Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 Un dispensaire Bourguignon?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Un dispensaire Bourguignon?   Sam 23 Mar - 22:16

L'idée a été abordée, et elle me plait grandement. Je crois que cela pourrait beaucoup aider les personnes qui sont aux prises non seulement avec des blessures dues à la guerre, mais aussi quelconque maladies. Notre Église a comme devoir d'aider ceux qui en ont besoin, cela passe aussi par la guérison des maux physiques. Maintenant, comment appliquer et développer cela, voilà ce dont nous devons discuter ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Sam 23 Mar - 23:27

L'évêque de Langres suivit l'archevêque

J'ai essayé de contacter les deux seules personnes voies de la médecine à Langres, aucune des deux n'a daigné répondre. Après, je sais qu'en tant qu'hommes d'Eglise, nous avons en théorie le pouvoir d'étudier la médecine aussi, mais avec quels effets, je l'ignore.
Revenir en haut Aller en bas
Tullia
Vicaire Général
Vicaire Général
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Dim 24 Mar - 0:29

Tullia suivit l'évêque de Langres, qui lui-même suivait l'archevêque.

Pour ma part, j'envisageais ce dispensaire comme un véritable hospice, accueillant les malades les plus pauvres, mais qui pourrait aussi avoir une véritable fonction caritative, lors de périodes de pénuries par exemple. Enfin, je pense que cela sera à développer dans un second plan, et qu'il faut surtout s'occuper de l'aspect médical.

Il faudrait donc, comme l'a fait Monseigneur Pie, contacter les personnes qui étudient la médecine. Également, nous devrions prendre contact avec l'université, qui pourra nous renseigner sur les études médicales, du moins, lorsque le déménagement sera terminé, car c'est un peu compliqué en ce moment.

Au sein de l'hospice, il y aurait donc des médecins, cela va de soit, mais on pourrait également faire venir des clercs qui entendraient en confession les malades, feraient des prêches, etc. Et pourquoi pas, des aide-médecins, qui seraient formés par les plus anciens... Comme vous le voyez, il y a beaucoup à faire pour ce projet, et je suis certaine que chacun a des idées tout à fait intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Dim 24 Mar - 11:37

Ambroise avait suivi l’Archevêque, le Vicaire Général et l’Evêque de Langres dans le bureau. Il écoutait d’abord les différentes interventions de chacun. Il y avait des idées. La première chose étaient de répondre aux diverses interrogations.

Je vais vous répondre Monseigneur Pie. Toute personne peut en effet étudier la voie de la médecine, même si cela n’est pas sa voie. Cela lui permet alors de pouvoir enseigner la matière (et avoir des pts de luxe) mais il ne peut pas pratiquer la médecine. Il peut tout au plus mélanger des potions sans en connaître les véritables effets. Seul un médecin peut fabriquer des potions et des essences curatives, en plus de pouvoir diagnostiquer la maladie et la guérir.

Concernant les études médicales, elles sont à présent plus longues de cinq cours. Celles-ci permettront d’apprendre justement à fabriquer des essences curatives, mais aussi d’étudier le code Hildegarde d’une maladie, permettant de connaître avec exactitude ce dont le médecin aura besoin en dosage de plantes pour guérir le patient.


Le jeune diacre continu dans sa lancée, enjoué par le projet qu’il voulait exposer.

Ce que je souhaiterais, c’est d’ouvrir un hospice, car celui-ci aura pour fonction d’aider les miséreux à se nourrir, d’accueillir les pèlerins en voyage, et évidement de pouvoir soigner les malades et blessés. Il pourrait même accueillir les parturientes pour accoucher en tout sécurité. J’aimerais également qu’il ait pour vocation de pouvoir soigner les maladies de l’âme, ce que j’appelle par maladie de l’âme, ce sont les péchés. Ce qui serait bien également, c’est de permettre le droit d’asile que l’Eglise prendrait sous sa protection.

Sa Grâce Della, la Duchesse de Chartes me propose d’ouvrir l’hospice sur ses terres de Cheny. Je serais l’intendant de ses terres m’a-t-elle écrit.
(avec ouverture de l’hospice sur le fofo 2). Elle dit qu’un bâtiment est déjà construit pour accueillir l’hospice. Il reste la question des finances pour lancer ce projet, car il faudra acheter tout le matériel médical adéquat, mais aussi la literie, etc …

J’avais éventuellement envisagé un projet d’enseignement de la médecine bien que d’autres institutions le font déjà comme l’Hôtel-Dieu et Belrupt, mais aussi l’Ordre Cistercien et l’Ordre Lescurien. Je suis moi-même diplômé d’une licence de médecine de l’Ordre Cistercien et j’étudie à l’Hôtel-Dieu présentement. Je dois bientôt débuter mes études à l’Université de Bourgogne
(IG) également.

Il prend une petite pause puis reprend.

Enfin, ce que j’aimerais pour cet hospice, c’est qu’il soit apolitique. Je vois trop les difficultés de l’Hôtel-Dieu qui est sous la direction de l’Aumônerie Royale. La neutralité du lieu n’est qu’une façade. Bien qu’elle soigne tout le monde, le personnel doit être fidèle au Roy. Et il est difficile d’assurer la stabilité d’une institution si la politique change tous les 6 mois avec un nouveau Monarque.

Le jouvenceau avait tellement d’idées pour ce projet. Il préféra retenir son engouement pour laisser la parole aux prélats.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Tullia
Vicaire Général
Vicaire Général
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Dim 24 Mar - 18:39

La vicaire général écouta le Frère Ambroise parler, puis réagit à ses propos.

Mon Frère, je vois que nous avons une vision commune de ce que doit être l'hospice, à une exception près. Pour moi, il ne peut en aucun cas être situé sur les terres de la Duchesse de Chartes, fusse-t-elle une bonne aristotélicienne, pour la simple et bonne raison que le locaux doivent appartenir au clergé de la province. Croyez-moi, j'ai toute confiance en la Duchesse Della, mais on ne peut placer un hospice religieux sur les terres d'un noble, qui deviendrait ainsi sa propriété.

J'avais, pour ma part, pensé à implanter l'hospice dans la campagne bourguignonne, suffisamment proche d'Autun, Lyon et Langres, pour que chaque évêché puisse y accéder. C'est un point important, car nous ne pouvons réduire ce projet aux seuls Bourguignons.

Concernant la neutralité, qu'entendez-vous par là ? Car il me semble évident que l'hospice ne serait affilié à aucun parti politique, mais seulement à la province de Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Lun 25 Mar - 1:16

Ambroise écoutait attention les remarques de Monseigneur Tullia. Il fût assez surpris parce qu’il entend et prend le temps de réfléchir pour rassembler ses idées et répondre posément.

Ma Mère, je crains fort alors que nous ne pourrons nous entendre sur ce projet. La réalité est la suivante. Pour construire un hospice, il faut une terre. Or, toutes les terres appartiennent à des nobles bourguignons ou au Duc de Bourgogne. Aucune terre de Bourgogne n’appartient à l’Eglise à ma connaissance. Tel sont les lois héraldiques qui régissent notre monarchie élective.

D’autre part, en prenant un noble comme protecteur, celui-ci assure la sécurité de terres car tel est son devoir de suzerain. Et je doute que l’Eglise ait une armée à disposition permanente pour défendre l’hospice.

Enfin, l’hospice que je souhaite construire est un hospice médical avant tout, et aristotélicien. La neutralité est que personne ne puisse interférer dans le bon fonctionnement de cet hospice. Or là, votre projet d’hospice serait sous la direction de l’Archevêché, et aurait donc le droit de choisir et limoger le personnel soignant et son responsable. Même l’Eglise est politisée, vous le savez que trop … Et comme on ne sait pas ce que sera fait l’avenir, je préfère m’assurer de l’autonomie complète de l’hospice que je souhaite construire.

C’est un travail titanesque que je tente à pérenniser dans la durée quelles que soit les conflits politiques ou autres comme le conflit actuel entre l’Eglise et le Roy. Et donc, je ne tiens pas à perdre tout le travail accomplit pour qu’un autre récolte le fruit de mon labeur et se l’accapare.

Un hospice doit rester neutre non seulement pour soigner les blessés quel qu’il soit, mais également lors d’un conflit, il doit soigner les blessés des deux camps, et ce même si les blessés sont hérétique. Nous sommes tous enfants de Dieu, et tous ont le droit d’être soigner.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Lun 25 Mar - 16:27

Ecoute Ambroise

A Langres, nous n'avons pas ce problème d'absence de terre car l'hospice fait partie des terres et biens cédés en pleine propriété à l'Eglise par une décision ducale de 1457.
Revenir en haut Aller en bas
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Lun 25 Mar - 23:41

Il faut d'abord et avant tout se coordonner pour savoir ce que nous voulons réellement de cet hospice. Est-ce que ce sera un hospice essentiellement bourguignon ou ''de la province ecclésiastique de Lyon'', ou sera-t-il un hospice à vocation plus grande? Le fait est que Chartres, c'est en Orléanais. Je vois mal les fidèles de notre Archevêché se rendre jusqu'en Orléanais pour cela. Nous devons avoir aussi l'aspect de la visibilité. On pourrait le faire à Dijon, par exemple, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia
Vicaire Général
Vicaire Général
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Lun 25 Mar - 23:53

Pour ma part, je considère que l'hospice devrait être accessible à tous les habitants de l'archevêché, même si il est situé en Bourgogne. Sinon, j'avais pensé à Dijon également, mais il m'avait semblé que la campagne aurait été préférable pour les malades qui auront besoin de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Mar 26 Mar - 1:10

Chartres se trouve en effet en Orléans, mais c'est sur les terres de Seignelay, baronnie en Bourgogne, que la Duchesse propose d'y construire l'hospice, sur les terres de la Seigneurie de Cheny dont elle est suzeraine.

Tous les bourguignons aurait ainsi la possibilité de se rendre à l'hospice de Cheny.
(hospice visible à toute la France et au Saint Empire sur le forum 2)

Enfin, si vous voulez avoir un hospice dirigé par l'Archevêché, je vais vous laisser continuer à en discuter. Mais si je devais ouvrir mon hospice, ce qui est mon rêve, je souhaiterais avoir votre soutien, et surtout pour pouvoir consacrer la chapelle de l'hospice.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Mer 27 Mar - 3:08

Et qui est le Seigneur de Cheny? Je suis d'accord avec vous lorsque vous dites que Dijon est une ville un peu trop turbulente, surtout lorsqu'on a besoin de repos. Il est certain que la campagne serait nettement préférable. Personnellement, je ne veux pas avoir un Hospice dirigé par l'Archevêché, mais bien un Hospice dépendant de l'Archevêché, dirigé par quelqu'un de compétent, qui saura la développer. Comme le dit Frère Ambroise, cependant, mis à part des bâtiments que nous pouvons acheter dans des villes, l'Église n'a aucune terre en Bourgogne. C'est bien la raison pour laquelle si nous voulons le faire en campagne, nous avons besoin d'une terre. Je suis d'accord pour le faire à Cheny, si nous connaissons qui est le Seigneur de Cheny. Il faudra aussi s'activer pour faire une campagne publicitaire afin de lui donner une grande visibilité, mais ce sera après. Maintenant, nous devons nous coordonner pour déterminer quels seront les services offerts par l'Hospice et comment nous les offrirons. Il y a un manque, c'est certain. Il faut trouver la bonne solution pour combler ce manque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia
Vicaire Général
Vicaire Général
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Mer 27 Mar - 8:59

Monseigneur, le seigneur des lieux n'est autre que la Duchesse Della, une femme pieuse. Dans le pire des cas, nous pouvons toujours demander au conseil ducal de nous faire don d'une terre afin d'y installer notre hospice, mais comme vous semblez être d'accord pour Cheny, cela semble inutile. Sinon, je rejoins Monseigneur Yut sur le fait que l'hospice doit être dépendant de la province de Lyon, mais pas dirigé par elle.

Pour les services, si nous récapitulons, nous avons :
-soigner les malades -ce qui paraît logique-.
-apporter aux malades la bonne parole, et leur offrir les derniers sacrements.
-accueillir les femmes enceinte pour qu'elles y accouchent.
-accueillir des personnes pour les protéger.
-et, peut-être, proposer une formation de médecine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Mer 27 Mar - 9:06

Ambroise sourit à Monseigneur Tullia et approuve ses dires.

Actuellement, il n'y a aucun Seigneur de Cheny, Monseigneur. La Duchesse Della me propose d'être l'intendant des terres de Cheny. J'aurai pour tâche la gestion de ses terres, et lorsque je serai marié à ma bien-aimée, elle m'a dit que nous aurions un toit. Je pense qu'elle souhaite me prendre comme vassal lorsque je serai marié, mais elle n'a pas été assez explicite.

Je serai donc fort heureux de promouvoir cet hospice avec comme protecteur spirituel, l’Archevêché de Lyon, et comme protecteur temporel, la Baronne de Seignelay. L'hospice se trouverait à Cheny, au nord ouest de la Bourgogne, entre Sémur et Tonnerre.

Je proposerais donc d'inviter la Duchesse Della à cette conversation puisque cela la concerne aussi. Qu'en pensez-vous Monseigneur ?

Concernant les services offerts par l'hospice :

  • le gite et le couvert à tout pèlerin et miséreux qui souhaite le repos
  • les soins à tous les blessés venant chercher les soins
  • les soins à toutes personnes atteinte de maladie corporelles
  • les soins à toutes personnes atteinte de maladie de l'âme (confession des péchés et réparation de ses fautes)
  • l'aide aux parturientes souhaitant accoucher.
  • l'aide à toutes personnes âgées souhaitant terminer leurs jours à l'hospice
  • l'aide à toute personne demandant le droit d'asile et demandant la protection de l’Église.

Nous pouvons également ouvrir une apothicairie afin de vendre des plantes, du miel et des médications, mais aussi des cosmétiques. Il faut prévoir une source de revenu, car nous ne pouvons pas que compter sur les éventuelles donations. L'apothicairerie serait en partie une source de revenu. Et enfin, proposer un cursus de médecine à l'enseignement pour la formation des bourguignons. En attendant l'Ordre Cistercien peut offrir ce service. Bien sur, il y aura des priorités à certains projets tant que nous n'avons pas de personnels pour y travailler.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Mer 27 Mar - 20:09

Géographiquement, c'est Autun qui semble le point le plus central de l'archidiocèse. Il semblerait plus logique d'y établir l'Hôtel-Dieu archidiocésain là-bas.

Rien à dire sur le programme proposé, sauf sur un point


Citation :
l'aide à toute personne demandant le droit d'asile et demandant la protection de l’Église.

Je crains quelques nouveaux remous avec le pouvoir temporel.
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Mer 27 Mar - 20:30

Je me doute Monseigneur Pie, et je pense qu’il serait peut-être judicieux de ne pas ajouter ce point. Cela risquerait d’attirer des problèmes à Della, et je n’aurais pas envie de lui créer des soucis. Elle en a déjà assez à gérer, comme tout à chacun.

Par contre, j’ai encore une idée. Je pense que l’hospice pourrait établir des tentes médicales sur les terres de la Bourgogne lors de conflits où événements sportifs comme la soule ou les joutes.

L’hospice ne pourra pas utiliser la nomenclature « Hôtel-Dieu » qui est normalement réservé à l’office Royal de l’Hôtel-Dieu de Paris et ses annexes, dépendant de la Maison Ecclésiastique Royale.

Enfin Monseigneur Yut, pourriez-vous expliquer ce que vous entendez par « l’hospice dépendant de l’Archevêché » ? C’est assez flou pour moi. Embarassed



[HRP : JD Della a des soucis informatiques, elle ne pourra donc pas venir de suite si elle est autorisée à venir participer à cette discussion.]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Jeu 28 Mar - 23:52

Voilà qui est fort bien. Pour ce qui est de l'asile, il faudrait demander à la Baronne... enfin la Duchesse, ce qu'elle en pense. Pour le nom de l'Hospice, je savais que nous ne pouvions prendre ''Hôtel-Dieu'', mais nous pouvons toujours avoir ''Hospice (Saint Machin) de Cheny''.

Dépendant de l'Archevêché, cela veut dire que l'Hospice relèverait de l'Archevêché, tout en gardant une relative autonomie, au même titre que le Séminaire de Lyon par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Ven 29 Mar - 0:48

Ambroise rosit et proposa la Sainte qu'il chérit de tout temps.

Monseigneur, accepteriez-vous de prendre Sainte Hildegarde comme protectrice de l'hospice de Cheny ? Son histoire et ses nombreuses œuvres ont guidés mon enfance, et je serais heureux de pouvoir l'honorer de cette façon.

Par contre, si l'hospice dépend de l'Archevêché, ma crainte est de perdre le travail de toute une vie, le travail pour lequel j'y mettrai tout mon cœur, sur le choix d'un ecclésiastique qui aurait l'intention de me limoger pour y nommer une autre personne. Je ne dis pas que vous le ferez mais nous ne savons pas ce qu'est fait l'avenir, et un autre archevêque pourrait siéger un jour à votre place. Quelle assurance pouvez-vous me donner ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Ven 29 Mar - 1:09

Il sourit.

Bien entendu, le choix me parait logique, d'autant plus qu'elle est Saint Patron des Guérisseurs.

Puis, à la questions somme toute légitime du frère.

Vous savez, Lyon est un Archidiocèse très stable. Je ne suis que le cinquième Archevêque depuis l'ère du Renouveau de la Foy, donc près de dix ans! C'est bien peu comparé à certains Évêché et certaines Provinces ecclésiastiques. Dans tous les cas, je n'ai nulle envie de quitter. Maintenant, seul Dieu sait ce qui peut arriver. Ce que je peux vous assurer, c'est que jamais un prélat médiocre n'arrivera à la tête de la Province de Lyon. Les suffragants et l'administration provinciale en place aideront l'éventuel et hypothétique nouvel Archevêque à prendre les bonnes décisions, ne vous en faites pas de ce côté là. D'ailleurs, si je venais pour quelconque raison à quitter Lyon, je resterais Archevêque émérite durant deux mois pour assurer une succession correcte pour l'ensemble des clercs et des fidèles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Ven 29 Mar - 15:14

Ambroise fronça les sourcils dépité. Il avait bien trop de crainte par rapport à ce que proposait l'Archevêque.

Monseigneur, bien que vos paroles donnent confiance, je préfèrerais garder la propriété de cette hospice, et donc je souhaiterais plutôt privilégier un partenariat entre l'Archevêché et l'Hospice.

Je ne tiens pas à perdre tout le travail que j'aurais pu accomplir à cause de la politique de l’Église. L’hospice doit garder sa neutralité et sa stabilité pour qu'un tel projet puisse être pérennisée dans le temps.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas.


Ambroise rosit, embêté mais il tenait à défendre ses convictions et surtout son travail.


[HRP : Si j'insiste tant sur ce point, c'est parce que cela m'est arrivé avec mon ancien perso. J'ai travaillé pendant plus d'un an sur un projet similaire et qui m'a été tout simplement retiré. Du coup, ceux qui l'ont repris se sont approprié mon travail comme le leur ... Je ne tiens pas à ce que ça recommence. ]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Tullia
Vicaire Général
Vicaire Général
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Ven 29 Mar - 20:38

Pour ma part, ce que je propose, c'est que l'archevêché nomme un responsable pour l'hospice, il s'agirait donc de vous, Ambroise. Vous seriez alors nominé "à vie", si on peut dire cela ainsi, et vous choisirez votre successeur, en accord avec l'archevêché.

En cas de manquement, s'il y a, du responsable, c'est la personne choisie en tant que successeur qui prendra la relève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Ven 29 Mar - 21:02

J'allais proposer quelque chose de similaire à ce que vient de dire Mgr Tullia. Qu'en pensez-vous, mon frère? Cela me semble un juste compromis, qui vous assure une reconnaissance pour le travail que vous ferez, quelques soient les changements qui surviennent au niveau de l'Archevêché.

[Je comprends... Maintenant, ce ne sont pas tous les joueurs qui font cela, il y a toujours une pomme pourrie à quelque part, au plus grand dam de tous.
Pour ce qui est de Della, je veux bien lui donner accès à cette salle. Avertissez-moi si elle est en mesure de se connecter.]


Dernière édition par Yut le Dim 31 Mar - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   Dim 31 Mar - 20:20

Ambroise écoutait le compromis de l’Archevêque et du Vicaire Général. Il fit une petite moue déçue.

Monseigneur Tullia, Monseigneur Yut, bien que votre proposition soit toujours fondée sur une réelle volonté de concorde, je ne puis l’accepter. Rien qu’en parlant déjà de manquement et qu’un autre successeur sera nommé, c’est ce que je crains. Car si vous êtes là aujourd’hui pour m’affirmer que je suis nominé à vie, tout remplaçant pourra changer cette parole donnée.

J’ai deux questions à vous poser.

Quel avantage à l'Archevêché à ce que l'hospice soit dépendant d'elle ?
De même, quel avantage à l'hospice à ce qu'elle soit dépendante de l'Archevêché ?

Personnellement, je n’ai pas trouvé de réponse à ces questions, et c'est pour cela que je préfère privilégier un partenariat entre l’hospice et l’Archevêché plutôt qu’il soit mis sous tutelle.

Ce n’est pas la reconnaissance que je recherche par mon travail, mais de ne pas perdre tout le travail que j’aurai accompli et de devoir tout recommencer ailleurs, parce que j’y aurai perdu ma place.

C’est un travail de longue haleine qui demandera des années, tellement la médecine est un vaste sujet.



[ HRP: Je ne veux plus perdre tout ce que j’ai réalisé. Si je suis encore sur ce jeu c’est par ma passion pour l’herboristerie et la médecine du moyen-âge, que je peux jouer au travers de mon personnage. Je contacte JD Della, après le WE pascale pour l'inviter à venir ici.]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dispensaire Bourguignon?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dispensaire Bourguignon?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bourguignon en avant !
» Dispensaire de Hurlevent
» Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012
» Quizz Bourguignon
» "Le Dispensaire d'Hurlevent est ouvert !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Catacombes :: Archives des Archevêques de Lyon :: Archives de Son Eminence Yut-
Sauter vers: