Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aitore

avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: [Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême   Mer 27 Juil - 16:14

Citation :
Le baptême

Ce cours va vous apprendre à célébrer le baptême, aussi appelé rite d’entrée dans la communauté aristotélicienne. Vous serez certainement amené à réaliser ce sacrement de très nombreuses fois, et parfois en groupe.


A) Informations

Le baptême est la cérémonie d'entrée dans la communauté aristotélicienne. C'est donc un sacrement très souvent pratiqué. Il est important de souligner l'aspect d'entrée dans la communauté aristotélicienne comme une seconde naissance.
Des baptêmes collectifs peuvent être organisés en cas de beaucoup de demandes. La cérémonie ne change pas pour autant.
Le parrainage est hautement souhaité mais non une obligation, à part pour les reconversions. Toutefois la personne faisant office de parrain ou de marraine doit être baptisée et non sujet à interdictions.

Avant de procéder au baptême, le clerc devra obligatoirement réaliser une préparation au baptême appelée "Pastorale". Il existe une Pastorale Officielle, validée par la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien et la Congrégation du Saint Office, qui devra être privilégiée, cependant, le clerc officiant pourra réaliser sa propre pastorale à la condition de la présenter à la préfecture pour validation.
A l'issue de cette pastorale, le clerc devra s'assurer que le futur baptisé comprend bien les engagements qu'il prend en entrant, par le baptême, dans la grande famille des croyants aristotéliciens. Pour cela, il devra obligatoirement lui faire passer "L'Examen de Préparation au Baptême" que vous trouverez en annexe ci dessous.
Ce n'est qu'une fois que ces formalités, imposées par le droit canon, auront été satisfaites que le baptême pourra être célébré.
En cas de non respect de ces obligations, le baptême sera considéré comme nul et non avenu.

Lien vers l'intégralité du texte du droit canon relatif au baptême[/b]


B) Cérémonie type

1) Accueil des fidèles

2) Confession

3) Récitation du Credo par le parrain ou la marraine

4) Lecture d'un passage du Livre des Vertus en lien avec le baptême par le parrain ou la marraine

5) - Brève description de la religion aristotélicienne (Agrégation à la communauté des croyants, Illumination de l'Ame par la Foi, Début du chemin de purification, Libération de la vision purement matérielle du monde : accession au monde des Idées, Promesse du paradis.
- Arrivée devant le baptistère
- Serment d'allégeance à l'Eglise par le baptisé
- Aspersion d'eau accompagné des paroles : "Je te baptise au nom de l’Eglise Aristotélicienne et au nom du Très Haut, pour l’amitié de tous les Saint et pour l’amour du Père de l’humanité"
- Le baptisé reçoit un cierge et le célébrant le renvoie par une exhortation à porter par ses exemples la lumière aux autres et lui dit ce qu'il a gagné par le baptême et ce qu'il risque de perdre en trahissant son engagement solennel par une conduite déshonnête.
- Le baptisé reçoit aussi une médaille aristotélicienne de couleur bleu cyan, couleur des fidèles Aristotéliciens baptisés, ils pourront l’utiliser sur leurs signatures afin d’afficher leur engagement aristotélicien.




Vous pouvez utiliser cette image spécifique au baptême pour le serment d'allégeance :



Code:
[img]http://img49.imageshack.us/img49/8021/sermentbaptemeba2.png[/img]

6) Fin de la cérémonie, tous viennent féliciter le(s) nouveau(x) baptisé(s).

(La B.U.A a également des exemples de baptêmes dans ses rayons, allez y faire un tour en cliquant sur le lien en haut)


C) Exercice

Vous réaliserez un baptême avec un personnage type qui n'a pas été baptisé par le passé et qui a un parrain et une marraine.

De nombreux exemples de cérémonies sont disponibles à la Biblihomélie, n’hésitez pas à vous en inspirer : http://biblihomelie.bb-fr.com/forum.htm

Mis en forme par sœur Wilgeforte de Torretta-Granitola, corrigé par Mgr Yut.


Dernière édition par Aitore le Jeu 28 Juil - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alchemicus
Professeur
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 19/04/2016

MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême   Mer 27 Juil - 16:19

Monseigneur Louis arrive tôt afin de s'assurer que tous les éléments soient en place pour le baptême d'un petit garçon, Gougou. Et c’était certainement un jour unique et de grande importance. Donc, Louis a tout préparé et peut donc faire sonner les cloches de l’église pour appeler hommes et femmes, petits et grands pour ce joyeux rassemblement.



Près de l’autel, tout en souriant légèrement, Louis invite les fidèles à prendre place. Puis il aperçoit l’arrivée de jeune Gougou, accompagné par son parrain Toutou et sa marraine Bibi, et il s’approche d'eux pour les accueillir, ainsi que de saluer l’assemblée.

Soyez les bienvenus dans la maison du Très-Haut, qui est aussi votre maison, puisque c'est ici que nous nous y réunissons en famille. En ce jour, nous nous sommes rassemblés afin d'accueillir avec nos bras ouverts l’entrée au sein de la communauté aristotélicienne d'un nouveau frère, ici présent Gougou, qui va recevoir le sacrement du baptême. La cérémonie du baptême est le début du chemin vers le paradis solaire, mais aussi un acte de la purification par quel le baptisé entame le chemin de la Vertu qui le rapprochera du Très-Haut.

Avant de commencer, confessons nos péchés, admettons nos tords et demandons le pardon.




Et silence fut, permettant à tous de demander le pardon.

Puis, Louis se redresse et invite le parrain et la marraine à s’approcher et de se placer à la droite et à la gauche de leur filleul. Il les regarde d’un œil bienveillant et s’adresse à eux sans plus tarder.


Cher Gougou, chers parrains, chers fidèles, je vous invite à réciter avec moi le Credo.

Citation :
Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.

Il a rejoint le Soleil où l'attendait
Aristote à la droite du Très-Haut.
Je crois en l'Action Divine;

En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine,
Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés En la Vie Éternelle.

AMEN

...

Louis se dirigea alors vers le lutrin.



Je vais maintenant vous lire un passage du Livre des Vertus.

Citation :

Mais Dieu était parfait, alors que Sa création était imparfaite. Alors qu’Il était conscient de Lui-même, Sa création ne pensait pas. Alors qu’Il choisissait ce qu’Il faisait, Sa création ne faisait que s’adapter. Alors qu’Il était capable de créer, Sa création ne faisait que se suffire à elle-même. Alors qu’il voulait aimer Sa création et être aimé d’elle en retour, elle en était incapable.

Dieu réunit alors l’amour qu’Il avait en Lui. Il en fit l’esprit, qui ne pouvait être ni touché, ni vu, ni senti, ni goûté, ni entendu, car il était différent de la matière. L’esprit contenait l’intelligence, composée de la raison et des sentiments. Dieu y avait mis le plus de Lui-même: la capacité de choisir et celle de ressentir. Le Très Haut associa la matière à l’esprit, pour que ce dernier puisse exister en harmonie avec le monde, et nomma le tout “vie”.

Mais la vie était imparfaite. Bien que créée par Dieu et composante de Lui, elle n’était pas Lui tout entier. Sa capacité de choisir était partielle, car son savoir et son pouvoir n’était pas illimités. Sa capacité de ressentir était tronquée, car elle était composée de matière, neutre et impersonnelle. Mais Dieu voulait aimer la vie et que la vie l’aime en retour.

Mais, pour que Dieu et la vie puissent s’aimer mutuellement, il fallait que cette dernière s’efforce constamment de se rapprocher de la perfection divine. Car elle était incapable de l’égaler. Le Très Haut créa donc le troisième mouvement: les choses supérieures iraient vers Dieu. Ainsi, la matière dont la vie était composée étant une chose lourde, elle fut posée sur le monde, car elle allait vers le bas. Mais, comme elle était aussi composée d’esprit, qui était une chose supérieure, elle tendrait vers la perfection divine.

Et sur le monde, la vie prit une multitude de formes, des plus petites aux plus grandes. Les végétaux s’emplissaient de la lumière des étoiles, couvrant ainsi le monde d’une couche de verdure. Les animaux gambadaient ou voletaient entre les végétaux. Ainsi, alors que Dieu semblait immobile, la vie se manifestait par un mouvement incessant. En effet, Dieu, étant éternel, n’était pas soumis à ce besoin perpétuel de mobilité qui faisait que la vie était sans cesse en activité. Il paraissait ainsi être immobile. Mais c’est cette action ininterrompue que Dieu aimait par dessus tout observer dans Sa création.

Mais Dieu n’avait pas conçu le mouvement de la vie comme une force infinie et, pour qu’il se perpétue, il fallait que l’animal broute le végétal, que le prédateur dévore la proie, et que les cadavres d’animaux pourrissent pour nourrir les végétaux. Ainsi, la mort faisait partie intégrante de la vie. Mais, pour que cela ne détruise pas Ses créatures, Dieu partagea chaque espèce en deux principes complémentaires, qu’il appela masculin et féminin. Tous deux étaient égaux et devaient se rechercher pour s’unifier, et ainsi perpétuer la vie.

Ainsi, de la vie Dieu créa le temps, où la mort succède à la vie, la vie à la mort, et la progéniture à ses géniteurs. De même, l’eau rejoignait le ciel pour descendre sur terre et alimenter les rivières, et le feu sortait des volcans pour alimenter la terre, qui s’accumulait pour nourrir le feu en son sein. Le monde tout entier était uni dans un mouvement perpétuel de vie, alors que Dieu paraissait immobile, échappant aux contraintes du temps.

Dieu créa l'homme pour habiter la création. Il donna à l'homme l'esprit, lui permettant ainsi de se distinguer des autres créatures de la création. Avec ce don, l'homme devint le fils de Dieu. De par le baptême, l'aristotélicien se reconnaît comme étant le fils de Dieu. Il reconnaît la création et le paradis solaire.

Louis marqua une pause et puis il se retourna vers Gougou. Louis l'invita alors à approcher du baptistère.



Si ton désir est d’être enfant du Très-Haut, d’être Son fidèle serviteur, je te demande de bien vouloir répéter après moi le serment de ton allégeance à la Sainte Église.

Citation :
Je reconnais en Dieu le moteur du monde,
la pensée suprême est la cause efficiente et finale du monde.
Je reconnais l'église Aristotélicienne comme mon guide dans la connaissance de Dieu, et je jure de lui rester fidèle ainsi qu'à son autorité, seule représentante de l’Être Divin.
J'accepte tout cela de ma propre volonté pour le salut de mon âme en vue de ma résurrection près de Dieu dans la contemplation éternelle de Sa beauté.
Je désire que mon nom apparaisse comme baptisé et serviteur de Dieu tout Puissant.

...

Louis ressent un vague d’humble fierté en entendant les paroles de Gougou qui fait un grand pas dans sa vie. Ainsi, les parrains sont invités à s’approcher, car leur témoignage et leur présence en la vie du futur baptisé sont bien importants.

Ensemble, Toutou et Bibi assisteront, l’aidant à basculer doucement la tête de Gougou vers l’arrière, afin que Louis puisse verser à son front une coupe d'eau tiède et purifiante.


Je te baptise au nom de l’Église Aristotélicienne et au nom du Très Haut, pour l’amitié de tous les Saint et pour l’amour du Père de l’humanité.

Ainsi te voilà purifié par la grâce du tout-puissant. Tes fautes sont pardonnées. Ton âme est libérée des craintes de l'enfer, pour peu que ta vie soit vertueuse.


Louis remet aux parrains un linge pour qu’ils puissent éponger l’eau qui coule au visage et aux épaules du baptisé. Avec un sourire agréable sur son visage, ils raccompagne le petit groupe vers l’autel, devant le rassemblement des fidèles. Louis prend un cierge qu’il allumera de la flamme du cierge principal de l'église et l'offre à Gougou dès lors en lui disant:



Que cette flamme soit symbolique de ta vertu et qu’elle puisse illuminer ton chemin terrestre. Qu’elle soit la lumière apportée aux autres qui suivront de tes exemples. Maintenant baptisé, étant de la grande famille Aristotélicienne, montres-toi digne car si par malheur tes pas ne suivaient pas le droit chemin, que ta conduite était malhonnête, tu te rapprocherais de la Lune funeste, démontrant la trahison de ton engagement fait en ce jour.

De la poche de son vêtement, Louis sort un médaillon qu’il lui présente d’une main confiante.



Portes la fièrement, sois fier de ta appartenance. Cette médaille Aristotélicienne est aux couleurs des fidèles croyants et peut être affichée pour démontrer ton engagement à la Vraie Foi.

Je te souhaite la bienvenue au sein de la famille Aristotélicienne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aitore

avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême   Jeu 28 Juil - 16:09

C'est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alchemicus
Professeur
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 19/04/2016

MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême   Jeu 28 Juil - 21:44

Merci beaucoup cher professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Alchemicus] Licence : V.2. Le baptême
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande de baptême pour les von Frayner
» Demande de baptême
» [RP Saint André] Baptême de Mélisandel
» Confirmation de Servanne - Baptême de Tete08700
» Baptême de Viviemoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon :: Grandes Archives du Séminaire :: Archives 1464-
Sauter vers: