Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 [Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aitore

avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: [Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage    Mer 27 Juil - 16:15

Citation :
Le mariage


Ce cours va vous apprendre à officier une des plus agréables cérémonies : le mariage. Cette cérémonie reste cependant très rare à effectuer.


A) Informations

Le mariage est un évènement très personnel. Ceci n'est que la base. Il est recommandé de faire beaucoup de RP également concernant les mariés du genre "Ils sortirent main dans la main de l'église alors que des enfants leur jetaient des pétales de rose" que je ne met pas dans ce mariage type. La lecture de cet extrait de la Création est celui le plus souvent utilisé lors d'un mariage mais vous pouvez en mettre un autre, si vous en trouvez un qui soit adapté. Ici x est l'homme et y la femme.

B) La messe

1) Accueil des fidèles

2) Ouverture de la cérémonie

Citation :

LECTURE ET HOMÉLIE EN RAPPORT AVEC LE SACREMENT DU MARIAGE

3) Credo
Récitation du credo par les fidèles


4) Célébration du mariage
Prêche décrivant les deux époux, ce qu'ils ont fait, les postes qu'ils occupent ou occupaient, leur place dans la ville, leur rencontre, ...

Bénédiction des alliances.

Le mariage suppose que les deux époux s'engagent l'un vers l'autre librement et sans contrainte, qu'ils se promettent amour mutuel et respect pour toute la vie, qu'ils accueillent les enfants que Dieu leur donne, et les éduquent selon les écrits d'Aristote et la pensée de Christos. x et y, est-ce bien ainsi que vous voulez vivre dans le mariage ?
x : Oui
y : Oui
x : y veux-tu être ma femme ?
y : Oui, je le veux et toi x veux-tu être mon mari ?
x : Oui, je le veux. Moi, x, je te reçois comme épouse et je serais ton époux. Je promets de t'aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de notre vie.
y : Moi, y, je te reçois comme époux et je serais ton épouse. Je promets de t'aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de notre vie.
x : y, reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidelité.
y : x, reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidelité.

5) Communion
Amies, amis, communions ensemble


6) Fin de la cérémonie
Informations diverses sur la vie future des mariés.


C) Travail

Célebrez un mariage entre deux personnes dont vous inventerez la vie, pour remplier tous les chapitres. Chaque marié aura un témoin.
Le texte doit contenir beaucoup de RP tournant autour du mariage surtout.

De nombreux exemples de cérémonies sont disponibles à la Biblihomélie, n’hésitez pas à vous en inspirer : http://biblihomelie.bb-fr.com/forum.htm

Mis en forme par sœur Wilgeforte de Torretta-Granitola


Dernière édition par Aitore le Jeu 28 Juil - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alchemicus
Professeur
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 19/04/2016

MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage    Mer 27 Juil - 16:20

Monseigneur Louis arrive tôt afin de s'assurer que tous les éléments soient en place pour le mariage de messire Toutou et dame Bibi. Et c’était certainement un jour unique et de grande importance. Donc, Louis a tout préparé et peut donc faire sonner les cloches de l’église pour appeler hommes et femmes, petits et grands pour ce joyeux rassemblement.



Près de l’autel, tout en souriant légèrement, Louis invite les fidèles à prendre place. Puis il aperçoit l’arrivée de jeune couple, accompagné par leurs témoins, messire Joujou et dame Mimi, et il s’approche d'eux pour les accueillir, ainsi que de saluer l’assemblée.

Soyez les bienvenus dans la maison du Très-Haut, qui est aussi votre maison, puisque c'est ici que nous nous y réunissons en famille. En ce jour, nous nous sommes rassemblés afin de témoigner avec la joie dans nos cœurs l’entrée au sein de l'union sacrée d'un nouveau couple, ici présents Toutou et Bibi, qui vont être unis par le sacrement du mariage. Le Sacrement du Mariage a été institué pour unir par un lien indissoluble
deux âmes que Dieu a faîte l'une pour l'autre et cette union spirituelle avec tous les baptisés s'exprime plus particulièrement entre l'époux et l'épouse dans le cadre du mariage. Les époux, par un amour pur et désintéressé, sont appelés à former cette amitié parfaite qui est le gage de la sainteté aristotélicienne. Le mariage est indispensable à l'amour incarné, car il fonde une communauté de vie qui débouchera sur la mise au monde d'enfants et la fondation d'une famille, afin de rendre présente la fécondité de l'amour. C'est un engagement ferme et fort, dans lequel les époux se promettent de lutter ensemble contre les germes de haine et de désordre, par delà les difficultés de la vie quotidienne.

Avant de commencer, confessons nos péchés, admettons nos tords et demandons le pardon.




Et silence fut, permettant à tous de demander le pardon.

Puis, Louis se redresse et invite Joujou et Mimi, les témoins, à s’approcher et de se placer à la droite et à la gauche de Toutou et Bibi. Il les regarde d’un œil bienveillant et s’adresse à eux sans plus tarder.


Cher Toutou, chère Bibi, chers témoins, chers fidèles, je vous invite à réciter avec moi le Credo.

Citation :
Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.

Il a rejoint le Soleil où l'attendait
Aristote à la droite du Très-Haut.
Je crois en l'Action Divine;

En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine,
Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés En la Vie Éternelle.

AMEN

...

Louis se dirigea alors vers le lutrin.



Je vais maintenant vous lire un passage du Livre des Vertus.

Citation :
Vita de Christos, chapitre XIII

Or, la fille de nos hôtes vint avec une cruche pour nous servir du pain et du vin, et Christos reconnut celle qui se nommait Natchiachia, et qui lui avait adressé la parole précédemment, lorsqu’elle était dans la foule.

Natchiachia versa le vin de sa cruche dans la corne de Christos, et lui demanda :
" Maître, je suis en proie à un profond tourment de l’âme. Je voudrais te suivre dans tes enseignements, mais j’aime un homme qui habite ici et qui se nomme Yhonny, je l’aime d’un amour pur comme le diamant… Que dit Aristote sur cette question que dois-je faire ? "

Christos lui répondit: " Lorsque deux êtres s’aiment d’un amour pur et qu’ils souhaitent perpétuer notre espèce par la procréation, Dieu leur permet, par le sacrement du mariage, de vivre leur amour. Cet amour si pur, vécu dans la vertu, glorifie Dieu, parce qu’Il est amour et que l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse lui être fait. Mais, comme le baptême, le mariage est un engagement à vie, aussi, Natchiatchia, choisis judicieusement, car une foi que tu auras épousé Yhonny, vous ne pourrez plus vous y soustraire. "

Comme cette dernière parole frappa d’étonnement l’assemblée, car l’époque était à l’inconstance… Natchiatchia reprit :

" Mais, Maître, serons-nous assez forts pour respecter ce choix et vivre sans pécher ? "

Alors, Christos répondit :
" Sachez que l’humain doute par nature, que l’amour qu’il éprouve pour Dieu et pour son prochain peut connaître autant d’aléas que la vie comporte d’épisodes. Mais la vie vertueuse est un idéal vers lequel l’homme doit tendre. Et, dans son chemin, il peut s’aider de la prière. La prière peut en effet être le moyen pour tous de renforcer cet amour lorsque cela est nécessaire. N’oubliez pas non plus la puissance de la miséricorde, qui est accordée grâce à la repentance. "

Frères et sœurs, mes amis, vous aussi, tels Natchiatchia et Yhonny, vous devrez vous aimer d’un amour si pur et vertueux que vous en glorifierez Dieu. N’oubliez pas que le Très Haut préconise la vie en couple et surtout la célébration de cet amour par le fait d’avoir des enfants. La vie en couple n’est pas chose facile, mais je suis sûr que vous y arriverez avec l’aide du Seigneur, que vous bâtirez un foyer, toute une vie autour de votre amour qui est des plus sincères. Aimez-vous jusqu’au bout et sans conditions. Que chacun de vous fasse des efforts quand votre couple vivra ses moments difficile. N’oubliez pas d’inculquer l’Aristotélisme à vos enfants et de vivre selon les enseignements d’Aristote et de Christos.

Louis marqua une pause et puis il se retourna vers le couple. Louis enfin prononça ces mots, signe que l'issue du mariage allait bientôt avoir lieu:

Chers amis, l'heure est venue, mais d'abord, je m'adresse ici à l'assemblée - y a-t-il quelqu’un ici qui s’oppose à ce que ces deux personnes se marient? Qu’il parle maintenant ou se taise à jamais.

...

Bien, nous allons donc procéder maintenant aux échanges de vos vœux. C'est le moment pour vous de vous promettre l'amour et la fidélité, pour aujourd'hui comme pour demain. Entourés par vos témoins et vos amis, ils seront alors garants, sous le regard du Très Haut, de vos engagements respectifs.

Louis donc demanda les alliances du mariage. Il les déposa sur un petit coussin de velours, et procéda à la bénédiction des anneaux nuptiaux.

Seigneur, Dieu tout-puissant, bénissez l’anneau d’or
De ces nouveaux époux dont l’âme et dont le corps,
Régénérés jadis par l’eau fraîche et le sel,
S’unissent en cette heure au pied de votre autel.
Solide, il est d’un pur métal, il est pesant,
Il est massif, sans alliage et cependant
Le doigt le portera sans s’en apercevoir
Du soir jusqu’au matin et du matin au soir,
Tant il sera conforme à sa puissance intime.
Son cercle régulier dans le derme s’imprime
Sans le blesser, ni le froisser, et la phalange,
S’amincissant sous la pression de cette bande,
Sans perdre de sa force ou de sa grâce agile,
Prend la forme arrondie et maigrit et s’effile.
Ainsi l’amour, Seigneur, que ce symbole enferme,
Sans recommencement ici-bas et sans terme,
Sera, si vous daignez le bénir à son tour,
Résistant comme l’or, solide et sans détour,
Sans alliage et sans mélange, et si léger,
Que l’âme s’y trouvant mêlée sans y songer,
Gardera sa divine et ravissante empreinte.
En ignorant de quels liens elle est étreinte.


Puis il reste en silence pieuse pendant quelques instants avant de reprendre.

Le mariage suppose que les deux époux s'engagent l'un vers l'autre librement et sans contrainte, qu'ils se promettent amour mutuel et respect pour toute la vie, qu'ils accueillent les enfants que Dieu leur donne, et les éduquent selon les écrits d'Aristote et la pensée de Christos. Toutou et Bibi, est-ce bien ainsi que vous voulez vivre dans le mariage?

...

Bibi, veux-tu prendre Toutou pour époux dans la sainteté et la confiance, pour vivre avec lui l'amour de chaque jour? Veux-tu faire dépendre ton bonheur de son bonheur et donner par l'exemple de votre union un signe visible de l'amitié de Dieu sur terre?

...

Et toi Toutou, veux-tu prendre Bibi pour épouse dans la sainteté et la confiance, pour vivre avec elle l'amour de chaque jour? Veux-tu faire dépendre ton bonheur de son bonheur et donner par l'exemple de votre union un signe visible de l'amitié de Dieu sur terre?

...

Louis ressent un vague d’humble fierté en entendant les paroles de Toutou et Bibi qui font un grand pas dans leur vie. Ainsi, les témoins sont invités à s’approcher, car leur témoignage est bien important. Louis fit signe à Joujou de s'approcher avec les alliances afin que l'un et l'autre des deux héros du jour, puissent passer l'anneau matrimonial au doigt de leur futur conjoint.

Il était donc temps de clore la cérémonie et de leur permettre d'unir leurs lèvres, amoureusement. Et une fois que les deux eurent terminé de s'échanger leurs alliances, Louis dit pieusement:


Je vous déclare officiellement mari et femme, unis devant Dieu et les Hommes par les liens sacrés du mariage. Nul homme ne pourra désormais désunir ce que le Très Haut vient de bénir. Toutou, tu peux désormais embrasser la mariée.

Puis, Louis invite l’assemblée entière de venir partager le pain et le vin, le symbole de l'amitié aristotélicienne.

Chers amis, en l'honneur des deux nouveaux mariées, ainsi qu'en l'honneur du Très Haut, pour qu'Il bénisse cette union et leur apporte la fertilité et le bonheur, je nous convie à communier tous ensemble en partageant le pain et le vin de la même façon que nous partageons notre amitié et aimons nous les uns et les autres par le même amour que Dieu nous porte.



Et après avoir rompu le pain, Louis en donna un morceau à chacun des fidèles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aitore

avatar

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage    Jeu 28 Juil - 16:10

Tout aussi parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alchemicus
Professeur
avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 19/04/2016

MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage    Jeu 28 Juil - 21:44

Merci beaucoup cher professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Alchemicus] Licence : V.3. Le mariage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Mariage d'Espoire d'Amilly et Jean Zwyrowsky
» Mariage de Gian5 et Lionix
» Mariage de Hérisson53 et Sakurahime à Montluçon - 05/09/1457
» Mariage Caro Oli
» mariage de Mattdu69 et Chrie6768

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes congrégationnelles :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Séminaire Archidiocésain Saint Bynarr de Lyon :: Grandes Archives du Séminaire :: Archives 1464-
Sauter vers: