Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: [Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique   Dim 19 Avr - 21:14

Voici. Cette leçon vous donnera quelques bases sur le travail et la composition ordinaire du clergé.

Citation :
Le rôle de l'ecclésiastique

Ce cours va vous enseigner comment gérer au mieux votre paroisse, en conformité avec le Droit Canon et pour le salut de l’âme de vos futurs paroissiens.



Qu'est-ce qu'une paroisse ?
Citation :
La paroisse religieuse est, en premier lieu, une subdivision géographique dans un diocèse.
Dans l’église aristotélicienne la paroisse désigne à la fois une aire géographique précise, le « territoire de la paroisse », et un groupe de personnes habitant sur ce territoire et constituant la communauté paroissiale.
Le droit canon définit trois types de paroisse : communale (ou citadine), nobiliaire (fief) et communautaire. Dans ce cours nous n'étudierons que la paroisse communale.
Citation :
La paroisse communale est obligatoirement une ville ou un village ouvert, référencé comme paroisse et comportant une église, une mairie, des résidences et un marché.

L'église dite paroissiale est le lieu de rassemblement de la communauté devant laquelle le curé et ses assistants célèbrent différentes cérémonies telles que les deux messes hebdomadaires.

Qu'est-ce qu'un curé ?

Il doit être prêtre et théologien de l’Eglise aristotélicienne (niveau 3 voie de l’Église).
Il est nommé par l’archevêque ou l’évêque dont la paroisse communale ou citadine où il est nommé dépend.
Il est intronisé par l’archevêque ou l’évêque dont la paroisse où il est nommé dépend.

Le Curé peut célébrer tout les sacrements aristotélicien hormis l’ordination.
Il a en charge représentative et en Dieu (In God) la gestion religieuse, économique et administrative de sa paroisse.
Il peut nommer deux clercs pour l’aider en temps que vicaire ou diacre, et autant d’acolytes qu’il le désire pour autant qu’il ait l’accord de son évêque.
Il pourra nommer 3 Confesseurs paroissiaux en Dieu. (non encore codé)

Cumul : Curé est une charge principale, il ne peut donc cumuler avec d’autre charge principale.

Qu'est-ce qu'un diacre ou un vicaire paroissial ?

Il doit être fidèle de l’Église, s'il est ordonné (donc prêtre) le diacre porte le nom de vicaire.
Il est nommé par le curé de sa paroisse avec l’accord de son évêque (ou archevêque).
Il est intronisé par le curé de sa paroisse ou par son évêque (ou archevêque).

Il a en charge représentative la gestion religieuse de la paroisse où il est nommé.
Les diacres et les vicaires peuvent célébrer tout les sacrements aristotéliciens hormis l’ordination.
Ils ne peuvent nommer de confesseurs ni aucun membre du clergé paroissial, ils dépendent directement du curé paroissial ou à défaut de l’évêque.

Cumul : Diacre ou vicaire sont des charges secondaires liées donc aux règles de cumul.
Ils peuvent cumuler avec une d’autres charges secondaires ou primaires dans le clergé séculier mais uniquement si cette charge dépend du même évêque.
Un cardinal ou un évêque in partibus pourra toutefois être vicaire.

Les messes IG

Les messes sont célébrées une le dimanche et une seconde au moment que le curé pensera le mieux pour lui et les fidèles. Les messes sont ouvertes à tous et remonte votre moral. La façon d'aller à la messe est d'aller à l'église dans les heures inscrites et cliquez sur : Allez à la messe.

Comment fonctionne l'interface IG du curé : Guide de MrGroar

Quels sont les rôles RP du curé et du diacre ?

Ils se doivent d'être présents pour leurs fidèles quotidiennement. Les fidèles n'hésiteront pas à demander conseil au curé ou au diacre pour des questions.

Leur devoir est aussi de faire une messe [RP] au moins le dimanche pour pouvoir ainsi donner un peu d'éducation religieuse aux fidèles.
[Ces offices seront donnés dans un sujet nommé préalablement sur la halle de votre village, exemple : Cathédrale de langres ou encore Cathédrale Saint Mamès.]

Les sacrements de l'église seront aussi donnés par le curé ou le diacre [en RP dans le sujet de l'église].

Ils doivent encore donner des cours de catéchisme au futurs baptisés dans la mesure du possible. Il faut également de préférence que les curés prévoient un lieu de confession [RP]...

Et naturellement ils connaissent les Textes Sacrés afin de les faire connaitre le plus largement, convertir par la Parole, non par le feu, garantir une présence religieuse dans la vie de tout les jours dans son village, se rendre à la taverne pour rencontrer les paroissiens...

Ils doivent tenir les registres paroissiaux et venir régulièrement à l'archidiocèse [Un forum RP est dédié à chaque Archevêché].

Les curés : quelles limites à leur vie séculaire ?

Les curés peuvent recevoir une charge par leur maire pour représenter l'église ou faire parti du conseil municipal sans problème. Cela dépend toujours des lois en cours dans votre comté/duché. Il peuvent également être maire.
Les curés peuvent entrer au conseil comtal/ducal.

Les limites sont celles que le Canon impose à tous les prêtres:
Canon 1.4 a écrit:
Le prêtre doit pouvoir être montré en exemple comme Christos et Aristote sont leur exemple.
Certains prêtres voudront compléter leur vie spirituelle en s'impliquant dans la "société laïc". Dans ce cas le prêtre qui choisit cette route, doit le faire uniquement s'il peut le faire en tant que prêtre et donc en prônant le message divin.
Si à un moment sa charge entre en opposition avec son statut de prêtre, il devra se faire remplacer plutôt que de prendre des décisions contraires au message aristotélicien.



Travail

Après cette lecture et par votre expérience, comment envisagez vous votre devoir d'ecclésiastique face à vos paroissiens? face aux éventuels hérétiques qui peupleraient votre paroisse ?

Avez vous des idées de manières susceptibles de donner envie aux paroissiens de s'intéresser à l'Église et à son dogme?

Mis en forme par sœur Wilgeforte de Torretta-Granitola

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis-Appollon

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: [Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique   Dim 19 Avr - 23:33

Il lut, et cela n'avait rien de très passionnant. Mais bon, il y a des choses plus amusantes que d'autres, comme dans toutes les matières, n'est-ce pas?

Disons, Monseigneur, que je le vois comme cela est décrit.

Comment le voir autrement? Il n'allait pas bêtement ânonner le contenu, tout de même.

Je le vois avec un mélange de bienveillance et de fermeté. De même face à l'éventuelle hérésie. Souvent, celles-ci sont commisses de "bonne foi", il convient juste de corriger la pensée erronée de celui qui la professe sans devoir aller jusqu'à la sanction.

Seule une explication complète du comment et du pourquoi peut extirper l'erreur de la tête de l'hérétique qui s'ignore. Quant à l'hérétique qui ne s'ignore pas, ma foi, il faut redoubler d'efforts et faire comprendre la justesse des préceptes de notre Foy. En quoi la pensée aristotélicienne est le vouloir divin, et que ce dernier ne veut rien d'autre que le bien des hommes. Suivre les commandements de Dieu est bon pour Lui, mais aussi pour nous.  

Pour ce qui est de se retrouver dans un nid à hérétiques comme Genève, par exemple, je vous avoue ne guère voir de solution. D'ailleurs, pour ce que j'en sais, aucun prêtre, aussi talentueux soit-il, n'est parvenu à briser par la parole et le sermon l'erreur des autorités genevoises... aucun stratagème, aucune parole, aucun exemple n'a pu réformer l'erreur réformée.


Cruel, mais vrai.

Pour ce qui est d'une idée... j'ai ouï dire que dans certaines parties de l'Italie, des messes entières étaient données dans des tavernes, ainsi que des sacrements. C'est sans doute une idée peu orthodoxe...


hrp: Et le lien de Mgr Groar ne marche plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: [Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique   Lun 20 Avr - 0:11

Une envie de bailler réprimée, puis l'écoute avec un hochement de tête complaisant plus tard.

Oui, bienveillance et fermeté, comme vous dites. L'une doit-être la source de l'autre, d'ailleurs. C'est pour cela qu'il advient parfois que la sanction soit nécessaire, à la fois pour remontrer au transgresseur la gravité de ses fautes s'il n'est possible de la lui faire entendre autrement, et pour l'exemple ainsi donné aux fidèles.
Par ailleurs, il est des sanctions ecclésiastiques gravissimes, qui, elles, ont également et, d'après moi - opinion qui n'est pas unanimement partagée cependant - d'abord, pour objet de préserver les vertueux de l'influence néfaste et pernicieuse des pécheurs les plus corrompus. Tels sont excommunication et anathème.


Tousse tousse.

Quant aux foyers d'hérésie, les endroits où le péché triomphe et a établit une domination si certaine que les moyens du clergé sont impuissants à le réduire... A Genève, mais aussi en Bourgogne, à Toulouse... Il finit assez rapidement par apparaître que seule la voie des armes peut rétablir l'ordre naturel, ainsi qu'il fut lors de la conquête d'Aornos par le roi Alexandre, ou de celle de l'Afrique par l'empereur Justinien. Et, à nouveau, vous trouverez que telles actions, malheureuses mais nécessaires, sont glorieuses et saintes, car elles ont pour objet de sauver les âmes.

Mais, au niveau d'un simple clerc, et même d'un évêque, la seule voie possible est de prêcher, contredire, combattre inlassablement l'hérésie et ceux qui s'en font les porteurs.


Puis, petite pirouette sur la réponse suivante.

Eh bien, c'est à la limite, en effet. La question n'est pas tranchée pour tout vous dire, il faudra sans doute que le Saint-Office se penche dessus un de ces jours. Quoiqu'il en soit, la manière de susciter l'intérêt spirituel des ouailles est à la charge de son clergé local.

Et hop, la leçon suivante était déjà posée sur le dessus au pupitre.

Pas de questions? Si vous en avez, n'hésitez pas n'est-ce pas? Pour cette leçon ou d'autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis-Appollon

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: [Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique   Lun 20 Avr - 10:35

J'imagine, Monseigneur, que les questions sur ce point viendront surtout avec la pratique...

Il savait déjà qu'on pouvait être ambassadeur et prêtre, Alboin en était l'exemple vivant.

Pour le reste, il ne pensait pas avoir été avare en questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Louis-Appolon de Castelviray] Licence II.2 Le rôle de l'ecclésiastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1000pts - Partie amicale/collection] Louis IX en croisade !
» La Reine Louis de Prusse - J-P Bled
» l'histoire de Louis de montfort di le Pèlerin
» Les carnets de Louis-Hector-De-Ségure
» Alsace: Domaine Louis Sipp à Ribeauvillé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon :: Grandes Archives du Séminaire :: Archives 1464-
Sauter vers: