Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BaronSengir

avatar

Nombre de messages : 734
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mar 5 Avr - 9:24

BaronSengir inscrivait annotations au fur et à mesure sur un petit carnet. Ne connaissant guère les protagonistes et encore moins le déroulement du dit mariage et l'évolution de la vie conjugale, il lui faudrait temps avant de se faire idée précise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieAlice

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mar 5 Avr - 23:35

[LJ Ewa tarde à répondre parce qu'elle a subi une opération du poignet il y a plusieurs jours. Désolée pour l'attente. Ce post peut tout à fait être retiré dès que vous en avez pris connaissance. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 4552
Age : 100
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Ven 8 Avr - 23:06

[Pas de souci, on va enchaîner.]


Oh et puis, non pas de témoignage, pas tout de suite du moins, la Présidente rectifia donc le tir :
— Finalement, je vais d'abord demander aux officiaux de poser leurs questions, nous reviendrons à l'intervention de Sa Grandeur plus tard. Monseigneur BaronSengir? Diacre Tristan?

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tristan_du_cost

avatar

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Dim 10 Avr - 22:55

Tristan jeta un coup d'oeil à Monseigneur. Celui-ci se concentrait sur sa prise de notes. Il décida donc de prendre la parole.

Votre Eminence, Monseigneur, je ne comprends pas les motifs de ce couple.
Ils nous disent qu'ils ont chacun leurs activités. Soit.
Et de ce fait, qu'ils ne se voient pas beaucoup. J'aurais envie de répondre tant mieux, car il n'y a rien de plus agaçant que d'avoir sans cesse dans ses jambes, une épouse qui jacasse et vous reproche vos insuccès.

Il existe des solutions pour resserrer les liens distendus. Et quand on n'est pas capable de le faire sois-même, on consulte un spécialiste, un homme d'église qui saura conseiller grâce à sa sagesse et son expertise.

Alors j'en viens à ma première question.

Avez-vous vraiment envie de former un couple, si nous vous aidions à surmonter cette épreuve de l'éloignement ? Ne tournons pas autour du pot et ne cherchons pas de pretexte falacieux ...

_________________
Tristan_du_cost

Professeur au Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon
Diacre d'Autun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewaele

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mar 12 Avr - 16:40

Elle avait été longue à réagir pour se rendre au lieu où elle devait témoigner à son tour, mais là à côté d’Enguerrand, puis de ses amis, ceux qui avait pris la décision de demander la dissolution de leur mariage, elle naviguait un peu dans des souvenirs lointains les concernant tous les quatre… Les quatre piliers…

Que dire de ce couple d’amis qui n’était plus habité par les mêmes sentiments qu’au début, que dire de cette histoire qui fut belle voire passionnante et passionnée, rien, il n’y avait plus rien à dire, ils avaient créer, construit et petit à petit tout c’était effondré, désséché, appauvri… La perte de leurs enfants, les responsabilités, les missions tout avait dû jouer, et au fil des jours se rendre compte qu’en fait on avait plus rien en commun à partager, et surtout plus envie de faire semblant, de vivre aux côtés de celui qui était devenu un ou une amie chère, mais que rien ne ferait à nouveau aimer… Alors pourquoi fallait-il se forcer ? Oui pourquoi ?

Elle en était là de ses réflexions quand elle compris qu’on l’attendait, elle s’était levée, un pas en avant, non, un pas en arrière, apparemment ce n’était plus son heure, mais elle était là debout en plein milieu… Quoi faire ? Elle attendit la question posée au diacre… Diacre qu’elle avait croisé une fois, une seule fois en taverne à Sémur et dont elle gardait un fort mauvais souvenir, mais elle n’était pas là pour faire le procès d’un homme d’église qui pourrait se retourner contre elle, mais pour défendre et protéger ses amis et qu’enfin ils puissent tous les deux vivre la vie qui était la leur sans être obligé chaque jour de subir ce lien qui n’en était plus un. Mais quant elle l’entendit prendre la parole et avancer ses arguments et poser sa question son sang ne fit qu’un tour… Les aider a reconstruire ce qui n’était plus… Elle faillit en éclater de rire, il ne fallait donc jamais avoir aimé pour demander ceci… Elle se décida et avança doucement, tant pis, ce n’était pas à elle qu’on posait la question, mais de toute façon il faudrait bien qu’elle intervienne un jour, maintenant ou plus tard après tout, seul Aristote avait le droit d’en juger et de lui faire miséricorde de ce geste…


Diacre… Si je puis me permettre… Pensez vous qu’il soit aussi facile de prendre la décision de se désunir d’un être qu’on a aimé ? Pensez vous que ces deux personnes se présentent devant vous sans avoir réfléchi longuement à la question ? Pensez vous qu’ils n’ont pas pris conseils là où ils le devaient avant d’en arriver à cette finalité de demander cette dissolution, l’homme est sans doute faible mais certain restent encore réfléchis et croyants envers tout un tas de choses…

Elle se mordit la lèvre et hésita…

Pensez vous qu’il soit mieux pour un homme d’église de rentrer dans une taverne et de faire boire plus que de raison une personne qui ne le désire pas ? Pensez vous que c’est plus intelligent de mettre un tuyau dans la gorge d’une femme et d’y verser des litres d’alcool dont elle ne se relèvera pas? Pensez vous que cette homme devrait consulter pour qu’on l’aide ? Sans doute un homme d’église dont la sagesse et l’expertise n’est plus à prouver, peut-être vous ? Croyez vous qu’il est sage qu’une telle personne essaye aujourd’hui de se faire partisan de ce qu’il n’aurait jamais dû quitter son rôle de Diacre, alors qu’il a lui-même à réfléchir sur son comportement ? Je crois qu’on commet tous des erreurs et qu’il faut parfois rester humble et regarder son prochain avec ce qui serait mieux pour lui et non pour ce que les lois exigent et que ses premiers serviteurs ne respectent pas…

Elle se tourna vers Marie et Flaiche…

Ces deux là se sont aimés, ils ont tout fait pour garder cette amour aussi fort qu’au premier jour, mais la vie ne les a pas aidés, l’éloignement dont vous parlez c’est fait sur des jours, des semaines, des mois, pas qu’un éloignement de sentiments mais aussi d’avis, d’idées, des êtres tout simplement… Il n’y a pas ici à chercher de prétexte fallacieux comme vous dites, ils ne s’aiment plus, ils ont perdu trois êtres chers, leurs enfants, ils ont essayés de se reconstruire mais même le petit dernier hélas n’a pas réussi à les rapprocher, alors que faire ? Vous avez sans doute la solution…

Elle soupira, de toute façon vu l’attitude que l’homme avait eu, elle doutait qu’il ait entendu réellement ses paroles… Elle se tourna vers Ingeburge…

Votre Eminence, veuillez m’excuser de cette prise de parole je n’aurais pas dû…

Elle retourna auprès d’Enguerrand et glissa sa main dans la sienne, soudainement lasse de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 4552
Age : 100
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mer 13 Avr - 13:33

Ah Tristan, s'il n'existait pas, il faudrait peut-être l'inventer... ou pas. Mais il était là et aussi détonnant que puissent être ses paroles, il était là, on pouvait compter sur lui et au moins, on était sûr que ses saillies suscitaient des réactions. La preuve, Ewaele avait pris la parole et ce fut tout d'abord aux derniers mots qu'elle avait prononcés qu'elle réagit :
— N'ayez crainte Votre Grandeur, le formalisme à outrance n'est pas de rigueur en ces lieux. Mon but – et celui de l'Officialité – est de libérer la parole afin que la décision qui sera prise le soit en toute connaissance de cause. Il est important que tout soit dit et que ceux amenés à s'exprimer puissent le faire en toute liberté. Nous vous avons donc fort bien entendus et je vous en remercie.
Bien.


Une petite pause fut marquée, histoire de respirer un peu avant de reprendre le fil :
— Je laisse donc les vicomtes répondre à la question du diacre Tristan.
J'ai moi aussi la mienne : vous évoquez des liens qui se sont distendus au fil du temps, au fil des épreuves et vous estimez qu'il faut officialiser la rupture de ces liens. Cependant, il y a quelque chose qui ne pourra pas être brisé, c'est l'attache que votre enfant créé entre vous. Comment envisagez-vous de vous entendre pour cet enfant? Et comment pensez-vous mener votre vie de parents et au-delà, votre vie de fidèles si la dissolution devait être recommandée au Consistoire Pontifical?


Puis au bel et blond :
— Monseigneur, si vous avez des questions, je vous en prie.

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flaiche

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Lun 18 Avr - 12:57

Flache écouta attentivement le témoignage de son beau frère, l'une des deux personnes qui les connaissaient le mieux Marie et lui. Quoi de plus normal donc que de leur avoir demander de témoigner en leur faveur durant leur audience? Le rouquin le remercia d'un sourire lorsqu'il eut terminé, attendant le témoignage de son amie et vassale. Ce dernier fut cependant repoussé, la présidente de séance ayant décidé de permettre aux officiaux de poser leurs éventuelles questions. Le diacre nommé Tristan prit donc la parole, provoquant durant sa tirade quelques grimaces de mécontentement chez le vicomte.
Flaiche se demanda si il lui était autorisé de répondre ou s'il devait attendre la possible intervention de l'évêque, mais avant qu'il n'ait pu dire mot, Ewaele récupéra la parole à son compte. Connaissant bien le couple, elle exposa avec précision ce qui avait miné le mariage durant des derniers mois et avait finir par réduire l'amour des époux à néant. Enfin, une autre question fut soulevée par l'inquisitrice. Le vicomte se racla discrètement la gorge avant de répondre:


Messire diacre, vos paroles me poussent à me questionner sur l'intérêt de votre présence icelieu parce que si une épouse n'est pour vous, je vous cite : "qu'une épouse qui jacasse et vous reproche vos insuccès" je ne peux m'empêcher de penser que soit vous ignorez tout du véritable amour qui unit un homme et une femme soit vos problèmes personnels en la matière ressurgissent ici alors qu'ils n'ont rien à voir avec nous.

Oui les liens d'amour qui nous unissaient se sont distendus, mais ce n'est aucunement la raison de notre demande de dissolution. Ce n'est qu'une conséquence de ce qui est à l'origine du problème. Quelles sont ces raisons alors ? Eh bien je pense que c'est une erreur qui vient de nous. Marie et moi avons vécu longtemps aux même endroits, la proximité aidant, l'amitié grandissante, tout un ensemble de choses et d'évènements ont fait de nous un couple. Si toutefois notre amour était sincère, je crois aujourd'hui que nous n'étions pas fait l'un pour l'autre. Elle n'est pas la femme faite pour moi, pas plus que je ne suis l'homme fait pour être à ses cotés. Nous l'avons cru, sûrement un peu aveuglés par les sentiments que nous éprouvions l'un pour l'autre. Cela étant nos différences ont finit par nous faire comprendre notre erreur. Plusieurs fois avant le mariage nous avions rompu, mais les évènements se jouant de nous, nous n'avons pas su voir l'importance des raisons qui nous séparaient au détriment d'un besoin de soutien et d'affection liés à des moments difficiles qui nous poussait l'un vers l'autre.
Nous avons voulu croire que nos vies étaient liées l'une à l'autre, que rien ne nous séparerait et que l'amour qui nous rapprochait était solide et sûr.Nous nous sommes mariés dans cette optique et pensions sincèrement avoir fait le bon choix. Aujourd'hui, l'éloignement, la perte de nos enfants, nos modes de vie nous ont montré avec le temps les erreurs que nous avions commises; pourquoi cet amour n'était pas fait pour durer même si il était sincère, les raisons pour lesquelles nous n'aurions pas dû nous marier. Sans doute aurions nous dû tenter de voir un spécialiste dès le début de nos soucis, lui aurait sans doute pu nous comprendre et nous écarter de ce mariage voué à l'échec. Mais quand on est jeune et amoureux, on se croit invincible et sûr de soi. Mais croire en soi est une chose, cependant je ne suis pas parfait, je suis loin d'avoir toujours raison et je commets donc des erreurs plus ou moins importante. Cette erreur nous l'avons faite à deux, nous nous en rendons compte et nous l'assumons, mais aujourd'hui elle nous pèse et nous aimerions donc nous délier de ce mariage qui n'en est plus un à nos yeux.

Alors à la question de savoir si nous avons envie de former un couple, je dirais non, la question n'est plus la car nous avons compris aujourd'hui qu'il repose sur une erreur et qu'il n'est pas viable.

Votre Eminence, pour répondre à votre question, je répondrais ceci:
Nous ne comptons pas briser l'attache que notre enfant crée entre nous, pas plus que nous ne renions les sentiments qui ont été nôtres durant ces années. L'amour était bien la, et notre enfant en est le fruit. Marie reste la mère de cet enfant tout comme j'en reste le père à ses yeux, de plus, elle restera si la dissolution est prononcée une amie sincère et fidèle en qui j'ai toute confiance, donc je peux affirmer qu'elle comme moi pourrons voir notre fils à notre gré, et qu'il n'aura aucunement à souffrir d'un manque de l'un ou de l'autre de ses parents du fait de notre rupture. Notre vie de parents se fera tout aussi naturellement qu'avant, nous vivons dans la même ville et ne pensons pas en changer, si toutefois cela devait arriver, nous saurons en tant que parents responsables trouver un arrangement qui nous convienne autant à lui qu'à nous.
Quand à nos vies de fidèles, je pense qu'elles ne changeront pas non plus, j'entends par la que ma foi n'est pas quelque chose d'instable qui change en fonction de mes humeurs, ou des évènements agréables ou non qui nous arrivent. Le très haut a bénit notre union et je l'ai remercié de mes attentions maintes fois pour ce présent. Au jour d'aujourd'hui il en serait de même si à travers vous qui le représentez, il acceptait de pardonner notre imperfection et qu'il daigne exaucer notre humble prière. Si toutefois elle ne l'était pas, je me plierais à cette décision et m'efforcerais d'en comprendre les raisons, sans que cela ne change rien à ma foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieAlice

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Lun 18 Avr - 15:49

Si jusque là Marie avait été calme, la brune commençait à sentir la moutarde bourguignonne lui monter au nez. Et ce diacre lui donnait des envies de..... Mais pas le moment de répliquer tout de suite, Ewaele avait pris la parole puis ce fut au tour d'Ingeburge puis enfin de Flaiche. Rester tranquille, se calmer pour pouvoir parler calmement. Après tout de part sa charge elle était capable de le faire, ici aussi elle pourrait. Longue inspiration avant de se lever.

Sieur Diacre, je suis désolée si je me trompe dans la façon de m'adresser à vous, mais je ne suis pas désolée de vous dire que vous vous trompez du tout au tout sur notre façon d'être. Si reproches il y a pu y avoir entre Flaiche et moi ce fut sur notre vie privée, sur des absences de l'un ou de l'autre mais pas sur ce qu'il pouvait faire dans ses charges ou moi dans les miennes. Et pour jacasser dans les jambes de l'autre, encore faut-il en avoir un le temps, deux être au même endroit ensemble, trois en avoir envie.

Si nous avons essayé? Oui. De nombreuses fois comme je l'ai dit dès le départ de cet entretien d'ailleurs. Si nous avons demandé de l'aide d'un membre de l'Eglise? Non. Ceci n'est pas affaire de foi à mes yeux. Je ne suis pas du genre à baisser les bras sans avoir essayé encore et encore. Mais je ne suis pas non plus du genre à lutter pour une cause perdue quand il est clair qu'elle l'est et que même en mettant tout ce que j'ai dans le ventre et le coeur, rien ne s'arrangera.

Votre Eminence, pour notre fils, puisqu'il est le dernier enfant qu'il nous reste, Flaiche a tout dit. Il est notre fils à tous les deux. Je sais fort bien qu'il peut se retrouver bâtard suivant ce qu'il sera décidé. Et je sais ce que c'est. Mes ainés l'étaient parce que nés hors mariage. J'ai toujours fait de mon mieux avec tous, Merlin ne sera pas différent. En espérant que lui au moins devienne un jour un adulte accompli.

Pour ma vie de fidèle, j'avoue ne pas comprendre la question. Elle n'a pas changé alors que ma fille ainée est morte en étant désignée comme hérétique avant que l'Eglise ne revienne sur sa décision et la voit à nouveau comme ce qu'elle avait toujours été, une aristotélicienne. J'ai pu l'enterrer religieusement. Elle qui avait été élevée en grande partie dans un couvent, plus jeune se rêvait inquisitrice.... Non ma foi est telle qu'elle est.

Je ne suis pas certaine que cela soit ce que vous aimeriez entendre. Mais c'est ma réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieAlice

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Jeu 5 Mai - 9:53

[Ahem... Je n'aime pas passer par le HRP mais y a-t-il un souci pour que cela n'avance plus?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Nombre de messages : 734
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Sam 7 Mai - 0:21

Après avoir écouté les échanges entre son cher diacre et les acteurs de cette affaire, BaronSengir prit enfin la parole.

Mon fils, ma fille...

Le ton était grave, il n'était jamais heureux pour un clerc que de voir une union sacrée devant le Très Haut voler en éclats.

Soyons honneste, le Divin entend et voit tout, aussi que nul parjure qu'Il saurait aussitost ne vienne entascher cette audience. Y a t-il, pour l'un ou l'autre, en ces moments d'éloignement progressif, eu passions, transports voire commerces de chair en dehors du mariage? Parlons peu, parlons bien, nous entendons là l'adultère. En somme, le réconfort dans une couche étrangère face à l'amour en fuite et l'absence maritale.

De plus, y aurait-il quelque ambition de remariage prochain? Un futur ou une future, tapis derrière les tentures si l'on puit dire.

Pardonnez ensuite ma distraction, mais pourriez-vous me rappeler combien d'enfants vostres sont encore de ce monde? Et si l'un d'eux aurait sentiment contradictoire à l'idée de la séparation ; déjà de fait, certes ; de ses parents. Et dans le cas où l'un n'aurait atteint la majorité, qu'adviendrait-il de lui après que vous mesmes aurez emprunté routes dissemblables?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieAlice

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mar 17 Mai - 20:36

Le blond évêque prit la parole à son tour, sur un ton bien plus calme que le diacre. La brune l'écouta attentivement, sans laisser rien paraitre de ce que pouvait, ou non, provoquer ses questions. Elle savait parfaitement qu'elles viendraient à un moment, il était là. Mais il semblait qu'elle doive répéter certaines choses qui avaient déjà été dites.

Nous n'avons plus qu'un fils, Merlin. Mes deux deux ainés, nés hors mariage et avant celui-ci, d'un homme désormais mort, l'ont rejoint. Et notre fille cadette, Maeve, est morte voici peu. Il est encore jeune, 2 ans, et point en âge de donner un avis. Ce qu'il adviendra de lui? Il restera sous mon toit, comme il l'est à présent, puisque son père l'a quitté d'un commun accord. Il le visite et le prend à chaque fois qu'il le désire. Il est et restera toujours son père.


Repenser à la mort de ses enfants ne l'aidait pas. Et elle n'avait aucune envie d'entendre dire à nouveau qu'elle devait s'en réjouir parce qu'ils étaient désormais sur le soleil et avaient fini de souffrir. Elle retint une réplique amère concernant le fait que le Très Haut voit tout, inspira et sérieuse répondit.

S'il y a eu des faiblesses, des envies? Oui. Parce que je suis humaine malgré tout ce que je peux tenter de me faire croire à moi-même. Nous nous sommes séparés une première fois d'ailleurs, avant la naissance de Merlin et je suis venue habiter en Bourgogne, quittant le Limousin avec mes trois ainés. Du moins avec mes deux filles, Arthur étant rester avec son père. Il y est d'ailleurs mort, dans un monastère qui l'avait accueilli le temps d'une absence de celui-ci. J'avais d'ailleurs à l'époque songer fortement à faire pareille demande que ce jour mais y avais renoncé. Nous nous sommes retrouvés pour mieux nous perdre. J'ai perdu le compte de nos efforts, des envies de se laisser couler et du nombre de fois où il a fallu dire non. Vous parlez d'un remariage. Un homme m'attend oui.

Est-ce que je suis prête à l'épouser? Je vous avoue l'ignorer. Je ne suis pas certaine d'être une bonne épouse, pas plus que d'être une bonne mère, je m'en veux et en demande pardon. Si je l'aime? Oui. Ce qui ne lui a pas ouvert mes draps pour autant. Tant que je suis mariée, et je ne sais pas si je cesserais un jour de l'être, il n'y aura pas ce qui ne doit pas être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Nombre de messages : 734
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mar 17 Mai - 21:02

Satisfait, il joua avec ses doigts ; les pouces collés et les paires d'autres doigts se séparant pour mieux se retrouver.

Bien, bien, bien.
Point de péché de chair. Du moins pour le futur probable. Un amour hors mariage certes, mais je ne sais si l'on peut le qualifier d'adultère.
Merci pour votre franchise.


Se tournant vers le mari :

Mon fils?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flaiche

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Jeu 19 Mai - 15:43

L'évêque prit la parole, et la valse des questions continua de plus belle. Le sujet qui fut soulevé à cet instant était tout autant d'importance que le sujet des enfants, plus même de l'avis du rouquin car si il y avait toujours moyens de trouver un compromis pour ce qui était des progénitures, la fidélité, et par conséquent l'adultère n'était pas un péché qui pourrait valoir le pardon, du moins c'est ainsi que Flaiche concevait la chose d'après ce qu'il savait de l'Eglise. Après tout, cela était bien légitime, le mariage était bénit par le Très Haut, briser son serment de fidélité n'était donc rien de moins qu'une façon de négliger l'oeuvre du Très Haut, il était donc tout à fait normal qu'un acte contre toute véritable foi soit puni à juste titre. Il écouta donc son épouse, et 'éprouva aucune surprise dans ses aveux de sentiments, connaissant déjà la situation sur ce point.

Il est pour moi important de préciser que ce que viens de dire mon épouse n'est aucunement une révélation, dans le sens ou nous ne nous sommes rien caché depuis que nous avons décidé qu'il nous fallait voir si la dissolution de notre mariage pouvait être prononcée.
Je connaissais donc ses sentiments pour un autre que moi, n'en éprouve aucune sorte de jalousie et lui souhaite même de pouvoir continuer sa route avec cet homme que j'apprécie. Si je précise cela, c'est que j'aimerais faire comprendre que nous avons quoi qu'il soit arrivé, toujours été fidèle l'un envers l'autre, et qu'aucune trahison d'aucune sorte n'a jamais eu lieu entre nous. J'ai toujours aimé et respecté mon épouse et de ce fait il m'était impossible d'avoir une quelconque relation dans son dos, comme tout autre secret personnel, tout comme elle n'en a jamais eu pour moi.

Même avant d'être mariés, notre relation a connu des hauts et des bas, nous sommes tout deux à un moment parti de notre coté sans rien caché à l'autre, et si le mariage a mit fin à ce genre d'aventure, il n'en reste pas moins que nous sommes d'autant plus rester fidèle l'un à l'autre.

Je dois avouer que pour ma part, j'ai eu aussi durant l'un des épisodes qui nous a séparé mon épouse et moi, eu des sentiments pour une autre, et à ce moment la nous avions décidé d'entreprendre les démarches qui nous font être aujourd'hui devant vous. Nous sommes cependant revenu sur notre décision peu de temps après, parce que les évènements nous avaient une fois encore rapproché l'un de l'autre. Ces sentiments n'ont donc pas débouché sur une relation charnelle, qui n'aurait de toute façon pu être envisagée avant d'avoir été libérée de notre serment de mariage. Je ne souhaite en aucun cas porter atteinte à la bénédiction qui nous avait été accordé lors de notre mariage, ni même nous entacher de honte et de déshonneur mon épouse ou moi même pour une bête histoire de passion charnelle trop empressée.

Pou terminer, je dirais que à ce jour, je n'ai aucun projet de remariage ni aucune relation en cours, et si la dissolution est prononcée, il me faudra si l'occasion se représente beaucoup de réflexion pour envisager un remariage, m'étant trop souvent trompé sur mes sentiments, et ne souhaitant aucunement passé pour quelqu'un dont les engagements se rompent aussi aisément qu'ils se prennent, encore moins quand ceux ci font l'objet d'une bénédiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronSengir

avatar

Nombre de messages : 734
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Jeu 19 Mai - 18:22

Le blond reprit la parole.

Je suis satisfait. J'ai obtenu réponses aux interrogations que j'avais. Et je suis agréablement surpris de me trouver en audience pour dissolution de mariage où les deux époux ne se sautent à la gorge mais se souhaitent le meilleur avenir possible.

J'avoue que cela nous change. Point d'insultes, point de révélations de tromperies et autres basses vilenies...


Adressant signe de teste à sa sublimissime :

J'en ai terminé, madame la Présidente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 4552
Age : 100
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Lun 30 Mai - 15:57

— Bien, merci. Je pense que nous en avons tous terminé. Nous allons donc écouter les recommandations du Père Morell, son réquisitoire et nous irons tous ensuite délibérer. Au vu de toutes les informations données, cela ne prendra guère de temps.

Père Morell, nous vous écoutons.

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morell Bonnetoile

avatar

Nombre de messages : 535
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Dim 5 Juin - 12:29

Le procureur, voyant les regards portés sur lui, acheva ses dernières notes puis se leva ...

Madame la Présidente,
Avant toute chose, je tiens à rappeler à la cour plusieurs points en faveurs des deux époux,

J'ai de suite reçu en notre secrétariat un dossier fort complet comme il est rare d'en recevoir, et durant tout l'instruction, ils se sont montrés patient et comme l'a souligné Monseigneur l'évêque, fort courtois l'un envers l'autre si je puis dire ...

Nous avons ici un homme et une femme qui ont murement réfléchi leur séparation et comme nous l'avons entendu, ont tenté à maintes reprise de ressouder leur union et il n'est de plus belle preuve que leur visible "bonne" entente durant cette audience.
Je me répète mais il est fort rare d'avoir un couple en séparation allant dans la même direction dans leur argumentation, sans secrets et continuant à se respecter ...


Comme écrit en l'article 6.1 relatif à l'annulation du sacrement de mariage du Droit Canon,
Nous constatons une disparition des sentiments amoureux entre les époux et qui ont au préalable mené visible réflexion et introspection sur leur union, ce qui adouci mon jugement.


Morell reprit sur un ton un peu plus dure

Pour la forme, je demanderai quelque 1 ou 2 mois d'interdiction de mariage pour les deux époux même si je sais que cela n'est pas nécessaire car ils semblent tout deux réfléchis et conscients du fait qu'ils vont sous peu renier un serment qu'ils ont fait devant le Très-Haut et les Hommes, et je déconseille fortement de faire cela une seconde fois ...

Je vous rend la parole Madame la Présidente ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 4552
Age : 100
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Ven 10 Juin - 0:16

Le réquisitoire était inspiré, et surtout, fondé, il n'y aurait pas besoin de trop longues discussions pour parvenir à un avis consensuel et juste.

La Présidente de l'Officialité de Lyon signifia la fin de la séance :

— Fort bien, la cour se retire dès à présent pour délibérer. Nous vous communiquerons notre avis dans quelques heures.*

[* Quelques jours IRL mais ça devrait être bon en début de semaine prochaine au plus tard.]

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieAlice

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Ven 10 Juin - 12:22

Marie avait écouté, encore, apaisée même si triste d'en arriver là. Elle se leva lorsque la séance fut levée et rejoignit Flaiche, Enguerrand et Ewaele pour passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarieAlice

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Mer 22 Juin - 23:37

Cela faisait quelques heures déjà et Marie commençait à s'inquiéter, de temps à autre elle jetait un coup d'oeil à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flaiche

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Lun 27 Juin - 15:01

Triturage de doigts...oui, le gardon était patient, ou savait l'être quand il le fallait, mais il avait toujours été d'un naturel un brin anxieux derrière son masque joyeux et rieur. Quand à sa curiosité,s'il était un peu plus connu dans le royaume, nulle doute qu'elle serait déjà légendaire.

Mélanger donc une audience dont l'importance était tout sauf bénigne, un déroulement sans heurt, un réquisitoire qui semblait combler les attentes du couple, mais des délibérations qui, malgré tout cela, ne semblaient pas vouloir se terminer, et vous aviez un gardon dont l'anxiété et la curiosité s'entremêlaient dans un enchevêtrent de questions et d'autres imaginations de complications toutes plus farfelues les unes que les autres...celles ci le poussant à jouer nerveusement avec ses doigts sans même s'en rendre compte.

Petit regard à Marie qui semblait elle aussi se demander si il n'y avait pas un souci, il la connaissait assez pour lire ce genre de sentiment sur son visage, tout comme elle le faisait pour lui depuis quelques années. Gardon qui serre ses mains l'une contre l'autre, non qu'il souhaitait cacher son anxiété, tentant plutôt d'en finir avec ce tique nerveux qu'il aurait préféré ne pas avoir, s'essayant à penser à toute autre chose pour tromper son trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 4552
Age : 100
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   Jeu 30 Juin - 21:53

Et un valet vint, finalement, placarder l'avis rendu par l'Officialité de Lyon :
Citation :







    AVIS PORTANT SUR UNE REQUETE EN DISSOLUTION DE MARIAGE DE MARIAGE



    • Parties

      - Nom IG des conjoints : MarieAlice & Flaiche

      - Date du mariage : 14 novembre 1455

      - Demande :
      Demandeur : Flaiche
      Motifs : Disparition réciproque du sentiment amoureux

      - Enfants : oui, feue Maeve et Merlin



    • Pièces annexes

      - Minutes de l'audience

      - Registre des mariages du diocèse d'Angoulême

      - Certificat de mariage

      - Témoignage d'Ewaele

      - Témoignage d'Enguerrand_de_Lazare




    • Réponse de l'officialité épiscopale

      - Avis : positif

      - Texte du Droit Canon sur lequel se fonde l'Officialité – « Ad mundi salutem per sanctificationem »

      Citation :
      Livre 1 : L’œuvre de sanctification de l’Eglise par les sacrements.
      [...]

      Partie II : Le sacrement du mariage.

      [...]

      Section B : de l'annulation du sacrement

      Article 1 : Toute demande d'extinction, de dissolution ou d'annulation du sacrement du mariage doit passer en première instance devant l'Officialité Épiscopale locale ou compétente.

      Dissolution du sacrement du mariage. .

      Article 5 : La dissolution du sacrement du mariage est une extinction de ce dernier suite à la décision des époux de se séparer et de mettre fin à leur vie de couple.

      Article 6 : Les motifs invoqués pour une dissolution du sacrement du mariage sont :
      - Article 6.1 : La disparition des sentiments amoureux entre les époux,

      [...]

      Article 7 : La dissolution du sacrement du mariage implique la levée des obligations matrimoniales entre les époux.

      Article 8 : Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

      Article 9 : Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

      Article 10 : Toute demande de dissolution de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale dont le ou les conjoints demandeurs dépendent avant d’être transmise devant le Consistoire Pontifical compétent.

      - Article 6.1 : Il revient à l'Officialité Episcopale de statuer et de publier un avis sur ladite demande, ainsi qu’une peine punitive et expiatoire. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Consistoire Pontifical compétent afin d'être validé ou rejeté.

      Article 11 : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, ont toute autorité quant à la dissolution du sacrement du mariage, à l’imposition d’une peine punitive ou expiatoire, à la révision de celle soumise par l’Officialité, aux interdictions frappant l’un ou les conjoints.

      - Article 11.1 : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, sont habilités à réviser leur jugement après douze mois de délai expiatoire.
      - Annonçons, en sus de nos excuses pour les délais de traitement :
      La dissolution du mariage contracté entre MarieAlice et Flaiche pour disparition réciproque du sentiment amoureux;

      - Rappelons la nature malgré tout indissoluble du mariage;

      - Tenons à indiquer que le couple a fait preuve de dignité, de retenue et de sobriété tant dans l'exposé de ses demandes que dans les réponses qu'il apporta aux questions posées;

      - Précisons au vu des éléments sus-cités :
      Que MarieAlice est interdite de remariage,
      Que Flaiche est interdit de remariage,
      Que cette double interdiction est une mesure provisoire destinée à s'assurer de la véracité des éléments et des positions défendus et à ne pas méconnaître la nature originelle du mariage,
      Qu'une demande de levée de la double interdiction de remariage pourra être déposée devant l'Officialité de Lyon quand un délai de trois mois se sera écoulé dès la validation par le Consistoire Pontifical Francophone du présent avis;

      - Rappelons que les obligations parentales ne sont nullement levées du fait de la dissolution et souhaitons que soit assurée l'éducation aristotélicienne de l'enfant;

      - Invitons, en preuve de bonne foi et en vue de la levée de la double interdiction, les ex-époux à se rapprocher de leur évêque afin de suivre une pénitence adaptée.


      Auquel cas le présent avis pourra et sera dénoncé devant la juridiction compétente.




    Rédigé et scellé le quinzième jour de mai de l'an de grâce MCDLIX.

    Son Eminence Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg,
    Présidente de l'Officialité Episcopale de Lyon.



    Monseigneur BaronSengir,
    Evêque suffragant d'Autun & official.



    Père Morell Bonneétoile,
    Procureur Ecclésiastique.





Code:
[quote][list]
[img]http://img74.imageshack.us/img74/2749/lyon3.png[/img]





[size=14][color=red][b][u]AVIS PORTANT SUR UNE REQUETE EN DISSOLUTION DE MARIAGE DE MARIAGE[/u][/b][/color][/size]



[list][size=12][color=black][b][*][u]Parties[/u][/b]

- Nom IG des conjoints : MarieAlice & Flaiche

- Date du mariage : 14 novembre 1455

- Demande :
Demandeur : Flaiche
Motifs : Disparition réciproque du sentiment amoureux

- Enfants : oui, feue Maeve et Merlin[/color][/size]


[size=12][color=black][b][*][u]Pièces annexes[/u][/b]

[url=http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/t5668-13-01-1459-audience-flaiche-contre-mariealice-dissolution]- Minutes de l'audience[/url]

[url=http://registresea.lightbb.com/t235-baptemes]- Registre des mariages du diocèse d'Angoulême[/url]

[url=http://i22.servimg.com/u/f22/13/32/36/03/certif10.jpg]- Certificat de mariage[/url]

[url=http://img193.imageshack.us/img193/6764/temoignageewaele.png]- Témoignage d'Ewaele[/url]

[url=http://img101.imageshack.us/img101/3100/temoignageenguerrand.png]- Témoignage d'Enguerrand_de_Lazare[/url][/color][/size]



[size=12][color=black][b][*][u]Réponse de l'officialité épiscopale[/u][/b]

- Avis : positif

- Texte du Droit Canon sur lequel se fonde l'Officialité – « [url=http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=11247]Ad mundi salutem per sanctificationem[/url] »[/color][/size]
[quote][size=16][color=black][b]Livre 1 : L’œuvre de sanctification de l’Eglise par les sacrements.[/b][/color][/size]
[...]

[size=14][color=black][b]Partie II : Le sacrement du mariage.[/b][/color][/size]

[size=12][color=black][...]

[b][u]Section B[/u] : de l'annulation du sacrement[/b]

[b]Article 1 :[/b] Toute demande d'extinction, de dissolution ou d'annulation du sacrement du mariage doit passer en première instance devant l'Officialité Épiscopale locale ou compétente.

[b][u]Dissolution du sacrement du mariage. [/u].[/b]

[b]Article 5 :[/b] La dissolution du sacrement du mariage est une extinction de ce dernier suite à la décision des époux de se séparer et de mettre fin à leur vie de couple.

[b]Article 6 :[/b] Les motifs invoqués pour une dissolution du sacrement du mariage sont :
      - [i]Article 6.1[/i] : La disparition des sentiments amoureux entre les époux,

[...]

[b]Article 7 :[/b] La dissolution du sacrement du mariage implique la levée des obligations matrimoniales entre les époux.

[b]Article 8 :[/b] Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

[b]Article 9 :[/b] Lors d’une dissolution du sacrement du mariage, le mariage est reconnu valide et légitime, mais ne produit plus d’effets dans le futur. Les effets survenus dans le passé son légitimes et gardent leur pleine légitimité à perpétuité.

[b]Article 10 :[/b] Toute demande de dissolution de mariage est déposée devant l'Officialité Episcopale dont le ou les conjoints demandeurs dépendent avant d’être transmise devant le Consistoire Pontifical compétent.

      - [i]Article 6.1[/i] : Il revient à l'Officialité Episcopale de statuer et de publier un avis sur ladite demande, ainsi qu’une peine punitive et expiatoire. Cet avis sera ensuite déposé auprès du Consistoire Pontifical compétent afin d'être validé ou rejeté.

[b]Article 11 :[/b] Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, ont toute autorité quant à la dissolution du sacrement du mariage, à l’imposition d’une peine punitive ou expiatoire, à la révision de celle soumise par l’Officialité, aux interdictions frappant l’un ou les conjoints.

      - [i]Article 11.1[/i] : Les Consistoires Pontificaux, dans les territoires soumis à leur juridiction, sont habilités à réviser leur jugement après douze mois de délai expiatoire.
[/color][/size][/quote]
[size=12][color=black]- Annonçons, en sus de nos excuses pour les délais de traitement :
[b]La dissolution du mariage contracté entre MarieAlice et Flaiche[/b] pour disparition réciproque du sentiment amoureux;

- Rappelons la nature malgré tout indissoluble du mariage;

- Tenons à indiquer que le couple a fait preuve de dignité, de retenue et de sobriété tant dans l'exposé de ses demandes que dans les réponses qu'il apporta aux questions posées;

- Précisons au vu des éléments sus-cités :
Que MarieAlice est interdite de remariage,
Que Flaiche est interdit de remariage,
Que cette double interdiction est une mesure provisoire destinée à s'assurer de la véracité des éléments et des positions défendus et à ne pas méconnaître la nature originelle du mariage,
Qu'une demande de levée de la double interdiction de remariage pourra être déposée devant l'Officialité de Lyon quand un délai de trois mois se sera écoulé dès la validation par le Consistoire Pontifical Francophone du présent avis;

- Rappelons que les obligations parentales ne sont nullement levées du fait de la dissolution et souhaitons que soit assurée l'éducation aristotélicienne de l'enfant;

- Invitons, en preuve de bonne foi et en vue de la levée de la double interdiction, les ex-époux à se rapprocher de leur évêque afin de suivre une pénitence adaptée.


Auquel cas le présent avis pourra et sera dénoncé devant la juridiction compétente.[/color][/size][/list]



[size=12][color=black]Rédigé et scellé le quinzième jour de mai de l'an de grâce MCDLIX.

[i]Son Eminence Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg,
Présidente de l'Officialité Episcopale de Lyon.[/i][/color]
[img]http://img259.imageshack.us/img259/3482/sceauingeor.png[/img]

[color=black][i]Monseigneur BaronSengir,
Evêque suffragant d'Autun & official.[/i][/color]
[img]http://img52.imageshack.us/img52/9863/sengirj.png[/img]

[color=black][i]Père Morell Bonneétoile,
Procureur Ecclésiastique.[/i][/color]
[img]http://i64.servimg.com/u/f64/12/54/42/00/eanoir10.png[/img][/size]

[/list]
[/quote]









[Merci aux joueurs pur leur patience et compréhension.]

_________________
Very Happy Smile Sad Surprised Shocked Cool Laughing Mad Razz Embarassed Crying or Very sad Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Wink Neutral What a Face Suspect I love you No @
cyclops clown pirat tongue silent pale alien cat monkey pig rabbit bounce confused affraid Basketball cheers bom drunken Sleep
sunny albino cherry santa rendeer farao king queen jocolor geek scratch study elephant flower afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[13/01/1459] Audience Flaiche contre MarieAlice (dissolution)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Demande de dissolution du mariage- Requête n°1459-01
» Demande de dissolution de mariage: Requête n°1459-03 [A CLASSER époux décédé]
» [Liste] Elfes sylvains contre Bretonnien
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires
» Front commun contre le fléau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: Officialité Episcopale de Lyon :: Archive des audiences-
Sauter vers: