Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Antonio

avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Lun 22 Oct - 21:53

Fraize était parti de Dijon très rapidement après le dernier courrier de l'Archevêque de Lyon et après avoir fait part du lieu de rencontre au Duc de Bourgogne et au Baron Athos. L'entretien qui devait se dérouler avait beaucoup d'importance pour le Président du Collège de la Noblesse. Il fallait impérativement clarifier certains points et ce pour préserver la bonne entente si importante soit-elle entre la Noblesse et le Clergé.

Aussi, dès son arrivée à Lyon il se rendit dans le splendide bâtiment de la Province Ecclésiastique de Lyon et se présenta.


-Veuillez annoncer que le Président du Collège de la noblesse bourguignonne est arrivée et attend Monseigneur Yut pour un entretien privé en compagnie notamment du Duc de Bourgogne.

Puis il attendit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier1er



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Lun 22 Oct - 23:26

Le Coche du Baron avait chevauché jusqu'à Lyon ne s'arrentant que pour changer de monture et laisser au baron le loisir de satisfaire des besoins naturels : soulager son estomac dans une auberge ou le saucisson chaud etait goutu a se faire damner accompagné d'un vin à toucher de la langue le paradis, et soulager sa vessie...car loi fondamentale d'ici bas : tout se qui entre, doit ressortir...

Bref, le voyage fut cahoté, mais non point desagreable, un brigand rossé severement, et un autre en fuite sans ses braies et une estafilade sur la joue gauche.

Le Baron sortie du coche, un dossier sous le bras. Il se presenta a la sentinelle.


- Bonjour officier, je suis le Baron Athos, Grand Maitre de la Toison D'Or, je fais parti de la suite de sa Grace le Duc de Bourgogne et du President du College de la Noblesse de Bourgogne. Nous avons rendez vous avec Monseigneur Yut.


il fut conduit par un moine pour rejoindre le President du College qui l'avait precedé de peu visiblement.


- Bonjour cher President, finalement nos routes etaient differentes mais elles menent toutes à....Lyon.
Sourit en serrant la main du President, puis attendit patiement avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Lun 22 Oct - 23:48

Et voilà que de venir le Duc de Bourgogne. Qui lui aussi après avoir fait rapidement ses affaires se trouva sur les routes vers Lyon accompagné de sa garde ducale personnelle.
Il était évidemment primordial que l'altercation qui eut lieue en Bourgogne entre nobles et clergé soit éclaircie afin que nul ne doute que les deux partis pouvaient s'entendre et que le doute et les insultes soient mis à plat afin que la concorde règne à nouveau.
Le voilà donc arrivé sur place, Niall se fit annoncer et rejoignit donc Antonio et Athos afin que l'entrevue commence avec tous les protagonistes de cette affaire.


Baron Athos, Seigneur Antonio, bien le bonjour. Nous voilà donc tous à Lyon.
Attendons donc Monseigneur Yut et les autres afin d'éclaircir tout ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 2:15

Le garde épiscopal conduisit les trois représentants de la Noblesse jusqu'au bureau de l'Archevêque. Ils entrèrent, et le prélat leva la tête de ses travaux pour sourire, se présentant à eux.

Bien le bonjour, mes enfants. Je suis Monseigneur Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Archevêque de Lyon, entre autres.

Il se leva et se dirigea vers eux, tendant la main pour qu'on baise l'anneau.

Quelques membres du clergé sont attendus, nous allons les attendre. Je crois que Monseigneur Jerem ne veut pas y participer. Il y aura donc Monseigneur Tullia, ainsi que les autres clercs impliqués, à savoir le Père Aristokoles et le Père Aegon. Soeur Keltica, qui est noble et clerc, sera aussi présente, comme parti neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia
Vicaire Général
Vicaire Général
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 17:07

Et ce fut au tour de la vicaire générale d'arriver. Pour rien au monde, elle n'aurait raté cet entretien, dans lequel elle avait placé toutes ses espérances de réconciliation entre le clergé et la noblesse.

Bonjour à tous , dit-elle en arrivant dans le bureau de l'archevêque attenant au sien. J'espère que les autres clercs vont bientôt arriver, il me tarde de régler cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 19:17

Après le vicaire provincial, le vicaire paroissial de Chalon entra dans le bureau de l'archevêque. Il salua cérémonieusement tout le monde avant de se placer en retrait.

Vostre Eminence, Monseigneur, Vostre Grasce, Monsieur le président, Monsieur le baron, le bon jour.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 19:20

Le père Aristokoles, assez détendu, arriva dans le bureau de l'Archevêque ou attendaient déjà Monseigneur Yut ainsi que Monseigneur Tullia et les nobles. Il salua d'abord l'Archevêque et Tullia en faisant une génuflexion. Il se releva, et regarda le duc de Bourgogne qu'il ne connaissait pas personnellement. Il s'inclina légèrement. Quant à Antonio et Athos, ils ne reçurent qu'u signe de tête courtois mais sobre.

-Messeigneurs, Votre Grace, Messieurs... Bonjour. Je suis ici à la demande de Son Eminence afin d'apporter témoignages et précisions si on m'en demande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio

avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 20:23

Après avoir été rejoint par le Baron et le Duc qu'il salua, il fut conduit par un garde épiscopal jusqu'au bureau de l'Archevêque de Lyon. Une fois entrée, le Président du Collège de la noblesse s'avança jusqu'à l'Archevêque et tout en s'inclinant baisa l'anneau.

-Monseigneur le bonjour à vous. Je vous remercie d'une part pour avoir accepté cet entretien, et d'autre part pour votre accueil.

Puis, entrèrent au fur et à mesure les membres du Clergé concernés par cette fâcheuse affaire. Fraize les salua un à un avec le respect nécessaire. Ne souhaitant pas perdre trop de temps, il entra dans le vif du sujet. Il proposa d'organiser cet entretien d'une façon claire et juste, ayant l'habitude d'animer et de gérer plusieurs débats que ce soit au Conseil ducal ou au Collège de la Noblesse.


-Messeigneurs, Votre Grâce, Messieurs, en attendant Dame Keltica, je vous propose d'exposer les motifs de cet demande.

Ayant demandé l'entretien, je vais dans un premier temps exposer mon avis sur les propos tenus en Salle publique du Collège de la Noblesse en essayant de les restituer correctement. Puis je vous présenterai clairement les attentes du Collège de la Noblesse que je représente.
Peut-être que Monseigneur Tullia souhaitera donner son avis après moi, et présentera peut-être les choses d'une façon.
Sa Grâce le Duc de Bourgogne a je pense des choses à dire, tout comme vous certainement Monseigneur. Je suis certain que cet entretien se fera dans le calme et le respect, car nous sommes tous des hommes et femmes éduqués.


Petite pause de quelques secondes histoire de vérifier que tout le monde était prêt, et il s'élança.

Je vais tâcher d'être clair, précis et conscis.
Comme vous le savez, le Collège de la Noblesse a ouvert une Salle publique dans le but d'améliorer la communication avec l'ensemble des bourguignons. Je vous rappelles quelques conditions très importantes concernant cette salle :
Cette salle permet :
o D'interroger le Collège de la Noblesse par le biais de son Président ou d'un de ses membres sur son fonctionnement, ou son rôle.
o De déposer une saisie auprès du Collège pour demander l'invalidation d'un candidat à une élection ducale ou municipale.
Cette salle n'est en aucun cas :
o Un lieu pour régler ses comptes.
o Un lieu de conflits et d'insultes.
o Un lieu pour remettre en cause ni justifier une décision du Collège de la Noblesse.
Ceci est affiché depuis son ouverture, sur la porte d'entrée.

Suite à une annonce déclarant que le Collège a voté une nouvelle prérogative le concernant, Monseigneur Jerem est entré en cette salle en oubliant tout signe de politesse et de respect puisqu'il est entré en commençant par cette phrase, je cite : « Il y a déjà longtemps qu'une telle institution aurait dû être abolie. » Hormis l'absence de salutation et donc de courtoisie, il faut reconnaître que cette phrase prononcée est une provocation envers notre institution qu'est le Collège de la Noblesse. Les propos qui suivirent ne sont guère mieux, car il diffame le Collège à plusieurs reprises, allant même à le comparer à la Créature Sans Nom... Monseigneur Tullia ne me contredira pas jusque là je pense. Il faut reconnaître que cette attitude est choquante, qui plus est venant de la part d'un prêtre !
J'ai répondu à Monseigneur Jerem de façon correct en affirmant que ces paroles n'étaient qu'inepties et mensonges. D'autres personnes sont alors entrées, notamment le Baron de Châtillon ici présent, et le prêtre Aristokoles. Quelques échanges houleux ont eu lieu entre Monseigneur Jerem et le Baron, heurté par les précédents propos du Vicaire de Sémur. Je me permets de préciser qu'en attaquant le Baron, Monseigneur Jerem attaque son suzerain qui n'est autre que le Duc de Bourgogne lui-même. Mais cela regarde davantage le Duc et le Baron, et moins le Collège.
Il s'en est alors suivi un échange de paroles déplacées, l'un manquant de respect à l'autre et vice versa, jusqu'à ce que je prenne la décision de faire sortir tout le monde pour fermer la salle.

Voici en quelques mots, le résumé des faits.
J'en viens maintenant à ce qui m'a personnellement et le Collège de la Noblesse également, étonné dans le mauvais sens du terme. Plusieurs membres du Clergé, Monseigneur Tullia notamment, ont affirmé leur domination et leur supériorité sur la Noblesse, prétendant avoir droit à un respect supérieur et premier de la part de la Noblesse. Permettez moi de vous dire que je suis en total désaccord avec cela ! Le respect entre la Noblesse est le Clergé doit être réciproque et de même teneur, comme cela a toujours été. Nous avons toujours défendu l'Eglise et ses représentants lorsqu'ils furent attaqués, comme l'Eglise a soutenu la Noblesse.
C'est le premier point de ma requête Monseigneur, et je vous en fais la demande devant le Duc de Bourgogne. Pouvez vous démentir ces propos ?

Deuxièmement, je ne tolère pas – en parlant toujours au nom de la Noblesse bourguignonne bien sûr – que certains membres du Clergé, comme Monseigneur Jerem, remettent en cause les privilèges et les pouvoirs accordés à notre institution, tel que le droit de rendre des décisions d'inéligibilité. Je rappelle que cette prérogative issue de notre Coutume bourguignonne, a été validée par le Duc de Bourgogne de l'époque, et tolérée par l'Edit d'Azincourt signée par feue Sa Majesté, le Reine Béatrice 1ère, et toujours en vigueur. Ainsi, comme la Noblesse ne se mêle pas des affaires du Clergé et ne remet en cause aucune de ses prérogatives, je souhaite que le Clergé soit tenu de respecter et de ne pas contester ce pouvoir, qui plus est pour l'attribuer à l'Eglise. Que Monseigneur Jerem souhaite se lancer dans la politique fait parti de ses droits, mais en tant que prêtre, il doit avoir un devoir de réserve, notamment sur ce point.
Monseigneur, je souhaite donc que de votre main, vous clarifiez la situation et démentez toute volonté de voire supprimer cette prérogative, et de voir détruire notre institution. Je souhaite que tout prêtre soit tenu à ce devoir de réserve concernant le Collège de la Noblesse.

Concernant d'éventuelles sanctions à adresser au Vicaire de Sémur, je vous laisse le soin de prendre les décisions qui vous sembleront les plus justes. Je souhaiterais tout de même recevoir des excuses publiques adressées au Collège de la Noblesse pour les propos diffamant qu'il a tenu à son égard.

Messeigneurs, Votre Grâce, Messieurs, j'en ai terminé pour le moment.


Et Fraize de se faire dans sa tête un petit "Amen", histoire que le Très Haut, et ici en l’occurrence l’Archevêque exerce ses souhaits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 23:14

Le Duc vit arriver tout un défilé de gens d'Eglise. C'est que ça pullulait dans le coin. Toutes le saluèrent il en fit autant d'un signe de tête.
Antonio prit la parole au nom de la noblesse de Bourgogne. Il décida pour l'instant de rester silencieux et d'attendre de voir quelle réponse lui serait donnée avant de réagir.
Il était vrai qu'en insultant le Baron Athos, insulte lui avait été faite mais n'étaient ils pas là justement pour que les choses s'arrangent?
Il fit une moue pensive et pris sur lui d'attendre la réaction cléricale avant de lui même prendre la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier1er



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 24 Oct - 23:17

Le Baron salua le Duc de Bourgogne, et peu apres ils furent tous trois introduit dans le Bureau de l'Archeveque. Il Baisa l'anneau de l'Archeveque quand ce fut a sont tour d'exprimer le respect du au Rang de Monseigneur Yut.

Il allait entamer la conversation avec l'Archeveque quand Monseigneur Tullia, le Pere Aegon qu'il salua d'un sourire, et le pere Aristokoles firent leurs entrée. Il les salua sobrement.

Le Baron resta silencieux, chose peux commune...un miracle ? Peut etre...

Bref, c'est en silence, le lourd dossier des minutes des seances de la salle publique du college de la Noblesse sous le coude, qu'il ecouta le President du College exposer les faits avec precision, concision et fidelité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keltica

avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Jeu 25 Oct - 7:40

Keltica, qui donnait une pastorale, arriva un peu en retard ; elle salua chacune des personnes présentes avec déférence et respect, et écouta avec attention l'exposition première d'Antonio.

Elle espérait bien que tout allait s'arranger, et qu'à nouveau, ils avanceraient tous ensemble pour faire le bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio

avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Dim 28 Oct - 11:10

Regardant l'Archevêque qui ne pipait mot.

-Monseigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Dim 28 Oct - 18:57

L'Archevêque retournait s'asseoir à son bureau, alors que les clercs arrivaient en le lieu. Il demanda à ce qu'on apporte quelques fauteuils de plus, que tout le monde puisse être assis. Le Président du Collège de la Noblesse commença donc par prendre la parole, et le prélat l'écouta attentivement.

En un premier temps, mon fils, j'aimerais avoir des clarifications à propos de ceci:

Citation :
Au nom du Collège de la Noblesse Bourguignonne,

A Monseigneur Jerem, Vicaire de Sémur,


Par la présente lettre nous vous informons de l'ouverture d'une procédure d'inéligibilité à votre encontre concernant les prochaines élections ducales se déroulant dans 9 jours.
La saisine déposée porte pour motifs votre prise de parti indécente pour le temporel, eu égard à votre rôle spirituel, mais aussi votre absence de réserve hautement préjudiciable à la tenue d'un poste au Conseil Ducal. Enfin, votre remise en cause de la noblesse qui peut s'avérer préjudiciable pour la Bourgogne, les nobles étant indispensables au fonctionnement du Duché. Votre volonté de tout changer, de briser l'ordre établi, est un danger pour la Bourgogne dans la mesure ou cela la ferait basculer dans la tourmente et l'insécurité.

Comme nous le mettons en place depuis peu, vous disposez d'un droit de réponse pour vous défendre et convaincre les membres du Collège de la Noblesse que vous ne représentez pas un danger pour la Bourgogne.
Votre réponse sera communiquée à l'ensemble du Collège qui en tiendra compte au moment du vote. Les élections ayant lieu dans 9 jours, vous disposez d'un délais de 3 jours pour répondre à ce présent pli. Passer ce délais, votre réponse ne sera pas prise en compte.

Cordialement,

Antonio Licors,
Seigneur de Fraize & Président du Collège de la Noblesse.

Cela m'étonne, dans la mesure où nous sommes ici justement pour régler ce litige. J'aimerais donc, avant toute chose, que vous me confirmiez que cette procédure sera suspendue le temps de notre entrevue, afin que nous puissions clarifier certaines choses en un premier temps. Il convient de savoir attendre et de ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

Maintenant, je suis d'accord avec vous sur le fait que l'intervention de Mgr Jerem était déplacée et n'avait pas sa place et je me désole de voir que cela a dégénéré ainsi. À présent, comme je le dis souvent, il faut laisser le passé au passé et songer à l'avenir. C'est ainsi que nous pourrons aller de l'avant pour le bien de tous.

Ensuite, il faut bien comprendre que le clergé et la noblesse sont différents, et c'est justement cette différence qui fait leur force respective quant au développement de chacun de leurs aspects. C'est pour cela qu'un coopération mutuelle est nécessaire afin de pouvoir avancer ensemble dans la bonne voie, et je suis certain que vous serez d'accord avec moi là-dessus.

Pour ce qui est de l'inégibilité, je ne remets pas en cause votre pouvoir quant à ceci. Toutefois, en ce qui concerne la procédure d'inégibilité de Mgr Jerem, je tient toujours à ce qu'elle soit suspendue le temps de notre entrevue, c'est à moindre des choses à mon sens.

Nous évaluerons à l'interne pour d'éventuelles sanctions après cette entretien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonio

avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Lun 29 Oct - 12:30

( HRP : RP parlant, c'est pas très logique de jouer avec cette lettre dans ce Rp car elle a été envoyée bien après l'ouverture de cet entretien. Et je ne pense pas que cet entretien se déroule sur plusieurs jours. Enfin bref, je vais essayer de faire avec. )

Monseigneur, vous mélangez tout et surtout ne répondez pas concrètement à mes demandes.

Voyez vous, cette lettre que vous me présentez a été signée et scellée de ma main avec de la cire rouge, synonyme de lettre privée. Le Vicaire de Sémur n'avait pas à la diffuser. Or, hormis le fait de vous la transmettre, ce que je peux comprendre, il l'a affichée en gargote sur son stand de campagne, se servant une fois de plus du Collège de la Noblesse a des fins politiques.

Ceci étant dit, la saisine qui a été déposée n'est pas en lien directement avec les incidents ayant eu lieu en Salle publique du Collège, et nous ne sommes pas ici pour régler les différents de deux personnes Monseigneur. En ce qui me concerne, je suis ici pour vous informer de la position que prenne certains Clercs vis à vis du Collège de la Noblesse. Et je souhaite que vous clarifiez ceci, que vous dîtes publiquement la position du Clergé vis à vis de la Noblesse.

La procédure ne peut être interrompue pour la simple et bonne raison que notre entretien ne sera pas terminé avant la tenue des élections ducales. Or, une décision d'inéligibilité ne peut être prononcée après la promulgation des résultats.

Monseigneur Jerem a tenu des propos diffamants, je vous les rapporte, libre à vous de prendre des sanctions.
Ce qui m'intéresse ce n'est pas cela, c'est que vous répondiez à mes demandes précédemment formulées Monseigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mar 30 Oct - 21:52

Le vice-préfet du St-Office qui, d'abord, avait préféré se faire représenter à cette réunion par les Pères Aegon et Aristokoles s'invita à la réunion après avoir reçu de premières infos inquiétantes sur les mensonges éhontés du président du Collège de la noblesse.

Il salua les membres du clergé présent et moindrement mais tout de même ceux de la noblesse, et sans prendre la peine de s'installer expliqua les raisons de son entrée impromptue


Il me revient d'étranges propos de la réunion qui se tient actuellement.
Messire Antonio ment quand il affirme que je serais entré dans la salle du Collège sans saluer personne, uniquement dans le but de provoquer ce dernier.
En effet, à aucun moment je n'ai pénétré dans la salle du Collège, les différents témoins pourront le certifier et le prouver facilement
hrp, c'est vérifiable facilement
[b]ici
et ici

Je suis passé dans la rue, devant le Collège; mon regard a été attiré par une affiche toute fraîche posée sur la porte extérieure. Je suis donc naturellement allé la lire et c'est en la lisant que, sous l'effet de le stupéfaction, des paroles ont échappé au secret de mon esprit pour s'exprimer, sans prêter attention aux personnes qui se trouvaient là. Je ne sache pas d'ailleurs qu'il existe aucune loi qui empêche de s'exprimer, même pour se parler à soi-même un peu fort en pleine rue à cause du bruit de la circulation, comme c'était le cas.

D'autre part, il me revient que Messire Antonio prétend désormais que cette affaire ne regarde pas l'Eglise. Voila qui est bien singulier puisqu'il affirme le contraire dans le courrier qu'il vous a envoyé, Votre Eminence, courrier que vous avez eu l'obligeance de nous communiquer: "[b]Ces propos que nous jugeons intolérables ont été prononcés par un membre du clergé, à savoir le Vicaire de Semur, Monseigneur Jerem
, en Salle publique du Collège. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons, le Duc et nous, discuter de cette fâcheuse affaire avec vous Monseigneur". C'est lui-même qui fait la liaison de cause à effet.
Mais je comprends que ce sujet gêne Messire Antonio puisqu'il s'est à nouveau permis de mettre gravement en cause l'Eglise dans une lettre privée qu'il m'a fait parvenir et dont je puis vous résumer la teneur et dont j'ai donné copie à Son Eminence:
- il prétend ériger le Collège de la noblesse comme seule garante d'un soi-disant droit de réserve que l'Eglise imposerait à ses clercs en matière politique, prétendant ainsi se substituer à la justice ecclésiastique qui seule peut juger des manquement des clercs aux règles dogmatiques et canoniques
- il semble nier que le mouvement et le changement soient dans l'ordre du projet divin.

Ayant fait remarqué cela au Collège dans ma réponse, et indiquant que je ne pourrais donc entièrement répondre à ses questions que lorsque l'Eglise se serait prononcée sur ces points, je n'ai encore reçu, à l'heure actuelle, aucune réponse et pour cause, le Collège s'aperçoit un peu tard, qu'il s'est fourvoyé en liant questions politiques et religieuses et en fondant la procédure qu'il m'intente sur des motifs partiellement religieux.

Il est bien évident qu'au vu de ces éléments et de la façon dont certains membres du Collège ont remis en cause les pouvoirs de l'Eglise, que toute décision d'invalidation ne peut être qu'une déclaration de guerre à l'Eglise toute entière de la part du Collège de la noblesse et appellera une réponse particulièrement vigoureuse. Il faut que le Collège en prenne conscience très rapidement et nous devons nous en charger. Je n'exclue pas que d'ailleurs la Congrégation de St-Thomas, en soutien à son recteur et le Chapitre Régulier Romain dont j'ai été recteur il y a quelques mois, ne viennent s'en mêler si besoin est.


Ayant dit, Le vice-préfet du St-Office alla s'asseoir avec les membres du clergé.


Revenir en haut Aller en bas
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:07

[En effet, je n'avais pas pensé à cela. Quoi qu'il en soit, je demanderais aux joueurs d'éviter le HRP. ]

Après avoir écouté le Président du Collège de la Noblesse, le prélat soupira légèrement.

Il semble que j'ai déjà apporté réponse à vos demandes, non?

Pour ce qui est de l'inélégibilité, si nous n'avons pas le temps de faire la procédure avant l'élection de ce mois-ci, alors qu'est-ce qui vous empêche de le faire pour le prochain mandat à la place?


L'Archevêque arqua ensuite un sourcils lorsque le Vicaire de Sémur entra. Eh bien, il fallait dire que niveau politesse, c'était limite. Un second soupire, avant de reprendre:

Il convient de se respecter les uns les autres, Monseigneur. Mais je vous remercie tout de même pour ces précisions.

Se tournant vers Antonio.

Qu'avez-vous à ajouter sur les propos de Mgr Jerem?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier1er



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:09

Le Baron était choqué par autant de mensonge donné avec autan d'applomb et par un homme d'eglise en plus

- Monseigneur Yut, permettez moi d'intervenir, mais là, trop, c'est trop ! Vou voyez ce a quoi nous sommes confronté. Ce fut egalement le meme cas en salle publique du college de la Noblesse qui je doit le rappeler est sise au chateau de dijon en antichambre des locaux du college afin de nous permettre de repondre rapidement et non sur la place du marché a des lieux de là.

Premier mensonge de la part de cet homme d'eglise.

Deuxiemement, j'attire votre attention que ce clerc de l'eglise avoue clairement faire espionner votre bureau..le bureau de l'Archeveque de Lyon ! Est ce tolerable ? Est ce des procedé au sein de l'eglise qu'un subordonné fasse espionner son superieur directe ?

Quand a la chronologie des faits, ils parlent d'eux meme : le vicaire de semur ici surgissant a le premier imposer la preponderance des clercs de l'eglise, notre President n'ayant eu comme pretention que de remettre les choses dans l'ordre tel qu'elle le sont.

Enfin, je tiens a remercier, le vicaire de Semur de nous faire une demonstration de se que nous sommes obliger de souffrir a chaque fois qu'il intervient : mensonge, deformation de la verité, arrogance, agressivité.... Pour une fois nous n'avons point a souffrir de l'impolitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:13

Alerté par les propos du Baron, le père Aristokoles fit un signe discret à Monseigneur Yut afin de demander la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:14

Oui, désolé Votre Eminence, mon intrusion précipitée en ces lieux est impolie, je le conçois, mais je ne pouvais pas laisser répandre des contre-vérités manifestes, notamment sur le fait que les choses se seraient déroulées à l'intérieur du Collège de la noblesse, ce qui est faux. Je ne suis jamais entré dans le bâtiment.
D'ailleurs, je constate que le baron continue à mentir, mes confrères pourront le confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:14

Après avoir écouté le Baron, il vit le Père Aristokoles lui fit un signe, auquel il acquiesça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:38

Je ne ferais qu'une seule intervention pour l'instant puisque je n'étais moi même pas présent lors de l'échange entre les nobles de Bourgogne et les membres du clergé. Je n'en ai eu vent que ce qu'on m'a rapporté.
Toujours est il que je sais une chose pourtant c'est que le Vicaire de Sémur, bien que je ne remette pas en cause sa foi, a toujours eu à coeur a être agressif , voire très agressif envers la noblesse de Bourgogne et ce depuis que j'ai entendu parler de lui , j'ai pu moi même d'ailleurs le voir de mes yeux a plusieurs reprises.

Je ne peux que déplorer l'escalade de violence verbale qui a eu lieu et je ne peux que prôner la réconciliation pure et simple. Par contre je ne peux décemment pas laisser passer un tel comportement envers mes vassaux , celui qui insulte mes vassaux , m'insulte moi même et en tant que Duc de Bourgogne je réclame réparation.

Pour le reste sachez que nous ne tenons pas rancune envers l'Eglise ou en ses représentants tant qu'ils nous montrent le respect qui nous est du comme nous montrons le respect qui est du au clergé. Il ne s'agit pas là de faire une lutte des classes ou une lutte de pouvoir. De toute façon nous n'exerçons pas le même le votre est spirituel quand au notre il est temporel et qu'il en reste ainsi et les vaches seront bien gardées.

Toutefois je me permettrais de faire remarquer que ce n'est pas la première fois que le Vicaire de Sémur se comporte ainsi haranguant au moindre prétexte, manquant de respect à la noblesse, manquant de respect tout court d'ailleurs. Je ne demanderais donc qu'une chose à cette assemblée c'est que le Vicaire soit sanctionné comme il convient pour ses débordements et pour moi l'incident sera clos. Si il ne le fait pas je prendrais ça pour de la diffamation et un manque total de respect envers la noblesse et prendrait les décisions qui s'imposent en pareil cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:42

Voyant que l'archevêque l'autorisa à parler, le père Aristokoles s'éclaircit la voix.

-Baron, Monsieur le Président, je crois nécessaire de rappeler deux choses. Premièrement, vous êtes venus ici pour demander à ce que Monseigneur Jerem rende compte de ses propos et c'est chose faite. Son Eminence vient de dire que cela était déplacé et qu'il règlerait cela avec Monseigneur Jerem en interne. Laissons donc de coté qui a commencé quoi. J'aimerais rapeller le cadre de ma première intervention. En effet Baron, si Monseigneur Jerem a commis peut être une imprudence, rien ne justifiait qu'on lui manque de respect, encore moins que vous le menaciez, ce que vous avez fait, chose pour laquelle vous avez été vertement repris d'abord par moi puis par Monseigneur Tullia. Vous avez dit je cite que "vous lui donneriez bien la bastonade comme un vulgaire hérétique" vous l'avez assimilé à un "satanique" ce qui est une insulte grave, envers un prélat. Mais soit, je suis prêt à concevoir que vous avez le sang chaud, il n'empêche que, même si sur le moment vous étiez excusable, là ou vous avez gravement fauté, c'est en ne vous pliant pas à l'injonction de Monseigneur Tullia exigeant des excuses publiques à votre encontre une fois la faute pointée sur des insultes tenues en publique que personne ici, du moins je l'espère, n'ose contester l'existence.

Du reste, permettez moi de vous corriger. Vous dites que Monseigneur Jerem est le premier a avoir affirmé la primauté des gens d'Eglise sur la noblesse. C'est une erreur. Je suis d'autant mieux placé pour le savoir que c'est moi qui est rappelé cette évidence et que j'ai été soutenu en cela par Monseigneur Tullia. J'ajoute, que cela vous plaise ou non, qu'il s'agit du dogme de l'Eglise tel que définit par Aristote et que là dessus, personne n'a le droit de le contester sous peine d'être suspecté d'hérésie en plus de commettre un péché d'orgueil. Car le dogme est le dogme, que cela plaise à la noblesse ou pas. Monseigneur Tullia vous l'a d'ailleurs rappelé dans sa lettre, une lettre à laquelle Monseigneur Yut ici présent s'est associé et qui a été écrite en son nom. Je vois donc mal quelle revendications vous pourriez avoir à ce niveau là. Effectivement, à ce niveau là il y a eu une controverse entre Monsieur le Président et moi même, ce dernier tenant des propos parfaitement contraire au dogme de l'Eglise, moi et Monseigneur Tullia ainsi que le père Aegon par ailleurs ayant eu a charge de le remettre dans le chemin de l'orthodoxie. Si Monsieur le Président et vous même Monseigneur désiriez que j'apporte les preuves dogmatiques de ce que moi même, le père Aegon et Monseigneur Tullia avons avancé, il y a d'abord l'extrait du livre des Vertus que j'ai cité et que Monseigneur Tullia a repris dans sa lettre. Ce n'est pas le seul texte, dois-je ici produire le document dogmatique qui affirme que les Rois sont les vassaux du Papes? Prouvant bien la supériorité de l'Eglise sur toute autre organisation puisqu'elle est d'essence divine. Le clergé est bien le premier ordre de la société, et cela ne saurait souffrir aucune contestation de la part d'un bon aristotélicien.

Cela empêche-t-il la concorde? Non, que je sache, la noblesse et la roture ne se font pas une guerre perpétuelle et vivent en bonne harmonie. Y'aurait-il un seul ici qui prétendrait donc que la noblesse, sous prétexte qu'elle vit en bonne intelligence avec la roture et coopère avec elle est son égale? Dieu merci, non. Et bien il en va de même pour les relations entre le clergé et la noblesse. Ce n'est pas parce qu'ils agissent en bonne intelligence qu'ils sont égaux. In fine, toute noblesse vient de Dieu avant de venir des lois Héraldiques, puisque c'est lui par l'intermédiaire de son Prophète qui en fait la classe d'argent et qui fait des prêtres la classe d'or.

je reposerais donc ici la question que j'ai posé à Monsieur le Président et dont je n'ai eu aucune forme de réponse, à savoir s'il a plus de préférence pour les Lois Héraldiques ou le Livre des Vertus? Et j'espère qu'il ne se dérobera pas cette fois ci et me répondra par "oui" ou "non".

En effet, Messeigneurs, frère Aegon, Monsieur le Président, Baron, j'aimerais un peu que l'on cesse de brnadir le cas de Monseigneur Jerem qui mérite examen afin de cacher ce qui a fait le creux du conflit et que tout le monde semble oublier à savoir les position hétérodoxes tenues par Monsieur le Président ici présent et Monsieur le Baron. Car plus grave qu'une insulte faites au Collège de la Noblesse ou à Monseigneur Jerem, il y a insulte envers l'Eglise et envers Dieu, et j'aimerais que des deux cotés de cette table on cesse de pinailler sur une affaire secondaire pour obtenir de vraies réponses aux vraies questions. Et que Son Eminence ici présente puisse juger des idées de la noblesse que vous venez représenter.

En outre, j'aimerais rappeler que le Collège n'a aucunement la compétence, comme l'a signalé Monseigneur Jerem un peu brutalement, de lancer cette procédure avec de tels motifs car elles sont des violations manifeste du Concordat. Seuls la hiérarchie de Monseigneur Jerem est fondée à constater un abus. Il m'apparait donc indispensable que le Collège fasse un erratum et qu'il déclare nul cette procédure pour cause d'incompétence, ou qu'il la juge irrecevable. De toute façon, n'importe quel prêtre qui signalera cet abus fera casser votre procédure par un tribunal inquisitorial, qui sera alors la seule autorité compétente pour statuer et j'aime autant vous dire que le Grand Inquisiteur est très loin d'être aussi indulgent que Son Éminence ici présente lorsque les nobles font quelques écarts sur des questions de juridictions ecclésiastiques. Son Eminence a eu a cœur de vous recevoir afin de discuter calmement avec vous et de rétablir la vérité sur ces faits et sur vos positions doctrinales afin qu'il n'y est pas de mésentente...

Gagez que si Monseigneur Jerem saisi l'inquisition, ce qu'il est tout à fait capable de faire nous le savons tous ici, cela risque fort mal de se terminer pour votre Collège. A moins bien sur que vous n'ayez décidé, en plus de prendre la place des autorités légitimes de la hiérarchie de Monseigneur Jerem en lui imposant un droit de réserve et en invoquant des motifs spirituels pour l'invalider, de prendre la place d'un tribunal inquisitorial...ne vous souhaitant aucun mal, je ne saurais que trop vous conseiller de revenir à plus de raison. Et cela vaut aussi pour vous, Votre Grâce, avec tous le respect que je vous dois, ce n'est pas à vous d'exiger des sanctions et d'entamer des actions si on ne vous les accorde pas.







Il se tut enfin.

-je vous remercie, Votre Eminence, de m'avoir accordé la parole. Je suis prêt à répondre à toutes les questions que l'on me posera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 22/10/2012

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 0:59

Mon père ... je pense que c'est bien comme ça que je dois vous appeller ...
C'est là où vous vous trompez lourdement.

J'ai le droit en les terres de Bourgogne a prendre sanctions temporelles pour des choses temporelles , et ce en Justice. Les propos que le Vicaire de Sémur a tenu sont du domaine de juridiction du temporel en ce qui concerne ses débordements et son manque de respect envers la noblesse de Bourgogne.

Pour ce qui est des sanctions cléricale ce n'est effectivement pas à moi d'en prendre et j'espère bien que Monseigneur Yut aura entendu mon appel et prendra celles qui s'imposent.

Comme je le disais avant je ne tiens pas rancoeur ou rigueur à l'Eglise ou a ses représentants des actes d'une personne isolée comme le Vicaire. Par contre il est hors de question pour moi que les propos et les agissements de celui ci restent impunis dans la mesure de mes moyens qui sont temporels.
Pour le reste et l'escalade involontaire de la violence verbale je considèrerais l'incident clos si tous les participants a cet incident se serrent la main entre eux et se portent maintenant le respect qui est du à chacun sans pour autant prôner une supériorité mal placée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 1:05

Là, il allait falloir que le duc, l'ami de Falco et d'Eusaias s'explique plus clairement; quels faits temporels reprochait-on au vice-préfet du St-Office et ces poursuites étaient-elles légales au regard du Concordat de Mervans? Il lui semblait, au contraire, que le Concordat précisait: "V.3Les Clercs ne pourront être attaqué en justice qu’avec le parrainage d'un autre Clerc.".
Revenir en haut Aller en bas
Antonio

avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   Mer 31 Oct - 1:07

( HRP : Désolé de repasser par du HRP, mais le Collège de la Noblesse ne se situe pas dans la rue... Il fait parti du Château de Dijon. Par conséquent la Salle publique l'est également. Merci d'en tenir compte dans le RP, c'est pas bien compliqué. )

Après avoir écouté le Vicaire de Sémur, l'Archevêque, le Baron et le Duc de Bourgogne.

Monseigneur, j'ai naturellement à redire sur les propos tenus par le Vicaire qui a de nouveau omis toute règle de courtoisie et de politesse en entrant ici alors qu'il avait dit qu'il ne viendrait pas, et qui prend la parole sans même la demander...
D'ailleurs, je ne vois pas comment vous pouvez avoir un retour des propos tenus ici même, au moment même où nous les prononçons... Je vois en cela un acte de sorcellerie, et vous pourriez être brûlé en place publique pour moins que cela !

Je terminerai simplement en disant que Monseigneur Jerem n'est pas l'Eglise à lui tout seul, ou alors il vient d'être nommé Pape et je n'en suis pas informé... Une procédure d'inéligibilité à son encontre n'est en rien une attaque envers l'Eglise, sinon nous aurions déposé des saisines contre tous les autres membres du Clergé candidats aux élections ducales.

Concernant votre question Monseigneur, si le Collège considère que le Vicaire de Sémur représente un danger pour la Bourgogne - car c'est le motif d'inéligibilité - il l'est dès le prochain mandat et doit être déclaré inéligible dès ces élections. Cela a toujours fonctionné ainsi, ce n'est qu'une question de logique.

Je souhaite revenir sur mes propres demandes Monseigneur, beaucoup plus importantes à mes yeux que les propos de cet individu.
Etes vous prêts à revenir sur les propos tenus à l'encontre de la Noblesse, à préciser officiellement dans une annonce que le Clergé est l'égal de la Noblesse et non supérieure, mais aussi que le Clergé de la province de Lyon ne contestera pas et donc ne se mêlera pas de la prérogative accordée au Collège de la Noblesse concernant les inéligibilités ? Ce sont pour moi des points importants pour clarifier la situation aux yeux de tous, et montrer que Clergé et Noblesse ne se tirent pas dessus - pardonnez moi l'expression - mais se respectent, et que chacun d'interfère pas dans la sphère de l'autre.



Puis après avoir écouté le Vicaire de Dijon.

Il n'est pas question de préférence entre les Lois héraldiques et le Livre des Vertus, ce sont deux choses totalement différentes ! L'un régit la Noblesse au niveau temporel, l'autre régit le spirituel et Dieu sait la foi que je lui porte, ayant été moi-même Diacre de Dijon par le passé.

Sachez que le Collège a toute compétence pour lancer une procédure d'inéligibilité et ce contre n'importe qui à partir du moment où une saisine est déposée par un bourguignon. Ce droit fut accordée par le Duc de Bourgogne, validée et défendu par le Roy de France à travers l'Edit d'Azincourt signée par Feue Sa Majesté Béatrice 1ère.
Le Collège ne craint pas vos menaces et sait qu'il ne risque en aucun cas une fermeture par l'Eglise qui n'a aucun droit là-dessus.

Vous êtes un bon prêtre c'est certain, mais en plus des règles spirituelles il y a des règles temporelles et allez dire au Roy de France que la Noblesse est inférieure au Clergé, il ne vous donnera pas raison à coup sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poule - Renard - Vipère : La Noblesse demande un entretien avec Monseigneur Yut
» demande d'entretien avec le conseil
» Demande d'entretien avec Monseigneur Yut
» Demande d'entretien de Gengis
» [RP] Entretien avec le consul Martin_tamarre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Catacombes :: Archives des Archevêques de Lyon :: Archives de Son Eminence Yut-
Sauter vers: