Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yut
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 1211
Diocèse : Lyon
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps   Mer 5 Aoû - 6:57

Christos


Ce cours va vous enseigner le subtil statut de Christos, à mi-chemin entre Dieu et homme.



Chapitre premier: La nature de Christos

Dans son infinité bonté Dieu tout puissant n'a pas voulu que l'homme resta abandonné à lui même...
Aristote, le grand prophète qui eu accès à la révélation divine, avait prédit qu’un homme élu de dieu incarnerait l’amitié vertueuse en vouant sa vie aux autres. « Aimez-vous les uns les autres » allait être sa devise.
En effet, jusqu'à l'arrivée de ce messie, les règles de la "solidarité" seront internes à l'ethnie; au-delà de l'ethnie se trouvent des populations à exploiter.
Cet homme élu de dieu arrivera dans une période de débâcle, manifestera la volonté d'aller "enseigner toutes les nations" et il aura contre lui ceux qui refusent cette vision et il comploteront contre lui jusqu'à vouloir le tuer. L’élu aura le choix entre « rentrer dans les rangs » ou se sacrifier pour montrer à dieu que l’homme peut atteindre l’amitié parfaite, vertueuse et unitive jusqu'à se sacrifier pour les autres sans rien attendre en retour.

Chapitre deuxième: les titres de Christos

Il est messie, guide et miroir de la divinité.

Chapitre troisième: le Salut

C'est ainsi que Christos est venu parmi nous, mais la haine qui obscurcit les esprits aveugla les hommes, et rejetant le message d'amour ils le crucifièrent comme on égorge un agneau sans défense. Lui, aimant jusqu'a la fin, Homme parfait pur de tout péché accepta ce sort avec humilité, afin de réparer par son sacrifice volontaire les péchés de tous les hommes passés, présents et futurs et pour établir à jamais l'amitié entre les hommes et avec Dieu.
C'est donc par ce sacrifice que Christos apporta le salut aux hommes, afin qu'ils puissent être sauvés en accomplissant les oeuvres de Dieu, c'est à dire:
L'adhésion à l'Eglise Aristotélicienne qu'il a fondé, la Foi en l'enseignement d'Aristote, et l'union, l'obéissance et l'imitation de Christos, qui est venu sur terre pour donner force et majesté aux enseignements de Dieu consignés dans les livres de la Révélation.


Questions
  1. Qu'incarne Christos ?
  2. Quels sont les titres donnés à Christos ?
  3. Qu'a permis le sacrifice de Christos ?
  4. Que doivent faire les hommes pour être sauvés ?

Mis en forme par sœur Wilgeforte de Torretta-Granitola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis-Appollon

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps   Mer 5 Aoû - 10:32

Qu'incarne Christos ?

Il s'agit de l'Elu de Dieu, celui qui manifeste la volonté d'enseigner à toutes les nations, celui qui s'est sacrifié sans rien attendre en retour afin de démontrer à Dieu que l'amitié parfaite, vertueuse et unificatrice est à la portée de l'Homme... s'Il ne le savait déjà... n'est-ce pas?

Puisque le Très-Haut était omniscient et que Christos était déjà celui qu'Il avait choisi pour faire cette démonstration, la phrase de la bienheureuse Soeur Wilgeforte était sans doute un rien abusive... voire carrément contradictoire avec le reste du récit.


Quels sont les titres donnés à Christos ?

Il est le Messie, miroir de la divinité et guide vers celle-ci.

Qu'a permis le sacrifice de Christos ?

Son sacrifice est un sacrifice pour le Salut de l'Humanité toute entière. Il est censé réparer tous les pêchés commis par celle-ci, présents, passés et futurs et établir l'amitié entre Dieu et la Créature qu'Il a choisi pour L'aimer.


Que doivent faire les hommes pour être sauvés ?

Adhérer à la Foi Aristotélicienne et à son Eglise universelle. Suivre l'enseignement d'Aristote, imiter, obéir et s'unir aux préceptes de Christos.

Néanmoins, il avait une question...

Mais, Éminence, comment les hommes qui n'ont guère connaissance du message aristotélicien, par exemple des insulaires isolés depuis toujours du reste de l'Humanité peuvent-ils être sauvés? Sont-ils condamnés à la damnation automatique à moins de n'avoir jamais pêché? Cela n'est-il pas quelque peu injuste? Ou Dieu a-t-il prévu de les éclairer séparément?

Ce qui voudrait dire que l'hétérodoxie se transformerait de facto en oecuménisme et que les diverses façons de comprendre le message divin seraient équivalentes... attention, mal de crâne en perspective...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps   Dim 16 Aoû - 15:16

Bonjour tout le monde. Comment ça va? J'ai reçu votre courrier, cela m'a fait très plaisir. Je reviens de voyage.

Alboin était revenu. Comme ça, il avait pénétré dans la cellule, bronzé, désinvolte, et il commença à commenter. Non sans, cependant, baiser l'anneau cardinalice de l'archevêque.

A la première réponse.


Étrange formulation. Car c'est bien aux Hommes que Christos enseigne, et non à Dieu. Au contraire, c'est en Son nom, et Il parle à Ses enfants par l'entremise de son prophète. Ce qu'il incarne, comme vous le dites, c'est cette amitié vertueuse et unificatrice qui, si elle était bien à la portée de l'Homme, n'était point avant lui réalisée et qu'il réalisa en fondant l'Eglise. Il l'incarne donc aussi, ainsi que la promesse du Salut par les sacrements qu'il institua.

A la seconde.

Tout juste.

A la troisième.

En collant au texte de la leçon, oui... Toutefois, j'émettrais une réserve sur les interprétations souvent hardies de Sainte Wilgeforte, qui a porté là assez loin, chose rare chez elle, le sentiment mystique. D'aucun pourrait arguer que les péchés se rachètent par les sacrements, qui préexistent au sacrifice, et que ce n'est donc pas lui qui leur donne force. Cependant, il en est advenu ainsi qu'il devait, et je ne vois pas cause d'attaquer cette affirmation, si l'on considère que le sacrifice était nécessaire pour rendre manifeste et incontestable l'élection de Christos, attendu qu'il a permit son élévation au Soleil dans son corps.
Je voulais donc seulement nuancer la leçon.


A la quatrième.

Tout juste.

Enfin, à la question pertinente de l'élève.

Si son Eminence me permet. La question est éminemment délicate, et se soulève même régulièrement au sein de l'Aristotélité. Car à la vérité, comment peut-on se damner en ignorant pécher? A cette question, l'on ne peut que répondre que celui qui cherche la vertu cherchera naturellement la vérité, et ne pourra donc ignorer le péché. Cela implique aussi que l'Eglise a sa responsabilité dans une action militante pour le Salut des âmes. Il est donc ainsi plus que probable que les peuples non aristotélisés soient la proie du Sans-Nom et que la plupart de ceux qui composent ces peuplades et nations soient damnés; il en va là d'un profond manquement au devoir sacré prescrit par Dieu à l'Eglise entière, fidèles compris, de porter à l'universalité du monde Son divin verbe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis-Appollon

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps   Lun 17 Aoû - 12:41

Louis-Appollon sursauta à l'arrivée d'Alboin dans la pièce... un peu surpris aussi. On ne l'attendait plus.

Et bien... euuuh, bon retour.

"Et si la prochaine fois vous pouviez prévenir? Parce que là, c'est pas comme si on avait attendu comme des cloches." faisait partie du non-dit, mais L-A n'en pensait pas moins.

Néanmoins, cette mauvaise humeur intérieure fut vite dissipée par les remarques toujours intéressantes du thomiste.

Il sourit au commentaire d'Alboin sur la première réponse. Il se disait aussi que quelque chose clochait.

Il hocha ensuite du chef à la réponse à sa question. Il restait cependant nébuleux de comprendre pourquoi Dieu avait décidé d'illuminer d'un certain savoir du pêché et de la vertu certains peuples tout en en laissant d'autres dans l'ignorance... 'fin bon, les voies du Seigneur sont impénétrables, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alboin
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
Évêque d'Autun - Vicaire général de Lyon
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 02/02/2015

MessageSujet: Re: [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps   Mar 18 Aoû - 4:07

L'ex-prélat savait à quel point il eut été la moindre des choses de se confondre en excuses pour sa longue absence, non prévenue. Mais il y était complètement aveugle tant la joie lui était grande de raconter ses vacances à tout le monde. D'ailleurs, ce n'est que son appétit pour les discussions théologiques qui le retenaient de partir dans le récit de la manière dont il avait ruiné l'ordre thomiste en achats d'épices.

Comme flottant dans le bonheur, il tira doucement la leçon suivante et la mis au pupitre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Louis-Appollon de Castelviray] Licence : IV.6 - La fin des temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1000pts - Partie amicale/collection] Louis IX en croisade !
» La Reine Louis de Prusse - J-P Bled
» l'histoire de Louis de montfort di le Pèlerin
» Les carnets de Louis-Hector-De-Ségure
» Alsace: Domaine Louis Sipp à Ribeauvillé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon :: Grandes Archives du Séminaire :: Archives 1464-
Sauter vers: