Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Dim 2 Fév - 22:38

Nous passons au second chapitre qui vous familiarisera avec ce que c'est qu'un clerc. A commencer par un illustre exemple, celui de Saint Bynarr, naturellement.

Citation :
Vita de Saint Bynarr


Ce cours va vous apprendre les grandes lignes de la vie et du message du Saint-Patron du duché de Bourgogne et de ce séminaire.


Résumé de sa vie :

Bynarr naquit en 1407 en Bourgogne. Il vint habiter à Sémur en l'année 1453. Issu d'une famille pauvre, il montre dès sa plus tendre enfance de grandes facilités à comprendre le dogme, et une intelligence hors du commun. Ainsi, dès son premier cours de catéchisme, il impressionne le curé de la ville, qui lui promettra une grande carrière religieuse. Bynarr continue ses études au séminaire, où il surprendra, à son tour, l'évêque de Bourgogne, qui le remarquera.

Plus tard, Bynarr devint un de douze cardinaux de la Curie Romaine. On lui attribua l'archidiocèse métropolitain de Lyon, celui d'Autun, qu'on lui avait confié auparavant, convenait peu à son statut.
Il s'inverstit grandement dans la congrégations des Affaires du Siècle (Nonciature), ainsi que dans la congrégation pour la Diffusion de la Foi, dont il deviendra le cardinal chancelier.

Quelques temps plus tard, alors qu'il est agonisant, un jeune fidèle atteint de la vérole vint le voir. Bynarr lui offrit un lys, et lui jura de le sauver par ses prières. Il pria donc toute la nuit, jusqu'à minuit, où le Très-Haut le rappella. Le lendemain, on le découvrit, mort, un sourire de satisfaction aux lèvres, tandis que le jeune malade se réveillait, guéri, de nombreux lys avaient poussés non loin.

Ses valeurs et ses vertus :

Comme chaque Saint, Bynarr possède son propre lot de valeurs :


  • Citation :
    Plus tard, conscient de la nécessité de rencontrer les fidèles, il s’investit dans la Congrégation pour la Diffusion de la Foy : Bynarr fut également un grand évangélisateur. [...] En tant que Cardinal-Chancelier de la Congrégation pour la Diffusion de la Foy, il consacra beaucoup de temps à se rapprocher des fidèles.
    Bynarr tenta, durant toute sa vie, d'être le plus près possible du peuple. Fait que tous les Grands des Royaumes devraient imiter. En effet, Dieu nous a tous créés égaux, certains d'entre nous ont pour rôle de guider les fidèles, mais point de les diriger. Par ses actions, il faisait preuve d'humilité.
    Il fonda d'ailleurs le premier séminaire archidiocésain : celui de Lyon !
  • Citation :
    Il avait le don d'apaiser les foules, les tractations et les négociations. [...] On retient de son passage à la Nonciature son grand talent de diplomate, qui lui sert pour régler pacifiquement et dans la plus grande foi aristotélicienne de nombreuses crises de son époque.
    En effet, il avait aussi le talent de diplomate, il résolut d'ailleurs de nombreux conflits, toujours avec la Foi Aristotélicienne.
  • Citation :
    Quelques heures avant sa mort, alors qu’il agonisait, il reçut d’abord les derniers sacrements puis la visite d’un jeune fidèle atteint de la vérole. [...] Il le prit donc dans ses bras. En même temps, il cueillit un lys qui poussait dans un bac de bois, sur le rebord de la fenêtre.
    Bynarr
    dit alors au malade : « Demain, je ne serai plus de ce monde, j’ai déjà
    servi le Très-Haut comme je l’ai pu et maintenant, il m’appelle à le
    rejoindre ; mais toi, tu as encore tout à apprendre, tout à faire.
    Cette nuit, je vais prier pour que le Très-Haut te guérisse et, quand
    j’arriverai sur le Soleil, tu guériras. [...]»
    On retrouve ici la vertu du don de soi, dont Bynarr fait preuve, en donnant ses dernières heures à un enfant, afin de le guérir.


Conclusion :

On retient de Bynarr sa vertu et ses nombreuses valeurs, mais on oublie souvent son travail pour l'Eglise, dont il fut l'un des bâtisseurs.
Il fit aussi beaucoup pour le duché de bourgogne.

Elements associés :

- Duché de Bourgogne
- Modestie et Harmonie
- Humilité, foi discrète et apaisante

Paroles célèbres :
"En avançant lentement, on avance quand même"
"L'excommunication est une arme sacrée"
"Une vie de plus est revenue à son commencement"


Questions :
  1. Pourquoi Bynarr a-t-il accédé à la Sainteté ?
  2. Quelles étaient ses grandes qualités et vertus ?
  3. De quoi la vie de Bynarr est-elle l'illustration ?
  4. En quoi est-il important pour nous, au séminaire archidiocèsain de Lyon ?
  5. Qu'avez vous retenu de lui ?
  6. Pouvez vous expliquer la troisième parole de Bynarr en sachant que nous sommes tous issus de Dieu ?

Mis en forme par sœur Wilgeforte de Torretta-Granitola


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerys

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 31/01/2014

MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Dim 2 Fév - 23:50

Bien, vostre éminence.

S'approchant du texte, il le lut attentivement. Une fois fait, il répondit aux questions.


1.Pourquoi Bynarr a-t-il accédé à la Sainteté ?

Celui-ci a accédé au statut de sainct de par ses valeurs et vertus Aristotéliciennes qui ont fait de lui un exemple à suivre pour les fidèles. De même ont concouru ses mérites dus à ses bonnes actions en faveur de l'Eglise dont il a su devenir un pilier et à son travail assidu pour la propagation de la Foy. De plus, il est la source d'un miracle, qui est une exigence requise pour attribuer la saincteté à qui de droit.

2.Quelles étaient ses grandes qualités et vertus ?

Bynarr avait des qualités humaines qu'il mettait au service de l'Eglise Aristotélicienne, à savoir son talent rhétorique et son vif intellect qui ont fait de lui un orateur écouté,apprécié et un arbitre des affaires séculières des plus doués de son époque. De même était-il humble et respectueux, conscient de sa nature humaine, aussi était-il à l'écoute du plus petit des fidèles d'Aristote comme s'il était son égal. Ainsi, dans cette lignée, passait-il les autres avant sa propre personne, il était donc doué du don de soi.
Mais le plus important c'est qu'il faisait cela non au nom de sa propre personne, mais au Nom du Très-Haut vers qui il tournait ses qualités et vertus afin qu'elles servent utilement à Sa Saincte Eglise.


3.De quoi la vie de Bynarr est-elle l'illustration ?

En respectant ainsi les préceptes d'Aristote, Bynarr se rapproche de plus près de l'Aristotélicien-modèle, à l'image que lui a voulu Dieu. Un coeur vertueux, dont les qualités oeuvrent au bien de la Saincte Foy et de la Saincte Eglise tant dans le domaine du spirituel que dans celui du siècle, tout en étant à l'écoute du plus grand au plus petit des fidèles.
Il illustre ainsi toute l'Eglise Aristotélicienne dans ses qualités, ses vertus et sa mission : en résumé, ce que doit être un clerc consciencieux.

4.En quoi est-il important pour nous, au séminaire archidiocèsain de Lyon ?

D'une manière générale, Sainct Bynarr est important pour toute l'Aristotélicité et même au-delà. Séant, il est un guide des plus important dans la mesure où, né et ayant fait ses études spirituelles en Bourgogne, il fonda jadis ce séminaire, qui se révèle être le premier séminaire archidiocésain.

5. Qu’avez vous retenu de lui ?

Qu'il est un des grands saincts de l'Eglise Aristotélicienne et un exemple à suivre pour fidèles et clercs. Aussi faut-il aspirer à être comme lui, humble et au service de la plus haute cause de Dieu et de son Eglise.

6. Pouvez vous expliquer la troisième parole de Bynarr en sachant que nous sommes tous issus de Dieu ?

La troisième parole nous apprend la vertu du don de soi de Bynarr. Ayant vécu toute sa vie en bon aristotélicien, étant à son crépuscule et assuré, non sans humilité qu'il rejoindrait les bienheureux, il décida de sauver le jeune malade par l’intercession du Très-Haut- et par là, fit preuve d'un miracle, condition sine qua non pour prétendre à respirer odeur de saincteté- remis l'esprit et permis au jeune homme de suivre une vie de bon aristotélicien et éviter l'enfer lunaire qui aurait pu l'attendre.
Ce qu'il faut y comprendre c'est qu'étant tous issus de Dieu, le parcours que nous empruntons sur terre est, lui, différent. Et en fonction de ce parcours, la fin que chacun aura est défini. Ainsi par nos mérites, nous nous élevons au-dessus de la foule pour rejoindre le Très-Haut. Dans cette lignée, il faut préciser par cet exemple, que le clerc est voué à la sauvegarde des âmes des fidèles, ce que nous montre bien Sainct Bynarr par son action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Lun 3 Fév - 5:50

Citation :
De plus, il est la source d'un miracle, qui est une exigence requise pour attribuer la saincteté à qui de droit.

Attention, mon frère, nul être humain ne saurait être la source d'un miracle. Dites-moi pourquoi et reformulez votre phrase.

Citation :
il fonda jadis ce séminaire, qui se révèle être le premier séminaire archidiocésain.

C'est même le premier séminaire séculier.

Citation :
Ainsi par nos mérites, nous nous élevons au-dessus de la foule pour rejoindre le Très-Haut.

Moui... Vous avez une vision bien pessimiste du l'accès au Salut, non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerys

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 31/01/2014

MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Lun 3 Fév - 12:25

Ah, vous m'en voyez désolé, j'ai mal tourné ma phrase. Evidemment, un être humain, seul, ne peut se rendre source d'un miracle, sinon ce serait faire de lui un être surnaturel indépendant de Dieu, et par là, transformer un acte miraculeux en acte de magie. Non, Dieu est source de miracle et agit au travers de Sainct Bynarr qui a prié pour le Salut du jeune homme.

Ma vision n'est pas plus pessimiste qu'un autre, je pense. Afin d'atteindre le Soleil, il faut suivre le chemin qu'Aristote nous a enseigné et donc avoir le mérite de tout aristotélicien. Ce que je veux dire c'est qu'il faut mériter le bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Lun 3 Fév - 12:34

Bien, bien. Bene, comme disent les autres là bas.

Sourit, amusé, et reprend d'un ton rieur.

Je maintiens que vous soyez assez pessimiste. Qui vous dit que la multitude n'est pas celle qui entre au soleil, et que le petit nombre ne soit pas celui qui soit précipité dans la Lune?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerys

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 31/01/2014

MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Lun 3 Fév - 12:46

Les autres là-bas... Aerys esquissa un demi-sourire, sachant très bien ce à quoi son éminence faisait allusion.

Si tel est le cas, ce serait bien... et puis je ne suis qu'un humble élève. Quel est le point de vue dogmatique sur la question?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegon
Philopator
avatar

Nombre de messages : 542
Diocèse : Autun
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    Lun 3 Fév - 12:54

Rien, sinon que la Vertu et les sacrements permettent le Salut, naturellement.

Sourit, voyant la question en suspend... Peut-être un sujet mineur pour le Saint Offcie, tout en tendant la leçon suivante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Aerys] Licence : II.1. Saint Bynarr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Bynarr (PJ) patron du duché de Bourgogne
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» [Régio] Saint Lô : 28 Mars
» Saint Nicolas !
» Baronnie de Saint Vallier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon :: Grandes Archives du Séminaire :: Archives 1462-
Sauter vers: