Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Mar 21 Avr - 19:58

Citation :
* NOM IG DU REQUERANT Sakurahime


* TYPE DE LA REQUETE
dissolution - annulation


* MOTIFS DE LA REQUETE

Articles 6.1 et 6.3 de la Bulle Ad mundi salutem per sanctificationem 1.II.

- Article 6.1 :La disparition des sentiments amoureux entre les époux,

- Article 6.3 : L’abandon du domicile conjugal par l’un des deux époux pendant un temps supérieur à 3 mois. Le conjoint reconnu coupable de négligence conjugale est passible de l’impossibilité de remariage.

* EPOUX
- nom IG : Herisson53 (Pierrick de Valrochelles-Bergendael)
- résidence IG : Sémur
- baptême : 5 avril 1454 / Montluçon / Patrocle34 / parrain

Citation :



    Certificat de baptême - Pierrick de Valrochelles-Bergendael

    Monseigneur Alboin, recteur de la Congrégation de Sainct Thomas, vicaire diocésain de Lyon, curé de Bourg, missus inquisitionis, procureur ecclésiastique général de France, procureur ecclésiastique de Lyon, à qui de droit: Salut et diletction.


      Certifions par la présente, sur la foi des registres sacramentels romains, que le dénommé Pierrick de Valrochelles-Bergendael [ig:Herisson53] a reçu le sacrement du baptême en la paroisse de Montluçon le cinquième d'avril Mil quatre cent cinquante et quatre, lors d'une cérémonie officiée par le dénommé Patrocle34.
      Le dict Pierrick de Valrochelles-Bergendael a donc statut de Fidèle de la Saincte Église aristotélicienne romaine, pour en jouir de tous les privilèges au sein de la Communauté.



    Dominus Vobiscum


    Faict à Lyon, l'An mil quatre cent soixante et trois, le quatrième mois de cette année, le vingt-et-unième jour de ce mois, par ma main, signé, scellé.





* EPOUSE
- nom IG : Sakurahime
- résidence IG : Sémur
- baptême : 12 juillet 1457 / Montluçon / Patrocle34 / parrain /

Citation :



    Certificat de baptême - Sakurahime de Valrochelles-Bergendael

    Monseigneur Alboin, recteur de la Congrégation de Sainct Thomas, vicaire diocésain de Lyon, curé de Bourg, missus inquisitionis, procureur ecclésiastique général de France, procureur ecclésiastique de Lyon, à qui de droit: Salut et diletction.


      Certifions par la présente, sur la foi des registres sacramentels romains, que la dénommée Sakurahime de Valrochelles-Bergendael [ig:Sakurahime] a reçu le sacrement du baptême en la paroisse de Montluçon le douzième de juillet Mil quatre cent cinquante et sept, lors d'une cérémonie officiée par le dénommé Patrocle34.
      La dicte Sakurahime de Valrochelles-Bergendael a donc statut de Fidèle de la Saincte Église aristotélicienne romaine, pour en jouir de tous les privilèges au sein de la Communauté.



    Dominus Vobiscum


    Faict à Lyon, l'An mil quatre cent soixante et trois, le quatrième mois de cette année, le vingt-et-unième jour de ce mois, par ma main, signé, scellé.





* MARIAGE
- date : 5 septembre 1457
- lieu : Montluçon
- officiant : Patrocle34
- témoins : Cortina et Voltarene

- enfants : oui - non Seve, 13 ans + les jumeaux Guillaume et Richard, 1 an

Citation :



    Certificat de mariage - Pierrick et Sakurahime de Valrochelles-Bergendael

    Monseigneur Alboin, recteur de la Congrégation de Sainct Thomas, vicaire diocésain de Lyon, curé de Bourg, missus inquisitionis, procureur ecclésiastique général de France, procureur ecclésiastique de Lyon, à qui de droit: Salut et diletction.


      Certifions par la présente, sur la foi des registres sacramentels romains, que les dénommés Pierrick de Valrochelles-Bergendael [ig:Herisson53] et Sakurahime de Valrochelles-Bergendael [ig:Sakurahime] ont contracté une union sous le saint sceau du sacrement marital en la paroisse de Montluçon le cinquième de septembre Mil quatre cent cinquante et sept, lors d'une cérémonie officiée par le dénommé Patrocle34 et en présence de leurs témoins respectifs Cortina et Voltarene.



    Dominus Vobiscum


    Faict à Lyon, l'An mil quatre cent soixante et trois, le quatrième mois de cette année, le vingt-et-unième jour de ce mois, par ma main, signé, scellé.






* PIECES COMPLEMENTAIRES
Lettres, témoignages, avis du clerc paroissial (curé ou diacre)...

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Alboin le Mer 22 Avr - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Mar 21 Avr - 20:07

Courrier envoyé à l'époux:

Citation :
Mon fils,

Je suis Monseigneur Alboin de Valyria, le procureur épiscopal de l'officialité de la province de Lyon, compétente sur le diocèse d'Autun où vous résidez, vous et votre épouse Sakurahime.

Je vous écris pour vous signifier qu'une demande de dissolution de mariage a été déposée par votre épouse auprès de la dicte officialité provinciale.
Les motifs invoqués sont la disparition des sentiments amoureux et, de l'aveu de votre épouse, un abandon du domicile conjugal par icelle.

Pourriez-vous me confirmer que tel est bien la situation de votre couple?

Pour votre part, quelle est votre position par rapport à votre mariage? En souhaitez-vous la dissolution aussi?
Qu'en est-il de vos enfants, leur situation au sein du foyer familial, et leur avenir dans le cas d'une dissolution de votre mariage?


Vous remerciant de votre coopération.

Bénédictions,
Mgr Alboin, le XXI4MCDLXIII

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Mer 22 Avr - 4:00

Pièces supplémentaires sur la plaignante:


Citation :
A, Sa Majesté, Eusaias Blanc-Combaz, Roy de France
De nous, Petitrusse de La Mothe-Bromont, actuel Duc du Bourbonnais-Auvergne,

Au nom de la Noblesse du Bourbonnais Auvergne,

Respect et Salutation,

Qu'il soit su qu' en ces temps de troubles qui affligent le royaume, où l'Eglise menace et montre les dents, les Nobles du Bourbonnais Auvergne se sont réunis pour donner leur avis sur les agissements de Rome.

Que nous, nobles du Bourbonnais Auvergne, déclarons fermement soutenir Sa Majesté Eusaias Blanc-Combaz, Roy de France, qui a été légitimement élu par le peuple de France.
Que nous n'accepterons pas la remise en question du caractère légitime et sacré de son élection, et encore moins l'ingérence de la Curie Romaine dans les affaires temporelles du Royaume de France.
Que nous restons attachés aux valeurs Aristotéliciennes et à la défense de la foy, valeurs dont nous déplorons l'éloignement actuel de la Curie Romaine gangrénée par l'ambition et l'orgueil.
Que nous appelons l'Eglise à ne pas se laisser aveugler par la soif de sang et de pouvoir de quelques uns de ses membres, fussent-ils au sommet de sa hiérarchie humaine, et à permettre la réconciliation des peuples par reconnaissance du roy et abandon de toute vélléité de croisade.
Que nous défendrons le royaume contre quiconque portera le fer à son encontre, quel que dur que ce soit.

Aussi scellons nous le présent document, avec force et honneur,

Thibaud-Xavier de Ludgarès,
Duc de Lapalisse, baron d'Arfeuilles et d'Herment, pair de France.





Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray, Archiviste Politique du B-A


Sakurahime de Valrochelles-Bergendael,
Baronne de Virargues




Benoit de Herstal,
Seigneur de Combronde,de Meillers, et de Noyant d'Allier





Faict à Clermont, le 27 janvier 1461


Code:
[quote]A, Sa Majesté, Eusaias Blanc-Combaz, Roy de France
De nous, Petitrusse de La Mothe-Bromont, actuel Duc du Bourbonnais-Auvergne,

Au nom de la Noblesse du Bourbonnais Auvergne,

Respect et Salutation,

Qu'il soit su qu' en ces temps de troubles qui affligent le royaume, où l'Eglise menace et montre les dents, les Nobles du Bourbonnais Auvergne se sont réunis pour donner leur avis sur les agissements de Rome.

Que nous, nobles du Bourbonnais Auvergne, déclarons fermement soutenir Sa Majesté Eusaias Blanc-Combaz, Roy de France, qui a été légitimement élu par le peuple de France.
Que nous n'accepterons pas la remise en question du caractère légitime et sacré de son élection, et encore moins l'ingérence de la Curie Romaine dans les affaires temporelles du Royaume de France.
Que nous restons attachés aux valeurs Aristotéliciennes et à la défense de la foy, valeurs dont nous déplorons l'éloignement actuel de la Curie Romaine gangrénée par l'ambition et l'orgueil.
Que nous appelons l'Eglise à ne pas se laisser aveugler par la soif de sang et de pouvoir de quelques uns de ses membres, fussent-ils au sommet de sa hiérarchie humaine, et à permettre la réconciliation des peuples par reconnaissance du roy et abandon de toute vélléité de croisade.
Que nous défendrons le royaume contre quiconque portera le fer à son encontre, quel que dur que ce soit.

Aussi scellons nous le présent document, avec force et honneur,

[b]Thibaud-Xavier de Ludgarès,
Duc de Lapalisse, baron d'Arfeuilles et d'Herment, pair de France.[/b]

[img]http://img15.hostingpics.net/pics/220457576949sceautxilujaune.png[/img]

[img]http://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_244183signaturesun2.png[/img]
[b]Baronne de Laroquebrou, Dame de Blesle et du Haut-Ray, Archiviste Politique du B-A[/b]
[img]http://illiweb.com/fa/pbucket.gif[/img]

[b]Sakurahime de Valrochelles-Bergendael,
Baronne de Virargues[/b]
[img]http://i42.servimg.com/u/f42/16/42/23/65/signat11.png[/img]
[img]http://i21.servimg.com/u/f21/15/31/25/46/sakura12.png[/img]

[b]Benoit de Herstal,
Seigneur de Combronde,de Meillers, et de Noyant d'Allier[/b]
[img]http://i62.servimg.com/u/f62/15/82/64/84/benoit10.png[/img]
[url=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=548432BenoitdeHerstaljaune.png][img]http://img4.hostingpics.net/pics/548432BenoitdeHerstaljaune.png[/img][/url]


Faict à Clermont, le 27 janvier 1461[/quote]


Citation :
Très chers soeurs et frères et princes et chers ministres de la Sainte Eglise, la Curie Romaine,

Comme il appert que je dois garder le chaud ainsi que me le prescrivent mes médicastres en raison d'horribles vomissements qui m'empêchent de paraître dignement par devant vous, je vous adresse ces lettres comme mes dernières décisions et réponses suite aux récentes sollicitations de divers princes et ministres de l'Eglise.

Concernant les affaires du Royaume de France, il ne saurait être question que soit remis en question le gouvernement du Cosmos voulu par Dieu qui, comme Aristote lui-même a pu le dire, est bien le règne des Rois-Prêtres et donc des Clercs à qui sont subordonnés les souverains temporels qui ne bénéficient que d'une délégation dont la plus prestigieuse est le sacre. Si le Roi de France prétend décider seul ce qu'il lui plaît de respecter ou de rejeter dans le Saint Droit Canonique, qu'il n'abjure pas définitivement tous ses écarts et errements, alors il restera à jamais ce qu'il est actuellement sans le sacre : un Anti-Roi, Sicaire Démoniaque à la solde du Chaos, de la Créature Sans Nom, et il conviendra par tous les moyens nécessaire de l'écraser et l'empêcher de mettre en péril les âmes de ceux qu'il prétend gouverner comme ses sujets. Idem la présence comme dauphin officiel d'un hérésiarque de la Religion Prétendue Réformée, ledit Sancte, reste comme une injure au Ciel qui ne saurait rester sans que lui soit administrée une saine et sainte médecine. La Sainte Eglise ne manque pas de fidèles souverains prêts à défendre la Vérité et il est grand temps de mettre en branle les fidèles aristotéliciens, guidés par le clergé, afin de faire triompher la Vérité et le Cosmos. Que ceci soit proclamé et annoncé avec force sceaux et hérauts afin qu'aucun fidèle n'ignore le péril menaçant son âme.

Concernant spécifiquement le clergé de Gaule et de Bretagne, nous avons reçu de nombreuses missives témoignant de l'incompréhension suscutée par les affaires de l'écartement du gouvernement de l'Eglise de Clodeweck et Verty. S'il appert s'il ont si gravement fauté qu'ils doivent rendre leur chapeau de cardinal et leur mitre d'évêque, alors tel est ce qui adviendra, mais le temps bien long de l'éclaircissement de toutes ces affaires et la situation politique critique du royaume de France engendrent le risque grave d'un schisme : lesdits prélats, et d'autres, pourraient se trouver tentés d'accompagner l'anti-roi Eusaias dans la constition d'une Eglise séparée. Si tel prélat que Clodeweck venait à sacrer Eusaias en Reims ou autre lieu consacré, l'Eglise de France pourrait s'en trouver si fortement ébranlée que bien des fidèles ne sauraient plus quelle est la voix de Dieu. Les Princes de l'Eglise que sont les cardinaux seraient des proies faciles d'une manoeuvre aussi abjecte, et des évêques pourraient rejoindre ledit schisme. Aussi prends-je la décision suivante que pour le règlement du statut et du cas de Clodeweck et de Verty, la Curie romaine doit incontinent, sous dix jours, réunir un tribunal collégial exceptionnel ; les juges devront être issus de l'épiscopat breton et de l'épiscopat français et de l'éspicopat impérial francophone, la procure sera le fait des cardinaux qui connaissent le mieux le cas et la sentence sera ratifiée par vote conjoint des évêques bretons, français et impériaux francophones.
Enfin, tout le procès devra être public en une tribune sur la place d'Aristote afin que tous fidèles sachent que même les Princes de l'Eglise, contrairement aux assersions iniques de l'anti-Roi Eusaias, sont tenus de respecter la Loi de Dieu, que les évêques sont la plus belle émanation qui puisse être du prêtre-Roi défini par Aristote, et que l'Eglise est Unie et Forte et Vraie et Juste.

Concernant les affaires du royaume d'Albanie, je ne saurais que trop vous conseiller de faire preuve de diplomatie en usant du Patriarche grec, qui vint nous visiter à Rome lors de la recherche des tablettes perdues de pseudo-Aristote, iol semblait être un homme de paix cherchant le dialogue et non la guerre. Le Roi d'Albanie s'est montré fidèle guerrier prompt à mettre ses armées au service de l'Eglise. Sauvez-le et vous gagnerez des armées pour la cause romaine.

Concernant l'Empire, Sa Majesté et Eminence Adala fit également montre d'une grande fidélité à l'égard de Rome et on successeur semble de même vouloir soulager l'Eglise par une médiation. Qu'il lui soit bien dit que la seule diplomatie ne saurait suffire face à la Créature sans nom et vous devez vous assurer qu'il est prêt à faire tonner les trompes de guerre si l'anti-roi Eusaias devait refuser d'abjurer. Enfin, qu'une messe soit donnée à la fin de janvier en Saint Titus en mémoire de l'Impératrice Adala, cérémonie lors de laquelle sera l'occasion de sublimer la figure du souverain juste et saint, fidèle et obéissant bras de l'Eglise.

Concernant l'Eglise d'Irlande, celle-ci se trouve à ce que certaines lettres disent, dans une folle crise et que des évêques et des prêtres prêteraient allégeance aux Eglises de rite grec et souhaiteraient quitter le giron romain. Là encore, une réaction doit avoir lieu, et pour ces lointains territoires, je ne saurais que préconiser l'envoi de missionnaires et d'un légat afin que ces îles ne deviennent pas des forteresses schismatiques, y porter la guerre y serait décidément extrêmement difficile.

Concernant l'organisation ONE qui corrompt bien des pays et spécialement le royaume de Valachie, j'ai appris quel danger ils pouvaient être. Là encore, vous devez apporter aide et soutien au clergé roumain pour les soutenir. Ces brigands possèdent de nombreuses armées mais ils fabriquent une grande haine dans la population. Des missionnaires et un légat pourraient y faire de véritables miracles et y gagner un royaume tout entier dévoué à Rome comme celui d'Albanie.

Concernant les territoires scandinaves, ceux-ci sont des terres de mission également, encore vierges, et le clergé y est très certainement laissé à l'abandon, les religieux directement choisis par le peuple, sans doute ne disposent-ils même pas du Livre des Vertus dans leur langue. Des missionnaires doivent également y être menés, et un clergé y est à forme, depuis le Danemark jusqu'à la République de Novgorod.

Que cette lettre soit baillée également aux évêques du monde entier pour leur faire connaitre qu'en cette nouvelle année, les combats de l'Eglise sont nombreux mais que nul n'est isolé en sa paroisse et que l'Eglise Aristotélicienne ne saurait être qu'universelle et collégiale.

In Majorem Dei Gloriam,

Innocent, Pontifex Maximum

Citation :



    Eusaias Super Anathemus Pugna Haeresis



    Par sa bulle du 5 janvier, Sa Sainteté le Pape Innocent VIII, notre Très Saint Père, représentant du Très-Haut sur Terre, a reconnu officiellement Eusaias de Blanc-Combas comme Anti-Roy et Sicaire démoniaque au service du Sans-Nom, lui déniant tout droit à régner sur le peuple aristotélicien du Très Aristotélicien Royaume de France.

    Par conséquent, la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine se refuse à reconnaitre à Eusaias de Blanc-Combaz un quelconque pouvoir et ne reconnait aucune de ses décisions ni aucun de ses actes comme ayant une quelconque valeur. De fait, tout aristotélicien ayant un devoir contractuel, quel qu'il soit, avec Eusaias, s'en trouve désormais libéré. A contrario, toute personne lui apportant son concours le fera de sa propre volonté en se mettant en situation de parjure envers son serment de baptême.

    La Sainte Eglise Aristotélicienne regrette profondément qu'a aucun moment, Eusaias n'ait accepté de saisir la main de multiples fois tendu par l'Eglise, et qu'il ait préféré s'enfermer dans une spirale d'attaques contre l'aristotélisme, se rendant par là indigne du rang qu'il prétendait avoir.

    Non content d'avoir été excommunié pour son comportement à l'encontre du Roy Sacré Vonafred de Salmo Salar, Eusais le fol a choisi de s'associer à l'hérétique Falco, réformé et brigand notoire dont la liste des exactions n'est plus à faire.

    Non content d'avoir fait mettre aux fers le Primat de France, le pieux et pacifique Navigius de Carrenza, et d'avoir fait menacer de mort le doyen des cardinaux, Son Éminence Aaron de Nagan, il a pris la décision d'autoriser les hérésies en royaume de France tout en prétendant usurper les prérogatives de l’Église.

    Eusaias s'est ainsi rendu a nos grand dam coupable à la fois d'excommunication, d'apostasie, de schisme et d'hérésie.

    En ce jour, alors qu'a nouveau le Saint Père lui proposait d'abjurer ses fautes, Eusaias a décidé d'ajouter à cette longue liste le fait de répandre la mort envers ceux qu'il considérait prétendument comme ses sujets - en s'attaquant au peuple bourguignon qui à choisi, à travers son Duc légitime Alexandre Olund, de refuser de prêter allégeance à un anti-roy mécréant - et son intention de se faire sacrer de manière illégale par quelques sbires illégitimes.

    Il devient donc évident qu'Eusaias n'a jamais eu l'intention de discuter avec les représentants de l'Eglise, comme en témoigne son refus d'accepter la médiation proposée par l'Empereur du Saint Empire Romain Germanique, et que son intention est d'apporter l'hérésie en Royaume de France. Il est désormais du devoir de l'Eglise de protéger les aristotéliciens.

    Aussi, dans la continuité de l'annonce de notre Très Saint Père et en réponse à l'ensemble ces actes, la Sainte Église Aristotélicienne se voit contrainte de frapper en ce jour Eusaias de Blanc-Combas d'anathème. L'anathème est l'excommunication dite «majeure», excluant l’intéressé de manière définitive tant de l’Église militante, d’ici-bas, que du corps mystique de l’Église, à savoir de l’Église Triomphante, auprès de Dieu.

    Qu'il soit su que toute personne se mettant au service actif ou passif du Sicaire démoniaque où lui prêtant quelconque serment sera ipso facto frappé d'excommunication. Nous invitions d'ailleurs les personnes en plein doute quant à la meilleure marche à suivre à prendre contact avec leur évêque ou l’administration ecclésiastique.

    Nous appelons en ce jour tous les aristotéliciens de France à s'unir et se rassembler afin de lutter, par tous les moyens à leur disposition, y compris par les armes, contre l'Anti-roi, dans le cadre de la Guerre Sainte visant à empêcher définitivement cet individu de nuire. Le faux règne d'Eusaias le fol ne durera qu'un temps, là ou l’Église, elle, est éternelle.

    Dans les tout prochains jours, la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine annoncera les prochaines initiatives visant à soutenir les Justes contre les affres de la Bête Sans Nom.



    Ad Majorem Dei Gloriam



    Fait et scellé à Rome, le XII jour du premier mois de l'an de grâce MCDLXI de notre Seigneur.



    Pour le collège des Cardinaux,
    Raniero Borgia dict "Quarion", Cardinal Camerlingue.

Code:
[quote][list]
[img]http://img522.imageshack.us/img522/4493/badgecopiepetitcd1.png[/img]

[size=18][b]Eusaias Super Anathemus Pugna Haeresis [/b][/size]



[color=black][i]Par sa [url=http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=33774]bulle du 5 janvier[/url], Sa Sainteté le Pape Innocent VIII, notre Très Saint Père, représentant du Très-Haut sur Terre, a reconnu officiellement Eusaias de Blanc-Combas comme Anti-Roy et Sicaire démoniaque au service du Sans-Nom, lui déniant tout droit à régner sur le peuple aristotélicien du Très Aristotélicien Royaume de France.

Par conséquent, la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine se refuse à reconnaitre à Eusaias de Blanc-Combaz un quelconque pouvoir et ne reconnait aucune de ses décisions ni aucun de ses actes comme ayant une quelconque valeur. De fait, tout aristotélicien ayant un devoir contractuel, quel qu'il soit, avec Eusaias, s'en trouve désormais libéré. A contrario, toute personne lui apportant son concours le fera de sa propre volonté en se mettant en situation de parjure envers son serment de baptême.

La Sainte Eglise Aristotélicienne regrette profondément qu'a aucun moment, Eusaias n'ait accepté de saisir la main de multiples fois tendu par l'Eglise, et qu'il ait préféré s'enfermer dans une spirale d'attaques contre l'aristotélisme, se rendant par là indigne du rang qu'il prétendait avoir.

Non content d'avoir été excommunié pour son comportement à l'encontre du Roy Sacré Vonafred de Salmo Salar, Eusais le fol a choisi de s'associer à l'hérétique Falco, réformé et brigand notoire dont la liste des exactions n'est plus à faire.

Non content d'avoir fait mettre aux fers le Primat de France, le pieux et pacifique Navigius de Carrenza, et d'avoir fait menacer de mort le doyen des cardinaux, Son Éminence Aaron de Nagan, il a pris la décision d'autoriser les hérésies en royaume de France tout en prétendant usurper les prérogatives de l’Église.

Eusaias s'est ainsi rendu a nos grand dam coupable à la fois d'excommunication, d'apostasie, de schisme et d'hérésie.

En ce jour, alors qu'a nouveau le Saint Père lui proposait d'abjurer ses fautes, Eusaias a décidé d'ajouter à cette longue liste le fait de répandre la mort envers ceux qu'il considérait prétendument comme ses sujets - en s'attaquant au peuple bourguignon qui à choisi, à travers son Duc légitime Alexandre Olund, de refuser de prêter allégeance à un anti-roy mécréant - et son intention de se faire sacrer de manière illégale par quelques sbires illégitimes.

Il devient donc évident qu'Eusaias n'a jamais eu l'intention de discuter avec les représentants de l'Eglise, comme en témoigne son refus d'accepter la médiation proposée par l'Empereur du Saint Empire Romain Germanique, et que son intention est d'apporter l'hérésie en Royaume de France. Il est désormais du devoir de l'Eglise de protéger les aristotéliciens.

Aussi, dans la continuité de l'annonce de notre Très Saint Père et en réponse à l'ensemble ces actes, [u]la Sainte Église Aristotélicienne se voit contrainte de frapper en ce jour Eusaias de Blanc-Combas d'anathème[/u]. L'anathème est l'excommunication dite «majeure», excluant l’intéressé de manière définitive tant de l’Église militante, d’ici-bas, que du corps mystique de l’Église, à savoir de l’Église Triomphante, auprès de Dieu.

Qu'il soit su que toute personne se mettant au service actif ou passif du Sicaire démoniaque où lui prêtant quelconque serment sera ipso facto frappé d'excommunication. Nous invitions d'ailleurs les personnes en plein doute quant à la meilleure marche à suivre à prendre contact avec leur évêque ou l’administration ecclésiastique.

Nous appelons en ce jour tous les aristotéliciens de France à s'unir et se rassembler afin de lutter, par tous les moyens à leur disposition, y compris par les armes, contre l'Anti-roi, dans le cadre de la Guerre Sainte visant à empêcher définitivement cet individu de nuire. Le faux règne d'Eusaias le fol ne durera qu'un temps, là ou l’Église, elle, est éternelle.

Dans les tout prochains jours, la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine annoncera les prochaines initiatives visant à soutenir les Justes contre les affres de la Bête Sans Nom.[/i][/color]


[b]Ad Majorem Dei Gloriam[/b]



Fait et scellé à Rome, le XII jour du premier mois de l'an de grâce MCDLXI de notre Seigneur.

[img]http://img42.imageshack.us/img42/4817/sceaucuriejaune2.png[/img][img]http://img233.imageshack.us/img233/2748/110421011007114554.png[/img]
[b]
[i]Pour le collège des Cardinaux,
Raniero Borgia dict "Quarion", Cardinal Camerlingue.[/i][/b][/list][/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Ven 24 Avr - 18:34

Réponse de l'époux:

Citation :
Expéditeur : Herisson53
Date d'envoi : 23/04/1463 - 22:21:32
Titre : Re: Plainte en dissolution de mariage
Monseigneur Alboin,

Je vous confirme en tout point les dires de dame Sakura.
Cela fait maintenant plus de six mois qu'elle n'est plus apparue au domicile conjugal.
Je ne peux préjuger des sentiments de dame Sakura, mais en ce qui me concerne il est certain que
l'amour qui nous animaient au début de notre mariage s'est perdu dans les limbes du temps.
Mais cela ne date pas d'hier, cela fait des années maintenant que nous vivons en étranger des vies différentes.
Moi dans mon échoppe, elle toujours sur les champs de batailles ou à la commanderie,
ne repassant épisodiquement qu'un jour ou deux au domicile pour de brèves retrouvailles ou pour m'en ramener les fruits.
Je n'ai même pas eu la joie d'assister à la naissance de nos jumeaux, l’accouchement s'étant fait au loin au sein de la commanderie.

Je souhaite évidement la dissolution de notre mariage pour la paix et le salut de mon âme.
Car pendant ces longues années, par la grâce d'Aristote, le très-haut ma permit de garder la tête froide.
Mais je ne suis qu'un homme, la chair est faible et les tentations deviennent de plus en plus grandes, je redoute que le sans-nom me pousse vers le péché d'adultère.

En ce qui concerne les enfants:
Les filles sont majeures et sont maintenant capable de gérer leur destin.
Je suppose que Seve continuera à suivre sa maman au sein des dames blanches.

Par contre, j'aimerais conserver la garde des jumeaux, au moins jusqu’à leur age de raison
et voir à ce moment la formation qu'il sera bon de leur donner.

Salutations respectueuses
Hérisson

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Ven 24 Avr - 22:26

Courriers envoyés aux officiaux, le père Alexandre et mère Gwendohermio:

Citation :
Mon Père,

Suite à une plainte en dissolution de mariage déposée auprès de l'officialité provinciale de Lyon, j'ai décidé de poursuivre l'affaire devant le tribunal d'officialité. L'affaire concerne les époux Sakurahime et Pierrick dict Hereisson53.
Serez-vous disponible pour siéger au tribunal, en tant qu'official, le 29 d'avril 1463, soit mercredi prochain?

Dominus Vobiscum,
Mgr Alboin

Citation :
Ma mère,

Suite à une plainte en dissolution de mariage déposée auprès de l'officialité provinciale de Lyon, j'ai décidé de poursuivre l'affaire devant le tribunal d'officialité. L'affaire concerne les époux Sakurahime et Pierrick dict Hereisson53.
Serez-vous disponible pour siéger au tribunal, en tant qu'official, le 29 d'avril 1463, soit mercredi prochain?

Dominus Vobiscum,
Mgr Alboin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Sam 25 Avr - 0:14

Réponse des officiaux:

Citation :
Expéditeur : Alexandre.
Date d'envoi : 24/04/1463 - 21:36:44
Titre : Re: Tribunal Lyon - Affaire Sakurahime / Pierrick
Je suis à vos ordres et à votre service Monseigneur.

Père Alexandre.

Citation :
Expéditeur : Gwendohermio
Date d'envoi : 24/04/1463 - 22:17:20
Titre : Re: Tribunal Lyon - Affaire Sakurahime / Pierrick
Bonsoir Monseigneur,

Oui, je suis disponible pour l'audience.

Cordialement

Mère Gwendohermio

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   Dim 26 Avr - 9:05

Convocations envoyées aux époux:

Citation :
Mon fils,

J'ai déterminé que les éléments de l'instruction étaient suffisants pour donner suite à la plainte en dissolution de votre mariage, et ai décidé de saisir l'officialité archiépiscopale de Lyon dans cette affaire.
Je vous prie de vous présenter devant le tribunal le 29 de ce mois d'avril 1463 pour audience en première instance.

Bénédiction,
Mgr Alboin, le XXVI4MCDLXIII

Citation :
Ma fille,

J'ai déterminé que les éléments de l'instruction étaient suffisants pour donner suite à la plainte en dissolution de votre mariage, et ai décidé de saisir l'officialité archiépiscopale de Lyon dans cette affaire.
Je vous prie de vous présenter devant le tribunal le 29 de ce mois d'avril 1463 pour audience en première instance.

Bénédiction,
Mgr Alboin, le XXVI4MCDLXIII

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dissolution - Sakurahime / Pierrick de Valrochelles-Bergendael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de dissolution du mariage- Requête n°1459-01
» Demande de dissolution de mariage: Requête n°1459-03 [A CLASSER époux décédé]
» [16/04/1460] Dissolution du mariage entre Aleryk et Aryanha
» Demande de dissolution de mariage: Requête n°1460-03
» Demande de dissolution de mariage: requête 1460-05

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: Officialité Episcopale de Lyon :: Archives salle de travail-
Sauter vers: