Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 Qu'allons-nous faire de ceux-là?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Mar 2 Avr - 8:19

Le prélat entra dans son bureau, suivit d'Aristokoles et d'Ambroise. Il prit place, indiquant à ces deux derniers de faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Mar 2 Avr - 10:39

Ambroise suit Monseigneur Yut dans son bureau et écoute ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Mar 2 Avr - 20:47

Le prêtre rentra tranquillement dans le bureau de l'Archevêque et attendit la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Jeu 4 Avr - 5:16

Après que tous furent assis, l'archevêque posa son regard sur les deux hommes.

Mes frères, qu'est-ce que tout cela? Nous ne sommes pas dans un cirque, nous sommes dans un Palais épiscopal! Vous êtes des clercs, vous devez vous comporter en dignes représentants de Dieu. Ce n'est pas en vociférant d'haineuses diatribes ou en calomniant son collègue que nous réussirons à faire avancer la foy. Vos querelles sont puériles, je n'ai pas l'impression de diriger un archevêché, mais une pouponnière! Certes, vous avez parfois raison sur certains points, mais ce n'est pas là le débat. Il y a une façon de dire les choses et il y a un certain respect qui s'impose entre confrères. Ce sera ainsi tout au long de votre cheminement ecclésiastique, et même au-delà de celui-ci. Votre comportement à chacun de vous a été terriblement déplacé et cela me désole grandement. Je dois vous l'avouer, j'attendais de vous à des agissements beaucoup plus dignes des fonctions sacrés. Je ne vous demande pas de vous aimer à la folie, simplement de vous respecter pour qu'on puisse travailler tous ensemble dans un climat serein et propice au développement de la foy. J'espère que je me suis bien fait comprendre, et j'espère que vous prenez conscience que ce que nous avons vécu en salle de réunion du clergé est inacceptable et que des conséquences s'imposeront si jamais quoi que ce soit dans le genre se reproduit.

Faisant passer son anneau épiscopal entre ses doigts, il soupira.

Je suis las, bien las.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Jeu 4 Avr - 11:20

Le Frère Ambroise écoute stupéfait les paroles de l’Archevêque.

Très bien Monseigneur, je vais vous donner mon point de vue quant à cette histoire que je déplore tout autant. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Ce que vous dites me semble erroné à partir du moment où l’on est sincère avec ses frères et sœurs. Le Livre des Vertus ne nous enseigne-t-il pas d’être honnête et de dire la vérité ?

Pour replacer le contexte Monseigneur, le Père Aristokolès s’offusque par rapport à la lettre d’excuse publique. Et si j’ai bien compris, vous soutenez ses paroles que je trouve déplacée mais j’y ai répondu posément et selon ma foy.

Le Père Aristokolès se permet de me juger, de juger mes propos dans ma lettre et de me faire la morale alors que cet homme a brillé par son absence pendant tout le conflit depuis qu’il a été limogé de sa fonction de conseiller ducal. Où était-il Monseigneur ? Je ne pourrais vous le dire. Quant à moi, que pourrait-on me reprocher Monseigneur, d’avoir agi ? Et mes agissements étaient erronés étant donné qu’à la Curie Romaine certains cardinaux pèchent sans vergogne. Et ce qui m’attriste c’est que l’Eglise protège ses brebis égarées et les garde à des fonctions à responsabilités qui entrainent un conflit sans précédent entre le Roy et l’Eglise. Au lieu de raisonner les brebis égarées, ils les encouragent à continuer. Nous sommes tous pécheurs, vous le savez-bien Monseigneur.

Alors, oui, j’aurais agi différemment lors du conflit adoptant une manière plus neutre, tourné vers la paix et l’amour au lieu d’inciter à la révolte. Vous allez me dire que le Souverain Pontife en à appeler à la croisade pour écraser les hérétiques. Ce sont ses propres termes dans sa lettre. « Ecraser » les hérétiques. Cela ne vous perturbe pas ? Alors que Christos nous enseigne la paix et l’amour ? Mais quand les institutions tel que la Pairie ou la Curia, institutions qui a toujours été aristotélicienne, défend le Roy, c’est qu’il y un problème quelque part n’est-ce pas ? Pourquoi soutiendraient-ils un hérétique ? Alors si le Pape veut une croisade, la mienne sera de tendre la main aux excommuniés afin de les écouter, de comprendre leur doléance afin de les ramener dans le troupeau plutôt que de tuer et faire couler le sang, même s’il y a des dommages collatéraux qui est le peuple.

Et j’en viens à l’attaque de Nevers. Cette ville a été prise et assiégé par la force des armes des saintes armées pour remettre Monseigneur Fitz à sa place. Trouvez-vous cette méthode aristotélicienne Monseigneur ? Je la réprouve tout simplement parce que des innocents ont été blessés pour ça.

Vous me dites que c’est de l’asservissement que de faire ces excuses publiques ? Pour ma part, ce n’est pas le cas, c’est au contraire un acte de courage de s’excuser à ses ennemis pour lequel on a eu de la haine et de la colère. Ne pas le faire, c’est de l’orgueil Monseigneur.


Ambroise prit une pause avant de reprendre et expliquer ce qu’il pense du poisson d’avril.

Concernant la blague du Duc, cette lettre est publiée le 1er avril, jour sujet aux farces en tout genre. Et on le sait qu’il ne faut pas tomber dans le piège. J’ai donc affiché cette lettre en salle de réunion en insistant bien sur le fait que j’espérais que cette annonce soit un poisson d’avril. A partir de ce moment, je n’ai pas voulu donner de jugement sur un sujet qui peut être faussé. J’ai donc préféré attendre de voir s’il y a un démenti sur cette annonce.

Entretemps, le Père Aristokolès intervient pour donner son avis, traitant d’abord la Duchesse d’Orléans de simple, entendons-nous par-là par simplet. Et il ajoute que si le Duc fait une blague avec ça, c’est qu’il est débile. Ne trouvez-vous pas cela des propos haineux Monseigneur ? Ne nous apprenons pas à faire preuve de tempérance ?

Alors ce clerc tente de me faire la morale alors qu’il semble aveuglé par la haine. Si n’est pas de la haine, c’est de la vulgarité ma placée. De ce fait, je ne pouvais décemment pas continuer à discuter avec lui sur un sujet où nous serions toujours en total désaccord. Cela n’aurait fait qu’envenimer les choses.

Ce que j’ai tenté d’expliquer au Père Aristokolès, c’est qu’avant de s’emporter et de dénigrer, il vaut mieux tenter de rechercher la vérité, tout comme les raisons de cette croisade. En l’occurrence, pour l’annonce du Duc, s’il y avait démenti. Et en effet, dans l’après-midi, il y a eu démenti. Ce qui révèle que le Père Aristokolès traite donc le Duc de débile. Sœur Keltica et moi-même l’avons remarqué et l’avons souligné. Et après, je suis accusé de calomnie. Mais celui qui insulte sans vergogne, n’est-il pas celui qui calomnie Monseigneur ?

Sachez pourtant Monseigneur que je n’ai aucune animosité envers le Père Aristokolès. J’ai tenté de le raisonner au contraire mais celui-ci s’est emporté en m’accusant de calomnie et en voulant porter cette affaire devant la justice ecclésiastique, tout cela pourquoi ? Parce que je l’ai incité à chercher la vérité plutôt que dénigrer ?


Ambroise fixe Monseigneur l’Archevêque et d’une voix toujours aussi posée, ajoute.


Monseigneur, je déplore vraiment cette situation alors que vous m’accuser de vociférer des propos haineux, bien que j’ai toujours tenté l’apaisement et amener à réfléchir. Et si vous voulez prendre des mesures quant à mon comportement faite-le. Je ne suis point du genre à me laisser faire lorsque je suis victime d’injustice. Enfin, concernant le projet d’hospice, je doute qu’une collaboration puisse se faire entre nous dans ces conditions, si vous continuer protéger vos brebis égarées. Vous aurez donc bientôt ma démission par missive, concernant ma charge de diacre et de professeur au séminaire Saint Bynarr. Je gage que vous n’aurez aucune difficulté à me remplacer alors que la foy pour l’Eglise est en déclin.

Sur ce, me permettez-vous que je m’en aille Monseigneur ?


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Jeu 4 Avr - 18:18

Le prêtre fut abasourdi par l'audace du freluquet, il tenta malgré tout de garder son calme.

Où étais-je? Vous faites bien de me poser cette question frère Ambroise et je suis ravi que vous la posiez devant Mgr Yut, j'aurais aimé que Mgr Aegon soit là aussi, il aurait pu confirmer ce que je vais vous dire.

Sachez Frère Ambroise, que j'ai gardé le silence parce que Monseigneur Yut ici présent et Monseigneur Aegon me l'ont demandé. Mon rôle, depuis bien avant le conflit était de construire un réseau d'alliance avec les Comtois et les Teutoniques. Je devais donc rester silencieux pour m'y atteler. Sans vouloir me lancer des feurs si votre rebellion honorable n'a pas été écrasée en quelques heures, c'est bien parce que j'ai alerté les Comtois, ainsi que convaincu mes contacts Teutoniques de venir combattre en Bourgogne pour la vraie foi.

Voilà où j'étais, Frère Ambroise, pendant que votre seul motif de révolte étaient les impôts et qu'aujourd'hui vous vous reniez en pleurnichant.

Monseigneur vous avez dit que ce qui s'est passé en salle des clercs est innacceptable. Et vou avez raison. Ce comportement que vus nommez puéril est surtout du à la eme rangaine qui est utilisé contre moi depuis le début de mon entrée ici. Je serais un monstre de haine, un sanguinaire, un fanatique. Ce fut d'avord mes adversaires politiques. C'est le jeux si j'ose dire, je sais que lorsque l'on s'engage dans une bataille électorale il faut serrer les dents. J'ai ensuite subit le même reproche de la part de soeur Keltica. Le fait qu'elle soit noble de meme rang que moi et Archidiacre m'a encore fait ublier cette injure. Cependant, voilà qu'à présent le Frère Ambroise décide de s'y mettre aussi. Pardonnez ce que vous prendrez peut être pour de l'orgueil, mais ce n'est pas un roturier de quatre ans mon cadet, qui n'a même pas reçu l'ordination sacerdotale à qui je vais permettre de dire que je suis haineux. La hiérarchie, dans le temporel comme dans le spirituel ce n'est pas pour les chiens. J'estime que mon rang et mon ordination me cnfère une dignité que le Frère Ambroise doit respecter, de la même façon que je respecte, entends et applique tout ce que vous m'avez dit Monseigneur, en bien comme en mal. Peut être me suis-je emporté, seulement pour "remettre dans le contexte" comme le dit le Frère Ambroise, vous savez bien à quel point ce conflit a été lourd à porter pour moi et que contrairement à ce qu'à dit le Frère Ambroise, je n'ai pas brillé par mon absence.

Je nai jamais jugé le Frère Ambroise, mais ses actes et ses propos. Monseigneur si vus aviez fait comme lui, je vous aurais dit probablement la même chose en substance. J'estime que les actes du Frère Ambroise sont un scandale et qu'il a renié. Et je continuerais à le dire publiquement, car c'est la vérité, se sont les faits qui apparraissent dans une lettre publique! Dont vous même Monseigneur avez pris connaissance. Car c'est tout de même là le fond de l'affaire. Je me suis emporté, surement, je l'admet et je présente mes excuses au Frère Ambroise.

Mais le Frère Ambroise va-t-il demander des excuses et faire pénitence pour ce que je qualifie et qualifierais toujours de reniement? Il veut demander des comptes à la Curie, mais qu'en est-il de ses propres comptes à lui qu'il doit à l'Eglise en tant que diacre? Monseigneur, ais-je jamais osé publier une lettre allant contre le sens de l'Eglise à la vue de tous? Vous ais-je désobéi une seule fois depuis que je suis ici? Nous ne sommes pas d'accord sur tout, mais n'ais-je pas applqué vos directives et celles du Saint-Père?

Oui, Monseigneur, je met ici en cause le manque de discipline du Frère Ambroise, avec regret car il me semblait que l'on puvait fonder de grands espoirs en lui. Seulement, voilà il reprends à présent la même rhétorique creuse que nos ennemis.

Dites, vous Monseigneur ce que vous pensez de ces propos qui font le fond de notre querelle! Tranchez la question! Au delà de nos intempérances, que pensez vous de la lettre du Frère Ambroise?

Le Frère Ambroise affirme que la Pairie ou la Curia sont aristotélicienne: est Aristotélicien celui qui est en communion avec Rome, point. Si le Frère Ambroise l'ignore, qu'il souffre qu'on l'instruise. Qu'il relise aussi Sainte Kyrène qui autorise l'emploi des armes contre l'ennemi et Saint Thomas cité par Monseigneur Aegon, ainsi que Christos lorsqu'il dit que la honte est sur celui qui laisse le mal se propager dans sa cité impunément. J'ai sans doute beaucoup à apprendre des Saintes Ecritures, je m'en aperçois chaque jour en travaillant au Saint-Office, mais je n'hésiterais pas à reprendre les erreurs pacifistes de certains de mes frères, car contrairement à ce qu'affirme le frère Ambroise, la vérité, je la recherche et je l'ai même trouvée dans l'Eglise Aristotélicienne. C'est ur ça que j'ai embrassé l'état de prêtre, pas pour la paix absolue qui n'a pas de sens, mais pour tout restaurer en Dieu.





Il marqua une pause


En ce qui concerne l'affaire dite du poisson d'avril, oui, je trouve au moment ou nos frères sont dans la boue de la Crisade qu'il est déplacé de jouer avec la guerre. J'ai de l'humour, je suis même parfois caustique et l'autodérision ne me dérange pas. Ce que je tolère pas, en revanche, c'est que des responsables temorels fassent n'importe quoi et s'adonnent à n'imorte quelle bouffonnerie alors qu'ils sont si tatillons dès que l'on touche à leurs petits statuts ou privilèges. Ce que je ne tlère pas c'est qu'en période de quasi-famine, de déchéance de la Foi, un gouvernement se permette de plaisanter sur la Guerre.

Oui, j'ai dit que la duchesse d'Orléans était simple, il parait qu'elle est même "clerc" et je lui ai dit en face qu'elle avait de nombreuses lacunes. Et je le lui redirais, j l'ai même invité à venir se former au Saint-Office.

Après, si vous préférez que je change débile pour maladroit, c'est à votre convenance Frère Ambroise.

Et je maintiens également ce que j'ai dit Monseigneur: si le Frère Ambroise ne s'excuse pas, je déposerais plainte. C'est mon droit et je l'exercerais.

Il n'y a pas de raison que je sois à chaque fois le seu à me faire insulter sans que ceux qui me calomnient puisse aller se calfeutrer dans leur fauteuil d'Archidiacre, de bourgmestre ou de duc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 6 Avr - 10:44

L’Archevêque semble ne répondait pas, Ambroise attendait patiemment après la longue tirade du Père Aristokolès. Le jouvenceau fût vraiment déçu par un tel comportement du curé. Il soupire tout en regardant curé, lasse, mais vraiment lasse. Toujours calme et serein, il répond.

Père Aristokolès, je ne comprends pas votre emportement et votre colère envers moi. Je ne comprends pas non plus pourquoi vous voulez intenter un procès à mon encontre. Et à présent vous usez de vos titres et privilèges pour me demander le respect. Mais mon Père, je vous ai toujours respecté. Jamais, je n’ai porté d’injure à votre encontre, jamais je n’ai tenté de souillé votre réputation.

Dites-moi, est-ce que traiter le Duc de Bourgogne de débile et traiter de simple la Duchesse d’Orléans, vos ennemis, n’est-il pas des propos haineux ? N’est-il pas dénigrer son ennemi ? Ai-je dit un seul instant que vous êtes fanatique, sanguinaire, un monstre de haine et je ne sais quoi ? Non ! Allons mon Père, un peu de bons sens. La seule chose que j’ai tenté de vous faire comprendre, c’est qu’il faut toujours chercher la vérité et faire preuve de tempérance au lieu de s’emporter. Certes de façon maladroite, mais je suis encore jeune et des erreurs, j’en commettrai encore. Maladresse causée par votre emportement à me dénigrer, à dénigrer mes convictions et mes choix pour ma lettre d’excuses.

Maintenant, vous pouvez m’intenter un procès, j’en ai cure. C’est vous qui vous ridiculiserez car je ne vous ai jamais manquez de respect. Comme dit l’adage, la vérité blesse, et c’est bien ma franchise que vous a blessé et non un manque de respect. Et la franchise n’est point un péché que je sache. Vous voulez des excuses car vous vous sentez offenser ? Eh bien, je vous prie de m’excuser d’avoir été maladroit dans mes paroles envers vous et de vous avoir offensé malgré moi.

D’ailleurs, je ne savais même pas que vous étiez noble, vous ne portez pas vos armes héraldiques comme le veut les loys héraldiques. Et avez-vous vraiment besoin de sortir vos titres pour vous défendre mon Père ? Christos n’était pas noble mais pourtant il faisait preuve d’une grande humilité.

Concernant ma lettre d’excuse, vous pouvez dire ce que vous voulez j’en ai cure également. Pour ma part, j’ai la conscience en paix et je vais continuer à vivre ma vie. Mon père, je n’ai pas demandé à rendre des comptes à la Curie. Je n’y tiens pas, tout ce que je souhaite c’est qu’on me laisse tranquille et en paix. Tout ce que je souhaite c’est m’occuper de ma paroisse, étudier la nouvelle médecine et aider avec mes petits moyens l’Archevêché. Votre croisade, votre guerre d’égo, vos querelles partisanes, tout cela ce n’est plus de mon ressort car si vous dites avoir souffert de ce conflit, sachez mon Père, que vous n’êtes pas le seul, tout le monde a souffert.

En lisant mes écrits, Son Eminence Uriel m’a justement demander de me présenter au Saint-Office, pour les apporter afin de les faire valider et qu’ils soient reconnu par l’Eglise Aristotélicienne. Je n’ai pas osé y venir par humilité. Peut-être ai-je des lacunes, nul n’est parfait, mais une chose est certaine mon Père, prêter aux Saintes Ecritures de promouvoir la guerre et la haine, je n’ai jamais lu cela tout au long de mon apprentissage monastique à l’Ordre Cistercien.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 6 Avr - 19:50

Le prêtre haussa un sourcil

-J'accepte vos excuses.

Mais je ne peux que constater que vous ne démordrez pas de votre erreur pacifiste. Et je suis d'ailleurs étonné de votre raisonnement. Il est cohérent bien que faux: vous cherchez plus la paix que la Vérité. Vous cherchez la tranquilité, mon frère, retirez vous dans un monastère. La tranquilité n'est pas de ce monde, elle est au Soleil. Notre temps sur terre est un temps d'épreuve, un exil.

Vous voulez aider l'Archevêché? Pourquoi ne pas commencer par suivre la discipline ecclésiastique? Même si vous prétendez avoir de petits moyens, je pense que c'est à la portée de tout le monde.

Par votre position de diacre, vous avez de fait demandé à rendre des comptes à vos supérieurs. Vous le leur devez autant que vous vous devez à vos fidèles. Vous ne voulez pas vous révolter contre le pouvoir temporel, mais contre vos supérieurs spirituels, cela, vous n'avez aucun cas de conscience.

Du reste, si vous n'avez jamais lu dans l'ordre Cistercien que la guerre est parfois nécessaire et même souhaitable pour se défendre, alors c'est que l'hérésie pacifiste a contaminé bien plus de monde que je ne le pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Dim 7 Avr - 10:22

Ambroise écoutait encore les paroles du prêtre. Un regard vers l’Archevêque qui ne dit toujours rien. Il se tourne vers Aristokolès et l’écoute à nouveau.

Dites-moi mon Père, puisque vous travailler au Saint-Office, vous pourrez peut-être m’éclairer sur une question. Que doit-on faire quand les textes des Livres des Vertus, sont en contradiction ? Quel est le texte qui prime ?

Pour le reste mon Père, il tient de l’Archevêque de me juger et non vous. Et d’ailleurs pour cela, je tiens à avoir un entretien privé avec Monseigneur.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Aristokoles

avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Lun 8 Avr - 3:58

-Les textes ne se contredisent jamais, la contradiction apparente vient souvent d'une mauvaise compréhension. Les Écritures sont la parole de Dieu, Dieu ne peut pas se contredire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 20 Avr - 0:17

Bien, ils avaient fini par se taire. Ça avait été long mais... Ils n'avaient vraiment rien compris, vraiment! Soupirant, le prélat sortit de son bureau sans un regard aux deux clercs pour rejoindre une petite pièce attenante qui lui servait de salon. Ah, qu'elles étaient loin ces belles années où il était simplement Curé à Compiègne. Qu'avait-il fait pour mériter tel châtiment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 20 Avr - 0:22

[HRP: Euh, c'est un peu culotté comme réponse, après deux semaines de silence. Alors on a comblé le vide RP. Par politesse, je n'ai pas écrit que l'Archevêque s'était endormi sur sa chaise. Quoique mon jouvenceau aurait pu le faire.

J'aimerais donc, finalement savoir si mon jouvenceau est virer ou non puisqu'il a été appelé dans le bureau de l'Archevêque. Deux semaines d'attente et aucune réponse.]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 20 Avr - 0:27

[Que je sache, je ne voix aucun papier de révocation...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 20 Avr - 0:30

[ Alors Ambroise ne sait toujours pas pourquoi il a été convoqué dans le bureau. Et il ne le saura pas puisque l'Archevêque est parti.

Je veux bien que le joueur s'absente deux semaines (IRL d'abord), mais la politesse serait de pouvoir continuer le RP ensuite sans pénaliser les autres joueurs. ]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 20 Avr - 1:00

[Yut a tout simplement expliqué à Aristokoles et Ambroise qu'ils avaient dépassé les bornes et qu'il ne fallait plus que de telles choses se reproduisent, c'est là la raison de la convocation...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.
Clerc émérite de la Province
avatar

Nombre de messages : 682
Age : 21
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   Sam 20 Avr - 1:11

[ Justement, je peux bien comprendre la convocation, mais je ne vois pas où Ambroise a dépassé les bornes. Il y a beaucoup d'incompréhension dans votre RP qui laisse à pas mal de malentendu et d’insinuation, et sans RP, il n'y a pas moyen de clarifier les choses.

Bref, d'une part vous êtes constamment absent, ce qui pénalise tout l'Archevêché qui tourne au ralenti depuis des mois. On ne peut pas avoir de projet constructif. L’archevêché a plein de problème et vous ne vous en occupez pas avec votre marionnette.

En plus vous obligez les joueurs à faire un RP que vous ne suivez pas, laissant du même coup en plan les joueurs. Ce qui est pour moi un manque de respect vis à vis du joueur. Et enfin, vous faites quitter votre perso du RP, ce qui ne donne aucune réponse aux questions d'Ambroise qui est remontré contre l'Archevêque qui l'accuse à tort.

Quand on accepte un poste à responsabilité dans les RR, on s'assure d'être disponible pour le jouer.]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=ambroise.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'allons-nous faire de ceux-là?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'allons-nous faire de ceux-là?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qu'allons nous faire ce soir ?
» Comprendre la religion - Ou "Allons nous faire voir chez les Grecs"
» Rejoinds nous ! Faire la fête
» Bon bah 24h sans wow, allons nous tenir ? *tremble*
» CDG : Bedpost : Mais où allons-nous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Catacombes :: Archives des Archevêques de Lyon :: Archives de Son Eminence Yut-
Sauter vers: