Forum annexe officieux du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesRomeConnexion

Partagez | 
 

 Pastorale d'Hyroan

Aller en bas 
AuteurMessage
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Pastorale d'Hyroan   Mar 21 Aoû - 11:38


Maryanne avais préparé la venue d'un de ses paroissiens pour une pastorale.
S'habituant peu à peu aux nouveaux lieux, elle avais trouvé une pièce idéale pour la pastorale, bien équipée, et simple.



Préparant les différents parchemins de cours, elle se rendis à l'accueil pour aller retrouver son élève, avant qu'il ne se perde dans le grand bâtiment..puis l'ayant trouvé, le raccompagna jusqu'à sa salle de pastorale, le laissant entrer et s'installer

_________________
Maryanne,
Diaconesse de Moulins,
Evêque d' Autun


(bannière en cours de création)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyroan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/08/2018

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mar 21 Aoû - 12:05

Hyroan l'a suivi dans un silence respectueux du lieu.

Puis il s'installa à la demande de Monseigneur. Et attendit la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mar 21 Aoû - 12:54

Maryanne le laisse tranquillement s installer puis prend la parole, tout sourire

Bienvenue en ces lieux Messire Hyroan!
Installez vous Bien.
Préférez vous une tisane ou de l eau fraîche ?

Pour la pastorale, je n ai qu une seule et même règle, il n y a pas de question bête ou inutile .donc n hésitez pas à poser toutes les questions auxquelles vous pensez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyroan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/08/2018

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mer 22 Aoû - 12:48

Merci Monseigneur, une tisane serait parfait.
Très bien, je n'hésiterais pas à vous demander si j'ai une question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mer 22 Aoû - 15:48

Maryanne acquiesca d'un signe de tête et prépara 2 tisanes. Elle ramena une tasse de tisane à son élève , posant sa tasse sur son bureau, en passant.

Bien, voici le premier cours.
Si vous un soucis ou un problème, n'hesitez pas à m'en parler.


Citation :
Cours d'introduction

Il y bien longtemps, je venais de dire ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture des plus fantaisiste.
Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par comprendre que, s'il m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il était possédé.
Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.

M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.

- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf ,le curé de ce village,
Comment vous nomme-t-on ?

- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens
Un villageois m'interpela :
- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'Inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.

- Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui qui se perd un peu.
Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de notre ami.

Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria :
Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?

-Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors écoutez l'histoire de nos royaumes.
"A l'origine du monde il n'y avait que le Très-Haut immobile et plein d'amour, il a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes une plante, soit un animal, soit un humain.
Ensuite le Très-Haut n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité.
Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.

-Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.

-Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir réalisé des choses prodigieuses, mais c'est grâce à leur foi au Très-Haut et non à une quelconque magie païenne.
- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?

- Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé et autres textes anciens qui circulent parfois.

- Bien ils sont dans la Bible non ?

- Pas dans celle de l'Eglise officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots :

La Très-Haut créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la préférée du Très-Haut, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens de la vie: l'amour. Le Très-Haut récompensa alors les humains en les nommant "Ses enfants". Mais les enfants du Très-Haut s'abandonnèrent au péché, encouragés par une des créatures ainsi rejetées par le Très-Haut, a qui Il ne donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité, et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils s'inventèrent des dieux multiples. Alors, le Très-Haut, pour rappeler aux humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jiésu Christos).

Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.

Je tentai donc de lui répondre :
- Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.
Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un vagabonb encore il faudra du temps pour vous instruire et devenir un érudit.

Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits d'Aristote, des Royaumes et de Christo.
Son message est que pour se rapprocher du Très-Haut il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques où par vous même.
Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des paroissiens.
Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut intervenir pour tenter d'arranger les choses. C'est pour cela que certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent de politique.
Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection, alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie de l'Eglise. C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc.

Le vagabond semblait avoir compris.
-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?

- Cela, mon fils, est moins de mon domaine, mais voici une liste de documents qui vous aideront à trouver votre place.


- Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.

Je souriais en le voyant partir, et je lui criai :
-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter n'importe quoi.
Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.


926 ap JC, tiré des mémoires d'un curé de campagne par Neajdlaf.


Citation :
Questionnaire

1 ) Qui est Neajdalf ? A quelle époque écrit-il ?

2 ) Pourquoi les villageois s'adressent à Neajdalf plutôt qu'à quelqu'un d'autre ?

3 ) Que reprochent les villageois au vagabond ?

4 ) Quel est le rôle de l'Inquisition d'après les villageois ? Et d'après Neajdalf ?

5 ) Quel est le rôle de la Créature Sans Nom ?

6 ) Qu'est-ce que la Bible d'après le vagabond ? A-t-il raison et pourquoi ?

7 ) Qu'est-ce qui différencie les hommes des autres espèces vivantes ?

Une fois le devoir déposé, elle rejoignit son bureau, prenant sa tasse fumante en main

_________________
Maryanne,
Diaconesse de Moulins,
Evêque d' Autun


(bannière en cours de création)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyroan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/08/2018

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Jeu 23 Aoû - 11:37

Hyroan se penche sur le texte, il le lut avec attention puis il s’intéresse aux questions.

1 ) Qui est Neajdalf ? A quelle époque écrit-il ?

Neasjdalf est un curé. Cela se passe en 926 ap JC.

2 ) Pourquoi les villageois s'adressent à Neajdalf plutôt qu'à quelqu'un d'autre ?

Car il détient le savoir et la sagesse, comme bien des hommes de foi aujourd'hui encore. Il a lu de nombreux livre et étudié à l'université.

3 ) Que reprochent les villageois au vagabond ?

Ils lui reprochent d'être un hérétique, car il tiens des propos incompréhensibles.

4 ) Quel est le rôle de l'Inquisition d'après les villageois ? Et d'après Neajdalf ?

L'inquisition a pour objet de réduire à néant l'hérésie, mais la vraie. Celle qui est prouvée. Et non pas de s'attaquer à ceux qui sont simplement perdus.

5 ) Quel est le rôle de la Créature Sans Nom ?

Elle essaye de pervertir l'humanité.

6 ) Qu'est-ce que la Bible d'après le vagabond ? A-t-il raison et pourquoi ?

Pour lui la bible et le livre des vertus sont la même chose. Il a tord, car seul le livre des vertus est reconnu comme livre officiel de notre religion.

7 ) Qu'est-ce qui différencie les hommes des autres espèces vivantes ?

Ce qui nous différencie c'est que l'homme connait le sens de la vie, qui est l'amour. Ce pourquoi le Très-Haut nous à nommer "ses enfants".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Sam 25 Aoû - 15:45


Maryanne lit le parchemin de réponse puis acquiesce en reposant le parchemin
.

Voila qui est très bon devoir ! Tout est juste!
On passe à la suite !

_________________
Maryanne,
Diaconesse de Moulins,
Evêque d' Autun


(bannière en cours de création)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Sam 25 Aoû - 15:45

Citation :
Pastorale - Partie I : Les vertus

L'objectif de tout Aristotélicien pour sa vie terrestre est d'atteindre le Soleil, le Paradis. Tel que nous l'a enseigné Aristote, un des prophètes de la religion Aristotélicienne, le Très-Haut, Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, à l'instar des animaux, de distinguer le bien du mal. C'est cette capacité à distinguer le bien du mal qui nous permet de vivre la vie vertueuse qui nous permettra de rejoindre le Soleil. Toutefois, une autre créature de la Création, la Créature Sans Nom, jalouse de ne pas avoir été choisie pour être la préférée de Dieu, voue son existence à pervertir l'homme par les vices et à l'éloigner du Soleil pour l'emmener sur la Lune, en Enfer. Tout Aristotélicien voulant éviter la Lune se doit de connaître les vertus, et leurs contraires, que voici :

L'amitié,qui consiste à se préoccuper des autres, à avoir de l'empathie et à faire preuve de charité. L'amitié est ce qui lie tous les Aristotéliciens. Par l'amitié, le croyant aide ainsi ses frères sur le chemin de la vertu. l'amitié est aussi entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain... L'avarice, son contraire, consiste à ne se préoccuper que de soi et elle n'a d'égal que le mépris de l'autre.

La conservation, qui consiste à œuvrer à sa survie. La conservation est la conscience de ses besoins premiers en nourriture, en eau, en sommeil. En d'autres mots, la conservation est la faculté de se contenter de que ce que l'on a besoin. Le contraire de la conservation est la gourmandise, qui consiste à n'être jamais satisfait de ce que l'on a, à toujours vouloir plus, ce qui ne peut que pénaliser les autres qui vont venir à manquer. La gourmandise se résume à l'abus de plaisir.

Le don de soi, qui est la capacité de se sacrifier pour le bien d'autrui, que ce soit pour le reste de l'amitié Aristotélicienne ou pour la société laïque, la République. Ce sacrifice est la conscience de la vie en communauté. Comme nous l'a aussi enseigné Aristote, le bon Aristotélicien est celui qui aide son prochain en participant à la vie de sa ville. À l'opposé du don de soi se trouve l'orgueil, qui consiste à croire que seul, nous pouvons nous élever au-dessus de tous et d'atteindre le statut de divin.

La tempérance, qui est la capacité du croyant à se modérer et à faire preuve de compréhension. Cette vertu est primordial dans la mesure où elle est complémentaire des autres. La tempérance consiste aussi en l'acceptation de sa condition. Son contraire est la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à la haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.

La justice, est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. À la justice correspond l’envie, qui est le vice de celui qui désire bénéficier des justes récompenses attribuées à autrui, ou de celui qui convoite les biens ou le bonheur de son semblable.

Le plaisir, est la faculté qu’a l’homme d’œuvrer à réunir les conditions de son propre bonheur. Elle est la conscience de soi, de son corps, de son âme, et des besoins de ceux-ci pour rendre son existence heureuse et facile. Au plaisir correspond l’acédie, qui est le vice de celui qui entre en dépression spirituelle, qui reste passif, qui n’a plus goût à la vie, et qui ignore sa propre satisfaction.

La conviction, est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). À la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.

Une vie vertueuse parfaite est virtuellement impossible. Nul, en dehors du divin, n'est parfait. Toutefois, l'Aristotélicien vertueux est celui qui reconnaîtra ses fautes et demandera le pardon à ses pairs par la confession. La confession sera expliquée dans le troisième volet de cette pastorale.

Les douze préceptes de Saint Benoît

1/ Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
2/ Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
3/ Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
4/ Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
5/ Meurtre et scandale éviteras, haine et colère identiquement.
6/ La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
7/ Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
8/ La médisance banniras, et le mensonge également
9/ En pensées, désirs, veilleras à rester pur entièrement.
10/ Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.
11/ Foi et raison te guiderons simultanément.
12/ Seuls Aristote et Christos tu loueras, évitant les faux prophètes.

Saint Benoît, patron des clercs et du monachisme

Ces cours ont été réalisé par feu Éminence Pouyss et retravaillés à Rome par le vice-préfet à l'Enseignement, le père abbé Zabouvski


Citation :
Aspect 1 : Les Vertus et les Préceptes de Saint Benoît

Grâce à quel don de Dieu sommes-nous capables de distinguer ce qui est bien de ce qui est mal?
Quel nom donne-t-on à la bête maudite qui répend le mal sur la surface de la création?
Se suicider est contraire à laquelle des 7 vertus prêchées par l'Église Aristotélicienne?
Combien y a-t-il de préceptes de Saint Benoît. Faut-il absolument tous les respecter?

_________________
Maryanne,
Diaconesse de Moulins,
Evêque d' Autun


(bannière en cours de création)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyroan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/08/2018

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mar 28 Aoû - 10:30

1) Grâce à quel don de Dieu sommes-nous capables de distinguer ce qui est bien de ce qui est mal?

Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, de distinguer le bien du mal.

2) Quel nom donne-t-on à la bête maudite qui répend le mal sur la surface de la création?

C'est la Créature Sans Nom. Qui voue son existence à pervertir l'homme par les vices et à l'éloigner du Soleil pour l'emmener sur la Lune, en Enfer.

3) Se suicider est contraire à laquelle des 7 vertus prêchées par l'Église Aristotélicienne?

Selon moi il est contraire à plusieurs vertus. Car se suicider nous prive nécessairement de les accomplir. Mais je pense qu'il est particulièrement contraire au Plaisir et à la Conservation

4) Combien y a-t-il de préceptes de Saint Benoît. Faut-il absolument tous les respecter?

Il y en a 12. Il est dit que nul n'est parfait. Il est donc presque impossible de tous les suivre sans ne jamais faire de faux pas. Cependant, il est primordial de faire tout son possible pour les suivre. Et d'aller se confesser, lorsque nous échouons à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mar 28 Aoû - 11:07


Maryanne pris le parchemin de réponse en main et en pris connaissance, avant de le reposer et en donner son avis.

Vous avez tout juste.
Malgré un petit point, car personnellement, je ne trouve pas que la Conservation est une vertu contraire au suicide.
Le contraire de conservation étant la gourmandise, une personne voulant se suicider fait elle preuve de gourmandise, en voulant faire cet acte la ?
Par contre, cela pourrait être contraire à la vertu de l'amitié, son contraire étant l'avarice, qui consiste à ne penser qu'à soi avant les autres.

Nous pouvons donc passer au devoir suivant

_________________
Maryanne,
Diaconesse de Moulins,
Evêque d' Autun


(bannière en cours de création)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryanne.
Evêque d'Autun
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2017

MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   Mar 28 Aoû - 11:07

Citation :
Pastorale - Partie II : La spiritualité

La foi Aristotélicienne comprend aussi une part de spiritualité, dans laquelle le fidèle fait preuve de sa foi envers l'être supérieur, divin et immatériel puisqu'au-dessus de tout. Le fidèle Aristotélicien va chercher les sources de sa spiritualité dans les textes saints qui racontent et expliquent l'origine du monde, l'existence du Très-Haut, les bases de la vie vertueuse, etc. Ces textes saints sont compilés dans le Livre des Vertus. Voici un bref survol de l'ouvrage :

Tome I : Le mythe Aristotélicien

La Création, raconte comment le Très-Haut créa le monde par une simple pensée. Elle raconte et explique les principaux éléments physiques de la vie. La Création raconte aussi comment les créatures voulues par Dieu prirent conscience du monde créé pour elles et comment et pourquoi, au terme d'une réunion de toutes les espèces, l'homme fut choisi comme créature préférée de Dieu.

La Pré-Histoire, raconte comment un homme, Oane, qui avait assisté à la réunion, décida de créer une ville où tous les hommes pourraient s'aider et mener la vie voulue par le Très-Haut. Malheureusement, l'histoire nous raconte que les hommes se détournèrent peu à peu du message divin promulgué par Oane et s'adonnèrent au péché. Le Très-Haut, chagriné de cette telle bassesse de la part de hommes, décida de punir les hommes en détruisant Oanylone. Les sept homme les plus vertueux, qui avaient demandé le pardon divin, devinrent les archanges tandis que les sept hommes qui s'étaient adonnés le plus au péché devinrent les sept prince-démons. Les autres survivants s'éparpillèrent.

L'Éclipse, est un texte écrit par un certain Sypous qui, en songe, aurait vu la Lune et le Soleil. Ces textes nous décrivent la vie après la mort menée par les vertueux par rapport à la vie à laquelle ceux qui se sont adonnés au péché de leur vivant sont condamnés.

La Fin des Temps, est un texte écrit par un certain Ysupso qui, en songe toujours, aurait vu la Fin des Temps, durant laquelle le Très-Haut aurait détruit l'humanité par la foudre, le feu et la terre. À la fin, le Très-Haut serait apparu à Ysupso et lui aurait dit que ce rêve n'était qu'hypothétique et que cette fin des temps n'arriverait que si l'humain s'adonnaient trop aux péchés.

Tome II : Les prophètes

La Vita d'Aristote, raconte la vie d'Aristote, qui naquit dans une famille grecque et devint l'un des plus éminents prophète de notre religion. Très tôt, le Très-Haut le confronta à l'impossibilité de l'existence de plusieurs divinités. Aristote fut alors capable d'affirmer que seul un Dieu unique pouvait exister. Avec son précepteur, Épimanos, Aristote a aussi été capable de prouver que l'humain avait un esprit. Il partit donc pour Athènes apprendre auprès d'un des plus grand maître, Platon. Platon était d'abord très heureux qu'Aristote fut un disciple aussi brillant, mais les deux philosophes se disputèrent au sujet des idées. Plus tard, Aristote, qui avait déjà prouvé hors de tout doute l'existence de l'esprit, a prouvé la nature sociable de l'homme et a affirmé que l'homme sage devait participer à la vie de la Cité. Ses conclusions sur l'amitié faite au cours du repas avec Polyphilos sont aussi très remarquables.

La Vita de Christos, raconte quant à elle la vie de Christos, choisi par le Très-Haut comme messie, qui naquit par la grâce du Très-Haut à Bethléem en Judée et fut tout de suite pourchassé par le Roi Mistral IV. La famille de Christos fuit alors vers Chypre et ne revint en Judée qu'à la mort du Roi. Plus tard, Christos entreprit une retraite dans le désert où il rencontra la Créature Sans Nom. Christos eut le dessus sur elle et elle disparut. Revenu en Judée, alors sous contrôle romain, il commença à prêcher et très vite plusieurs se mirent à le suivre. Douze de ses suivants, autant d'hommes que de femmes, se démarquèrent par leur foi et devinrent les douze apôtres. Plus tard, Christos chargea Titus de créer une Église autour du message divin apporté par Aristote et par Christos lui-même pour mieux diffuser le verbe du Créateur. Plus Christos devenait connu et respecté, plus la foi Aristotélicienne gagnait du terrain, jusqu'à même amener un centurion à demander le baptême. Un jour, au cours d'un repas mémorable au cours duquel Christos célébra l'amitié Aristotélicienne, Daju, l'un de ses apôtre, le trahi. Les Romains vinrent alors chercher le prophète, qui fut condamné à la crucifixion par Pierre Ponce, qui mourut sur la croix et s'éleva au Paradis. Les 21 logions de Christos sont 21 citations remarquables du prophète. Une légende voudrait qu'une abbaye française détienne un document contenant les 21 logions originels et non-censurés.

Tome III : Saints et bienheureux

Le troisième tome raconte la vie de tous les Saints et bienheureux Aristotéliciens de toutes les époques. Les canonisés sont ceux qui sont devenus Saints après l'Ère du Renouveau de la Foi.

Tome IV : Doctrines, sacrements et prières

Le quatrième tome explique la célébration des sacrements tels que le baptême ou le mariage. L'on y trouve aussi les doctrines qui explique les sources de la foi ou encore le statut de Christos, par exemple. L'on y trouve aussi le Credo et le cantique des idées.

Tous ces éléments devraient faire de vous un excellent Aristotélicien, un Aristotélicien qui mène d'abord sa vie vertueuse en société et qui mène aussi sa vie spirituelle autour de la louange du Très-Haut. Puisse le Très-Haut vous illuminer et guider vos pas.



Ces cours ont été réalisé par feu Éminence Pouyss et retravaillés à Rome par le vice-préfet à l'Enseignement, le père abbé Zabouvski

Citation :
Aspect 2 : Le Dogme

Qu'est-il advenu de la cité d'Oanylone? Pourquoi ce sort?
Quels sont les deux vérités qu'Aristote a prouvé?
Où Christos rencontra-t-il la bête de la question 2? Qu'advint-il d'elle?
De quels sujets traitent les livres 3 et 4 du Livre des Vertus?

_________________
Maryanne,
Diaconesse de Moulins,
Evêque d' Autun


(bannière en cours de création)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pastorale d'Hyroan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastorale d'Hyroan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pastorale ou cérémonie? Lisez cette affiche
» [RP] Pastorale sur la Vita d'Aristote
» pastorale
» Pastorale :
» Une nouvelle formation [Pastorale d'Allain.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province Ecclésiastique de Lyon :: PALAIS ARCHIEPISCOPAL - Annexes diocésaines :: Diocèse suffragant d'Autun :: Paroisse de Moulins :: Salles de Pastorales-
Sauter vers: