rédigé directement par le président de l’officialité.

    Article 2 – Extinction simplifiée de mariage (Ad mundi salutem per sanctificationem, II-B-3).
    En cas de décès avéré d’un des époux, le président de l’officialité du lieu de résidence du membre survivant constate les faits et rédige un arrêt d’extinction. Ce dernier peut notamment être rédigé à l’occasion de la cérémonie de funérailles, la demande de cérémonie ayant alors la valeur d’une requête d’extinction.

    Citation :
    N.B. : on considérera qu'il y a décès si la fiche IG indique qu’il n’existe plus ou que le joueur l’a publiquement annoncé.

    Article 3 – Dissolution simplifiée de mariage.
    I. Excommunication.
    Dès lors que l’un des époux fait l’objet d’une excommunication, qu’elle soit constatée par un cardinal, un Consistoire ou la Curie (latæ sententiæ) ou prononcée par une juridiction ecclésiastique (ferendæ sententiæ), l’autre époux peut déposer auprès du président de l’officialité une requête de dissolution, en particulier si le couple a des enfants. Dans le cas où une procédure de réintégration est en cours, la requête de dissolution est suspendue.Le Consistoire est libre de prendre toute décision ou définir toute pénitence qu'il jugera nécessaire.

    II. Abandon du domicile (Ad mundi salutem per sanctificationem, II-B-6.4).
    A. Dans le cas où il est de « notoriété publique » que l’un des conjoints a quitté le domicile depuis trois mois ou plus, la requête de dissolution de mariage introduite par le conjoint délaissé peut aboutir à une procédure simplifiée.
    Citation :
    NB. L’abandon de domicile est dit de notoriété publique lorsqu’il n’y a pas eu de connexion du joueur depuis trois mois au moins. Dans le cas contraire, la procédure normale est utilisée.
    B. Une interdiction forfaitaire de remariage de 2 mois est infligée à l’époux requérant, pour l’aider à méditer sur son mauvais choix de conjoint. Une interdiction forfaitaire de remariage de 3 mois est infligée à l’époux disparu, à partir de la date où il se sera confessé auprès d’un clerc au sujet de son abandon de domicile. Par défaut, les enfants sont confiés à la garde exclusive du conjoint demandeur.

    III Disparition des sentiments amoureux (Ad mundi salutem per sanctificationem, II-B-6.1).
    A. Une procédure simplifiée de dissolution pour disparition des sentiments amoureux peut être lancée si les conditions cumulatives suivantes sont respectées :
      1. la disparition des sentiments concerne les deux époux ;
      2. qu’aucun grief n’est soulevé ;
      3. les époux ont fait les efforts nécessaires pour empêcher cette situation ;
      4. il y a un accord sur la garde des enfants.


    B. Le président de l'officialité inflige une interdiction de remariage d'un minimum de 4 mois à chacun des époux pour leur donner le temps de méditer sur les causes de l’échec de leur mariage. Outre au minimum une confession donnée à chaque époux, ceux-ci peuvent se voir infliger d'autres types de pénitences.

    IV. Obligation d'entretien.
    En cas de dissolution de mariage, chacun des époux devra être reçu en entretien avant tout remariage par le clerc de la paroisse où le sacrement doit être délivré ou à l'évêque. Le contenu de l'entretien est protégé par le secret de la confession.






Rédigé et scellé au nom du Consistoire Pontifical Francophone par nous, Childebert de Béarn, cardinal national électeur, le vingt et unième de Décembre MCDLXIV, sous le pontificat de Sa Sainteté Innocent VIII.


[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces de la Sainte Curie Romaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces de la Sainte Curie Romaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Droit Canon de la Sainte ÉA et Romaine (doublon ?)
» Sainte Galadrielle
» [Ordre de Mérite] Flandres - Sainte Illinda
» [Baronnie] Deuilly - Cecilia von Wittelsbach-Frayner
» Sainte grenade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Pavillon d'accueil :: Tableau des annonces de Rome et de Lyon-
Sauter vers: