Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 SOS dissolution !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: SOS dissolution !   Lun 3 Juin - 1:51

Après un échange de lettres, où le nouvel évêque l'avait invitée à se présenter à son bureau à l'archevêché, la rousse vint donc. Et lorsqu'on l'introduisit enfin enfin dans le bureau, elle salua d'une inclinaison du chef, avant de se présenter.

- Bonjour Monseigneur... Rosalinde d'Pommières. Je vous ai écrit, pour la dissolution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Lun 3 Juin - 17:35

Levant la tête d'un courrier qu'il lisait en souriant, l'évêque d'Autun rendit le salut par une bénédiction de la main.

Bonjour ma fille. Je vous en prie, installez-vous. Fit-il en désignant un fauteuil en face de son bureau.

Contez-moi vostre affaire, je vous prie. Vous m'avez indiqué penser être fondée, et le tenant de bonne autorité, à réclamer cette dissolution de mariage. Dites-moi quels éléments vous poussent à une demande d'une telle gravité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Lun 3 Juin - 21:27

A l'invitation, elle s'assit. Et puis comme il entrait directement dans le vif du sujet... Elle déballa son histoire sans faire plus de manières.

- Je vais tacher d'être brève... Après quelques mois de mariage, j'étais enceinte de notre premier et unique enfant lorsque Finn et moi avons eu une violente dispute, en taverne. Et comme presque à chaque fois que nous nous disputions - pour des broutilles - je l'ai menacé de partir, pour rentrer à la maison (nous étions en Anjou à l'époque, pour soutenir Sa Majesté contre les indépendantistes). Mais ce soir là... Il m'a dit de partir, et qu'il ne voulait plus me voir. Qu'il fallait que nous nous séparions, en somme. Au début je ne le croyais pas, puis j'ai réalisé qu'il le pensait, et alors... Je l'ai supplié de revenir sur sa décision. Je l'aimais, j'allais donner naissance à son enfant, et j'étais terrorisée par l'idée de me retrouver mère, encore plus par l'idée de devoir faire face seule à cette maternité...

A ce stade, elle avait sorti un mouchoir, qu'elle tordait nerveusement entre ses mains. Evoquer de pareils moments lui était toujours difficile, peu importe le nombre de fois où elle avait pu s'épancher sur la conduite de son époux... Mais au moins, à présent, elle ne pleurait plus.

- Pendant une semaine, j'ai tout tenté. J'ai pleuré, supplié, menacé, tempêté même, et enfin plus que tout j'ai juré que j'allais changer pour être enfin l'épouse qu'il aurait voulu que je sois, sage, réservée, attendant patiemment à la maison qu'il rentre de la guerre au lieu de me jeter sur les routes pour le retrouver... Rien n'y a fait. Il m'a déposé chez moi, en Bourgogne, et il est parti Dieu sait où. Abandon du domicile conjugal.

La fin de ma grossesse fut douloureuse, je vous laisse l'imaginer... Mais enfin, j'ai donné naissance à Léonard. Et heureusement, j'avais mes cousins et mes amis pour m'épauler en ces instants... Et bien sûr, Finn a été prévenu de la venue au monde de son fils. Et sur mon invitation... Il est venu lui rendre visite, une ou deux semaines plus tard. Et quand je suis entrée en taverne ce jour là, mon petit dans les bras... Il était là, tranquillement installé, une femme sur les genoux, qu'il m'a présenté l'air de rien, et qu'il tripotait tranquillement. Il ne m'en a guère fallu plus pour conclure à l'adultère.

Mais enfin malgré cela... Je crois qu'une part de moi l'aimais toujours, et je n'étais pas encore tout à fait prête à faire le deuil de mon mariage, sans doute avec l'espoir qu'il change d'avis et revienne vers sa famille... Mais rien. Il n'a même pas pris la peine de venir au baptême de Léonard. Je crois que c'est à ce moment précis, en réalisant que finalement, il n'avait rien à cirer de son propre fils, que... J'ai réalisé qu'il ne servait à rien de m'attacher à un pareil... Je vous passe l'expression vulgaire.


Petit sourire, presque timide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 4 Juin - 1:37

Le prélat avait écouté le récit de la jeune mère avec un air de profonde commisération qui alla grandissant au fur et à mesure de son développement.

Je comprends vostre détresse, et les raisons de vostre demande de dissolution. Vous estes en effet fondée, en de pareilles conditions, à mander cette dissolution.

Néanmoins, j'aimerais quelques renseignements supplémentaires avant de convoquer l'Officialité. Tout d'abord, j'aimerais savoir si le sire Finn a été avisé de cette demande, et si vous pensez qu'il serait prêt à répondre à une convocation préalable à un traitement en officialité, si vous étiez, vous, disposée à tenter une dernière médiation. C'est qu'une dissolution de mariage déplaît grandement au Créateur, et que s'il y a encore quelque chose à tenter, il le faut. Bien sûr, si les sentiments ne sont plus là ni d'un côté ni de l'autre...
Mais tout de même, il serait bon de la voir avant.

Ensuite, j'aimerais que vous m'indiquiez la date et le lieu du mariage. Si c'est dans le diocèse d'Autun, pas de problème, sinon, j'aimerais disposer d'un certificat en bonne et due forme nommant les témoins. Simple formalité.

Enfin, je voudrais connaître si le sire Finn a reconnu vostre fis Léonard comme étant de sa conception, lorsque vous le lui avez présenté, et s'il a émis désir de s'occuper de l'enfant d'une manière ou d'une autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mer 5 Juin - 1:24

Une médiation... Voilà qui la laissait songeuse.

- Je lui ai écris, oui, pour lui parler de ce projet. Mais... Je crains qu'il ne veuille rien entendre, il trouve cela bien commode, d'être marié, et dit considérer la dissolution comme un péché. A vrai dire... Il m'a demandé quelque chose en échange de son consentement à cette dissolution, sans avoir encore réussi à fixer l'objet de son marché.
J'ai peur que... Qu'il ne mente afin de me contrarier. Et rester marié vaille que vaille. Mais enfin, puisqu'il le faut... Oui, je suis prête à me soumettre à une médiation.


Un moment, elle se mordit la lèvre, avant de reprendre :

- Pour le mariage... J'ai écrit à Monseigneur Lotx, il devrait me faire parvenir le certificat dans les jours qui viennent. Et pour Léonard... Il l'a reconnu, oui. Mais il ne compte pas s'en occuper, d'après ce que j'ai compris. Il a simplement eu "l'infinie bonté" de se fendre d'une bourse d'écus pour subvenir à ses besoins.

Et elle mima même les guillemets, pour la beauté du geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mer 5 Juin - 2:18

Un sourire pincé apparut sur le visage de l'évêque.

Son consentement n'est pas une condition de la dissolution. Certes, il eut pu être un facteur important, mais qu'il ne le veuille pas n'implique pas qu'il ne puisse pas se faire. Au reste, ces choses ne se marchandent pas, et il ne saurait être question d'un prix à ce consentement.
D'après ce que je comprends, c'est vous qui cherchiez à raviver le mariage, et lui qui ne le souhaite point et rompt ses engagements maritaux. J'aimerais entendre ce qu'il a à dire de son côté, et nous verrons alors si vraiment tout est perdu.

Voulez-vous lui écrire pour mander sa présence? Ou du moins un courrier expliquant sa position par rapport au mariage, à vostre fils et à une éventuelle dissolution.


Hochant la tête.

Ah oui, l'évêque de Périgueux. Cela sera bien.

Pour ce qui est de s'occuper de l'enfant, j'attendrais de savoir ce qu'il a à en dire devant l'Eglise, mais il est certain qu'une bourse d'écus est loin de couvrir ses devoirs parentaux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mer 5 Juin - 15:59

Sagement, elle hocha la tête.

- Je le ferai de suite en rentrant, Monseigneur. J'espère qu'il se débrouillera pour être ici rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Jeu 6 Juin - 4:16

Et déjà, du nouveau.

Citation :
Monseigneur,


Je vous joins copie de la charmante missive reçue de mon époux, en réponse à mon invitation à la médiation.
Lorsqu'il parle d'argent, c'est en réponse à la somme que j'ai - ironiquement - proposé de lui allouer pour qu'il daigne abandonner son mystérieux "travail". L'argent qu'il m'envoie fait référence à une nouvelle bourse pour Léonard.
Je vous passerai l'espèce de chiffon répugnant qui était joint au paquet.

Aristotéliciennes amitiés,


Rosalinde d'Pommières.

Citation :
Je dois rêver.
Pincez-moi.

Mais qu'est-ce que vous connaissez au travail, hein ? Je bosse, moi, comme d'habitude. Et je n'ai pas besoin de votre argent. Contentez-vous d'accepter celui que je vous donne.

Pour finir, et puisque vous êtes toujours aussi habile en diplomatie, je vous annonce que vous pouvez vous torcher avec cette soit-disant médiation. Mon agenda ne me permettant pas de me rendre au gré de vos envies, je peux néanmoins faire parvenir une missive à votre évêque. Si je sais ce que l'on me demande. Qu'il m'écrive en personne pour me présenter la situation, je ne vous fais pas confiance.

FdP


PS: Faites bon usage de mon présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Ven 7 Juin - 0:21

Le prélat lu et roula les deux courriers avec humeur.

Bon, je vais lui écrire moi-même. Nous verrons ce que cela donne.

S'attelant à la tâche, il fit appeler pour qu'on dépêche le courrier par pigeon.

Citation :
Mon fils,

Je vous écris pour mander vostre présence ou des précisions par courrier concernant une affaire de demande de dissolution de mariage que vostre épouse, Rosalinde, a porté à mon attention en tant que son évêque.

Elle m'informe qu'après une dispute, lors qu'elle portait le fruit de vostre union dans ses entrailles - c'était, d'après elle, lors de la guerre d'Anjou - elle a menacé, comme elle en avait usage, de vous quitter, et que vous lui avez alors signifié que vous ne vouliez plus la voir. Après cet épisode, elle vous aurait supplié de revenir sur vostre décision, et aurait même exprimé son voeux de changer son comportement. C'est là une pieuse chose que de vouloir tout faire pour assurer la réussite d'un mariage.

Vostre épouse me dit qu'ensuite, lors qu'elle avait donné naissance à un fils, le petit Léonard, vous estes venu lui rendre visite à son invitation, et que lorsqu'elle parut pour vous présenter l'enfant en taverne, vous aviez sur les genoux une autre femme avec laquelle vous sembliez liée par des gestes laissant entendre l'existence d'un couple ou d'un commerce charnel.

Elle me dit encore que vous n'êtes point paru au baptême du petit Léonard, et n'avez pas souhaité vous en occuper, sinon en concédant une bourse.


Ainsi, je vous demande de confirmer ou d'infirmer les propos de vostre épouse, et de donner vostre propre version des faits, à fin que je me fasse une idée juste des circonstances de cette demande de dissolution.
C'était dans ce dessein que j'ai demandé à vostre épouse de vous écrire, et pour tenter une médiation visant à une éventuelle réconciliation, car une dissolution de mariage est chose qui déplaît au Créateur. Néanmoins, un mariage qui n'existe qu'en nom est pire offense à Dieu. En effet, le mariage implique des responsabilités devant le Très-Haut, parmi lesquels la fidélité conjugale, et le devoir de s'occuper dignement des fruits charnels de celui-ci.


Bénédictions,
Mgr Aegon, évêque d'Agen

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 0:19

Quatre jours et pas de réponse. Un nouveau courrier fut rédigé et pigeonné.

Citation :
Mon fils,

Voici quatre jours que je vous ai fait parvenir un pli réclamant vostre venue à Lyon ou des précisions par écrit sur les points que j'y ai soulevé.

Je vous rappelle à ces demandes, et insiste sur le fait qu'elles sont nécessaires à l'examen de la demande de dissolution de mariage déposée auprès de moi par vostre épouse. J'y abordais aussi la possibilité d'une médiation.

En l'absence d'une réponse de vostre part satisfaisant aux demandes de précisions que j'ai faites, je conclurait à la véracité incontestée du récit de vostre épouse, et à un consentement de vostre part à la dissolution du mariage vous unissant.


Bénédictions,
L'évêque d'Autun, Mgr Aegon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 5:01

La réponse, cette fois-ci, ne se fit pas longtemps attendre. Le lendemain de l'envoi du second courrier de l'évêque, il fit mander Rosalinde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 13:15

Et mandée, Rosalinde vint.

- Bonjour, Monseigneur.

Voyant que Finn n'était pas là, Dieu seul sait pourquoi... Elle fut prise d'un mauvais pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 18:37

Asseyez-vous, je vous en prie. Le bon jour à vous mon enfant.

Sur le bureau, devant l'évêque, trônait la lettre de Finn, qu'il était en train de relire quand Rosalinde entra. Aegon croisa les mains sous son menton, et fixa la jeune mère avec un sourire.


Ma fille, vostre mari ne s'est point déplacé, mais m'a fait parvenir une réponse par pigeon. Il ne peut venir, dit-il, car il est retenu par les opérations militaires.

A ce propos, et avant que nous abordions plus avant les choses... La guerre qui le retient... Dans quelles armées la fait-il? Les armées croisées, ou les armées de l'anti-Roy?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 18:50

A l'invitation de l'évêque, elle s'assied, tracassée. Elle ne peut retenir un coup d'oeil, et reconnait, sur la missive posée face au clerc, les pattes de mouche typiques de l'écriture de son mari. Sans pouvoir cependant lire un mot du contenu de la lettre. Néanmoins... Un peu d'espoir la regagna lorsqu'elle vit le sourire sur les lèvres d'Aegon. Ce ne pouvait pas être si mauvais que cela, sinon quoi il s'emploierait plutôt à la foudroyer du regard.

Lorsqu'il évoqua les activités militaires de Finn, la rousse haussa un sourcil. Elle n'était nullement au courant de rien, mais enfin...


- J'ignorais qu'il guerroyait actuellement, mais... Cela n'a rien de très étonnant, je ne lui ai jamais connu d'autre activité "professionnelle". Donc, je ne peux rien affirmer avec certitude, mais si vous me dites qu'il guerroie, ce sera sans aucun doute aux côtés d'Eusaias. Il a été vassal de la Rei... D'Agnès de Saint-Just avant qu'elle ne soit destituée, sous Vonafred. Et je suppose qu'il lui est resté fidèle. D'autant que je le vois mal officier au sein des armées romaines alors que son "Écrin", sa garde du corps, est une Réformée notoire.

Ou peut-être qu'il avait viré Astana et rejoint les armées croisées, mais la chose lui semblait fort improbable, à la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 19:16

Ah... C'est embêtant... Très embêtant. Il faudra que je lui mande précisions à ce sujet. Voyez-vous, par proclamation de l'Inquisition, les sacrements maritales des personnes excommuniées sont prononcés dissous d'office. Or, si vostre époux combat contre l'Eglise, il est de facto excommunié...

Enfin, nous verrons.


Soupire.

Dans le cas où il serait bien excommunié, et en ce cas, que vostre mariage soit déjà dissous, je veux tout de même vous encourager à tenter une réconciliation avec Finn. En effet, cette situation calamiteuse qui plaie le royaume de France ne peut durer éternellement. Un jour prochain, l'Eglise sera rétablie, et peut-être Finn sera-t-il de nouveau Fidèle de la Communauté.
Ce jour là, il vous faudra, si vous le souhaitez, procéder à une nouvelle cérémonie de mariage.


Je vous dis tout cela, car je crois qu'une réconciliation est possible, à la lecture du courrier de vostre époux.

Il lui tendit la lettre.

Elle est plus éloquente que tout ce que je pourrais dire.

Citation :
Mon Père,


Eh bien, que d'impatience. La guerre ne me permet pas hélas autant de largesse dans mon emploi du temps que je le souhaiterais. En sus, votre pli réclame toute l'attention que je porte à cette curieuse requête.

Enfin, me voilà tout à vous et je n'irai pas par quatre chemins.

Ma charmante épouse possède cette étrange faculté, commune aux femmes, d'appréhender la réalité sous un jour qui n'est favorable qu'à leur propre intérêt. S'il est vrai qu'une dispute me conduisit à lui accorder un voyage en Provence, ce dont elle avait coutume de me menacer au moindre pet de travers, ce n'était en aucun cas dans le but de rendre ce départ définitif. Elle m'avait suivi à la guerre contre mon avis, m'avait même caché qu'elle comptait le faire jusqu'à ce que je la vois débouler entre deux batailles pour notre bon Roy. Et comme je m'y attendais, la vie de campagne militaire n'allait guère avec ses mœurs de bourgeoise. Après m'avoir copieusement compliqué l'existence et celle de mon entourage, j'ai fini par céder et lui ai conseillé de prendre quelques vacances auprès de sa cousine, en Provence. Tout cela, en pensant qu'elle me reviendrait de meilleure humeur.
Mais comme à son habitude, elle a préféré aller contre mon avis et rester, me promettant d'améliorer son comportement une énième fois. Sauf qu'elle n'en fait toujours qu'à sa tête, tout portait à croire que cette soudaine résolution se solderait par un nouvel échec. Je l'ai pourtant raccompagnée en Bourgogne une fois les combats terminés. Il n'était pas question de l'abandonner.

Ensuite donc, cette fameuse soirée durant laquelle mon fils m'a été présenté. Sachez que j'ai failli m'étouffer en vous lisant. Je vois parfaitement à quoi fait référence ce passage, et je constate avec stupeur qu'il fut fort mal interprété par Rose. Car vous apprendrez qu'il ne me fut rien reproché ce soir-là. Et pourtant, à lire ce qu'elle vous conte, il y aurait eu matière. Non, nulle offense à mon serment ne fut commise à cette occasion. Ce qu'elle semble avoir pris pour une amante avachie sur mes genoux n'était autre qu'une demoiselle un peu simplette que j'avais prise sous mon aile après assisté aux moqueries de ses congénères pour cet handicap qui la rend aussi inoffensive qu'un nouveau-né. Je ne suis peut-être pas le plus délicat des hommes, mais j'étais alors devenu père et je ne supportais pas cet acharnement des ignorants envers une personne qui avait beau compter tous les atouts d'une femme accomplie, n'en gardait pas moins l'esprit d'une enfant de cinq ans. Dieu m'a appris à porter secours aux faibles, qui sont mes frères, et c'est bien tout ce dont je fus coupable durant cette soirée. J'ai consolé une sœur aristotélicienne, tout comme j'ai bercé mon fils lorsqu'elle me l'apporta.

La seule chose que je puis regretter, c'est d'avoir manqué son baptême, et de nombreuses autres occasions qui rendent fier tout père qui se respecte. Comme je vous le disais plus haut, mon activité professionnelle occupe une grande part de mon temps. Même si la guerre m'éloigne souvent de ma famille, elle m'est nécessaire pour subvenir à ses besoins. Ce que mon épouse ne comprend pas toujours. Pour elle, je n'envoie qu'une bourse remplie d'écus, sans doute pour apaiser ma culpabilité se dit-elle. Je crois qu'elle ne réalise pas que je souffre autant qu'elle de cette absence, mais que je m'y plie pour une bonne raison : le bien de ma famille. Comme tout honnête homme, je travaille pour faire vivre les miens, et je ne sais faire que ça. Rose m'a épousé soldat, je ne lui ai jamais dissimulé ma vocation. Je ne lui ai pas non plus caché que mes responsabilités envers ma suzeraine, Sa Majesté la Reyne, pourraient régulièrement me conduire loin d'elle et de notre foyer.
Mais vous devez savoir qu'en dépit de tout ça, je rends visite à mon fils dès qu'il m'est permis de le faire. Et même à des dizaines de lieues de distance, ma chère Rosa sait qu'elle trouvera toujours le soutien d'un époux auprès de moi.

Alors vous voyez, mon Père, je ne suis peut-être pas le meilleur des époux, ni le meilleur des pères, ce dont je me repens chaque jour, mais tout ce que je fais, je le fais pour ces gens que j'ai promis de protéger. Je ne demande pas que l'on me tresse des lauriers pour accomplir le devoir naturel qui incombe à n'importe quel époux, juste que mon épouse comprenne ce qu'il en est réellement. Il ne faut pas la blâmer, moi-même je ne lui en veux pas. Les deux sexes ne se comprennent pas toujours entre eux, c'est ainsi que le Seigneur les a faits. Opposés, mais complémentaires à la fois. Et c'est bien cette harmonie parfois houleuse que nous formons Rose et moi. Alors, même si son initiative visant à mettre un terme à notre union m'émeut profondément, je ne lui en tiens pas rigueur. Je l'envisage plutôt comme l'une de ses menaces habituelles, autrement dit comme un appel à l'aide. Nous étions sur le point de nous égarer, et c'est probablement sa façon d'empêcher le navire de couler. Et ce navire, j'y tiens. En cela, je la remercie d'avoir fait cette démarche. Elle vient peut-être de sauver notre mariage. Car ce mariage m'est chevillé au corps. Nous nous sommes unis pour le meilleur et pour le pire, et malgré ce que j'ai pu vous narrer des faiblesses de caractère de mon épouse, aucune d'entre elles ne saurait me faire renier l'engagement que j'ai prononcé devant Dieu. J'ai choisi cette femme parmi les autres, Il m'a uni à elle, je ne peux m'estimer plus chanceux.

En vérité, je suis un homme pudique, terriblement pudique. Si la pudeur est une vertu, je commence à croire qu'elle n'est pas bonne conseillère en ménage. Tout ce que vous avez lu, c'est ce que je n'aurais jamais osé livrer à ma propre épouse. Un tort, sans doute. C'est la leçon que je tire de cette expérience, il nous faut apprendre à communiquer. Si nous y arrivons, je gage qu'à l'avenir nous n'aurons plus à vous ennuyer avec pareille requête.

Mais encore une fois, Rose n'est pas à blâmer, c'est moi.

Aristotéliciennement vôtre,


Finn d'Pommières
Seigneur de Cazayous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 11 Juin - 20:29

Au fur et à mesure de la lecture de la lettre tendue, le visage déjà pâle de Rosalinde devint carrément livide. Il fallut même qu'elle la relise deux fois, cette fichue lettre, dans un silence de mort. Et à la fin, elle releva un regard troublé vers l'évêque.

Elle ne savait que penser. Ou plutôt, que choisir entre ces deux options : Soit il disait la vérité, soit il mentait. Et si c'était le cas... C'était un coup de génie. C'était possible, après tout. Il savait que, jusqu'à peu, elle l'aimait toujours. Elle ne s'en était pas cachée, puisqu'elle avait même fondu en larmes, lors de cette fameuse soirée. Jouer avec ses sentiments serait donc le meilleur moyen de parvenir à ses fins, et de maintenir leur union en vigueur...

Mais certains éléments lui échappaient. Pourquoi diable tenait-il tant à ce mariage, si ce n'était pour les raisons évoquées ? Pour le simple plaisir de la torturer, et l'empêcher d'avancer ? Etait-il mauvais à ce point, l'homme qu'elle avait épousé, et aimé de tout son cœur ? Le cœur au bord des lèvres, et les larmes aux yeux, elle en avait presque du mal à respirer, comme gênée par toutes les pensées qui se bousculaient dans sa tête.

Et finalement, après une longue inspiration...


- Je... Je maintiens ma demande, Monseigneur, au cas où il ne serait pas excommunié, car j'ai peur qu'il ne mente. Je ne suis pas folle, je sais ce que j'ai vu, quand Ellana était sur ses genoux. Et je ne suis pas la seule à l'avoir vu, puisque j'ai été en correspondance avec une amie commune qui les a également rencontré à deux en taverne. Et ni Katina, ni Finn lui-même, n'ont nié lorsque je l'ai qualifiée de maîtresse, ou d'autres noms moins polis.

Et puis... Depuis que je lui parle de dissolution, il n'a jamais cherché à m'en dissuader. Au contraire, puisqu'il m'a proposé un marché, sans jamais me dire quelle serait ma part du contrat néanmoins...

Donc je veux le voir. Qu'il jure devant Dieu de dire la vérité, qu'il répète tout ceci en me regardant dans les yeux. Et alors... Alors, je verrai si je peux le croire ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Lun 17 Juin - 1:17

Et comme le silence semblait s'installer...

- Que fait-on à présent, Monseigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Lun 17 Juin - 19:46

Le prélat était ému de l'émotion de Rosalinde. Il fut un temps avant de reprendre ses sens.

Je vais lui réécrire. Je lui dirais qu'il faut qu'il se présente ici s'il veut tenter une médiation, et qu'il semble y avoir quelque espoir de ce côté là. J'en profiterais pour lui réclamer précisions sur ses loyautés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 18 Juin - 3:24

Inclinaison de la tête.

- Soit. Espérons qu'il daignera se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mar 18 Juin - 4:03

S'il ne le fait point, nous avancerons sur un procès en dissolution.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mer 19 Juin - 18:37

- Parfait. Attendons donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mer 19 Juin - 19:35

[HRP Rhaa je viens seulement d'envoyer le courrier IG. Désolé, j'avais zappé, votre post m'a rappelé que je ne l'avais pas déjà fait.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Mer 19 Juin - 19:58

[C'est rien ! Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Ven 21 Juin - 22:58

Encore quelques jours après, une nouvelle prière de le joindre à son bureau trouva Rosalinde. Quand elle fut devant lui, l'évêque ne fit point tarder.

Ma fille, le bon jour. J'ai reçu réponse de vostre époux. Il s'avère qu'il ne soit point engagé dans des armées ayant levé, ni fait partie de telles armées, le fer contre les Croisés ou l'Eglise en général. A priori, donc, il n'est point excommunié et vostre mariage est toujours entier et contraignant.




Il me répète qu'il n'y avait point d'affaire charnelle entre lui et cette Ellana. Il m'assure qu'elle est une enfant ou comme telle, et peut-être, c'est ce que je comprends, simple d'esprit. Qu'il l'a traitée comme un aristotélicien traite les autres avec charité. J'ai par ailleurs reçu courrier de vostre cousine, je crois, une certaine Aigneas Wolback-Carrann, qui assure elle aussi ne point croire à une affaire de chair entre vostre époux et celle qu'il qualifie de protégée.




Comme je lui ai dit que vous ne prêteriez vraiment crédit à ces représentations de fidélité conjugale, il semble qu'il soit éventuellement prêt à une rencontre. Néanmoins, il se trouve présentement en Touraine, et donc, pour plus de commodité, peut-être serait-il bon de définir un autre lieu que Lyon, qu'en dites-vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinde d'Pommières

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: SOS dissolution !   Sam 22 Juin - 0:11

Froncement de sourcils.

- Aigny ? Mon Aigny a dit cela ? Alors elle les a vus et elle ne m'a rien dit ? 

Main soucieuse portée à sa nuque, qu'elle se met inconsciemment à frotter. Aigneas, sa propre filleule, n'aurait pas été lui causer du tort en lui mentant ainsi... Avait-elle eu une hallucination ? Une vue de l'esprit, qui lui aurait fait voir ce qu'elle voulait voir, en définitive ? Était-elle celle qu'il fallait blâmer ? Et Finn avait-il réellement le désir de redonner une chance à leur mariage ? 

Elle en venait presque à oublier les mots qu'il avait pu écrire, ou prononcer. Le dédain de ses lettres, et encore dernièrement, l'espèce de serviette dégueulasse qui accompagnait sa dernière missive, en guise de présent. 

- J'irai où vous voudrez, Monseigneur. Verriez-vous un inconvénient à ce que j'écrive à cette fameuse Ellana, afin d'obtenir sa version des faits ? Si elle est aussi simplette qu'il le prétend, la chose devrait transparaître dans ses écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOS dissolution !   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOS dissolution !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande de dissolution du mariage- Requête n°1459-01
» Demande de dissolution de mariage: Requête n°1459-03 [A CLASSER époux décédé]
» [16/04/1460] Dissolution du mariage entre Aleryk et Aryanha
» Demande de dissolution de mariage: Requête n°1460-03
» Demande de dissolution de mariage: requête 1460-05

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Bâtiment principal :: Bureau de l'Evêque d'Autun-
Sauter vers: