Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [Maximusdefrance] Licence : V.1. La messe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pie de Valence
Cardinal-archevêque de Lyon
Cardinal-archevêque de Lyon
avatar

Nombre de messages : 547
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: [Maximusdefrance] Licence : V.1. La messe    Jeu 14 Juil - 16:03

La messe

Ce cours va vous apprendre à célébrer la messe. La messe n’est pas un sacrement à proprement parler, car en général vous officiez seul(e). Il est cependant très important de saisir le concept de la messe, car nous nous en resservirons tout au long du cursus sur la liturgie.


I) La forme :

Ecrire des messes trop longues ne sert à rien. C’est joli, ça fait plaisir à soi même, mais personne ne les lit! Il faut faire des messes courtes et accessibles. Ce n ‘est pas une raison pour ne pas citer le livre des vertus pour autant! Un extrait court, bien commenté et faisant écho à la situation du moment est le bienvenu.

II) Déroulement de la messe :

1°) Accueil des fidèles.

2°) Prière de demande du pardon :
Exemple a écrit:
Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

3°) Invitation à la confession au confessionnal

4°) Profession de la Foy en récitant le credo.
Exemple


5°) Lecture du livre des vertus
Il s'agit ici de lire un passage du livre des Vertus. Le passage choisi doit être en rapport avec le sermon. Il est donc nécessaire d'avoir lu au moins une fois le livre des Vertus afin de pouvoir retrouver un passage qui pourrait accompagner le Sermon.

6°) Sermon
Le sermon ou homélie est un discours prononcé par le prêtre lors de la messe. Il a lieu juste après la lecture du livre des Vertus. L'homélie a pour objectif d'expliquer et de commenter le texte lu, mais également d'établir d'éventuels rapprochements avec l'actualité du village ou duché.

7°) Communion
Exemple a écrit:
Amies, Amis, communions ensemble :
Code:
[img]http://www.image-dream.com/membre/up/anonym/5e63e912a859d03c2731d14ac4b1a2b0.gif[/img]

8°) l’Envoi :
Information diverses sur la vie de la paroisse ou courte intention de prière.

ATTENTION : Il s’agit ici d’un exemple. Le prêtre peut, bien entendu, utiliser d’autres formulations et d’autres illustrations.


III) Travail à faire :

Vous ferez une messe en suivant le déroulement ci dessus tout en veillant à ce qu’elle ne soit pas trop longue et qu’elle donne envie d’être écoutée.
Le texte lu doit être extrait d'un texte non étudié en cours.

De nombreux exemples de cérémonies sont disponibles à la Biblihomélie, n’hésitez pas à vous en inspirer : http://biblihomelie.bb-fr.com/forum.htm

Mis en forme par sœur Wilgeforte de Torretta-Granitola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximusdefrance

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 13/05/2016

MessageSujet: Re: [Maximusdefrance] Licence : V.1. La messe    Lun 18 Juil - 20:13

Monseigneur Maximusdefrance comme à sont habitude et chaque dimanche il prépara la messe, et vit une grande foule de fidèle sur le parvit de la cathédrale, et les fit sans plus tarder entrée.

La chose retentit et il avança vers le cœur de la cathédrale jusque l'Autel.




chers frères, chères sœurs, bonjour,

En ce temps de paix je promulgue cette messe, affin de rappeler combien la prospériter est fragile. Je suis ravie de voir tous ensemble en frère Aristotélicien, une foie de plus vous montrez que la petite ville de Dié est solide, et dans la foye de Dieu.

commençons par nous laver de nos pêchés. Prions :




Citation :
Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes frères, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
C'est pourquoi je supplie tous les Saints, et vous, mes frères, de prier pour moi le Créateur notre Dieu. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Monseigneur Maximusdefrance marqua une pose et repris :

Maintenant que nos âmes sont lavées, affirmons notre foi envers le seigneur en récitant le credo. Répétez après moi :

Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN

Après la lecture du credo, Monseigneur reprit la parole :

Citation :
Ainsi, ils peuplèrent petit à petit le monde entier, installant des villages partout où ils passaient. Chaque cité organisa son système politique. Ils élirent des chefs, qui géraient les ressources de leurs communautés. Ceux-ci nommèrent des gardes, afin que les lois de la cité soient respectées. Afin de financer cette hiérarchie naissante, ils prélevèrent l’or et l’argent des mines et les fondirent pour en faire de la monnaie. Celle-ci leur facilitait les échanges au sein de chaque ville.

Mais, surtout, cela leur permettait d’échanger des marchandises entre cités. Mais ce commerce enrichissait certaines alors qu’il appauvrissait les autres. Les cités se concurrençaient de plus en plus pour le contrôle des ressources. Ce qu’elles ne pouvaient avoir par le commerce, elles tentaient de l’obtenir par la force. Ainsi, chaque cité organisa une armée, engageant des soldats, afin de combattre pour enrichir leur communauté et ses dirigeants.

Alors, Dieu décida de leur permettre d’apprendre ce qu’était l’amitié, afin que, plus jamais, un humain n’en tue un autre. Il divisa le langage unique en une multitude de langues. Les humains ne se comprirent alors plus entre les cités. Le Très Haut leur permit ensuite de pouvoir apprendre les langues qu’ils ne connaissaient pas. Cet apprentissage nécessitait pour chacun de s’ouvrir à la culture de l’autre. Ainsi, ils étaient moins enclins au combat, étant donné les efforts nécessaires pour apprendre les langages de ceux qu’ils voulaient attaquer.


Spyosu nous raconte qu’après la destruction d’Oanylone, les hommes recommencèrent à travailler. Alors qu’au début toute la communauté était dans un lieu unique ou chacun se comprenait, parlant la même langue. Il fallait désormais faire avec de multiples groupes qui peuplèrent la terre. Chaque cité avait son système politique, sa manière se commercer, ses gardes pour sa protection.

Les cités au début on essayé de s’enrichir au détriment des autres, ainsi des armées ont vu le jour cela afin d’aller chercher des marchandises qu’ils ne pouvaient avoir par chez eux.

Dieu décida alors pour notre plus grand bonheur et aussi pour nous apprendre ce qu’est l’amitié de donner une langue spécifique à chaque peuple. Ainsi pour nous comprendre il nous faut désormais faire des efforts, s’ouvrir aux autres. Ayant ce besoin de découvrir le langage des autres, les différents peuples eurent moins de temps pour combattre.

Le message de Dieu est très clair, il demande à ses enfants d’être plus ouvert, plus réceptif et surtout refuse que ses enfants se battent sans qu’il n’intervienne.
Depuis plusieurs semaines ne sommes nous pas en train de faire les mêmes erreurs ? Oubliant cette fois le langage du cœur et celui de la raison.

Il est temps que le sang cesse de couler, que chacun retrouve les siens et que les rancoeurs soient oubliées.
Je vous invite tous à prendre une bougie que j’ai allumé ce jour pour que la lumière divine nous accompagne. Espérons que nos représentants entendront l’appel de leur peuple.
N’hésitez pas à porter cette lumière, répandez le message !! Ainsi est la volonté de Dieu.




Je vous invite maintenant à venir communier et renouveler par cet acte votre amour pour le Très-Haut et votre engagement auprès de notre communauté.





Allez en paix, et que Dieu vous garde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aitore

avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: Re: [Maximusdefrance] Licence : V.1. La messe    Sam 23 Juil - 16:37

C'est très bien Monseigneur. Nous pouvons maintenant passer au baptême. Ma partie favorite. Sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Maximusdefrance] Licence : V.1. La messe    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Maximusdefrance] Licence : V.1. La messe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.
» [RP]Messe du mardi soir - par Enosh de Noirlac..
» Messe de Consécration
» Une messe pour le repos d'une âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon :: Grandes Archives du Séminaire :: Archives 1465-
Sauter vers: